Customize

#Op Kony 2012

Discussion in 'France' started by Anonymous, Mar 8, 2012.

  1. Anonymous Member

    Voici la vidéo originale :




    L'Op Kony 2012 :




    Comptez vous y participer ? Il faudrait peut être s'organiser ?
  2. Roger.Guy Member

    http://www.leparisien.fr/high-tech/...-d-un-buzz-gigantesque-08-03-2012-1895894.php
    Ouganda : «Kony 2012», la vidéo au coeur d'un buzz gigantesque

    Publié le 08.03.2012, 17h26 | Mise à jour : 20h27

    picto-email.gif
    [IMG]
    L'association «Invisible Children» a réalisé le film «Kony 2012» pour sensibiliser à la question des enfants soldats. | Capture d'écran

    picto-diapo.gif
    Réagir
    picto-fontsize-big.gif picto-fontsize-small.gif picto-print.gif picto-mobile.gif
    C'est un nom peu connu au cœur d'un buzz gigantesque. Joseph Kony, chef de la violente rébellion ougandaise de l'Armée de résistance du seigneur (LRA), recherché par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre et crimes contre l'Humanité, fait l'objet d'une vidéo réclamant sa comparution en justice. Depuis quelques jours, cette campagne rencontre un très large succès sur Internet.



    A l'origine de cet intérêt subi et massif : la diffusion d'une vidéo de 30 minutes lancée par Invisible Children, une organisation qui milite notamment contre l'utilisation des enfants soldats. Cette vidéo, intitulée « Kony 2012 », a été énormément vue, puis largement diffusée. Sur Youtube, elle avait été visionnée 32 612 703, jeudi à 16h45. « Invisible Children » et « Ouganda » figuraient également parmi les mots-clefs les plus employés sur Twitter. Tout comme « Joseph Kony » et « Ouganda » sur Google.

    Le mouvement a également bénéficié du soutien de plusieurs stars de renommée mondiale. Le rappeur Sean « Diddy » Combs (P. Diddy) a ainsi relayé la vidéo sur son compte Twitter. Tout comme la chanteuse Rihanna, qui invite ses 14 637 837 abonnés à aller voir la vidéo.

    L'Armée de résistance du Seigneur, réputée pour mener une des guérillas les plus brutales au monde, est active depuis 1988 dans le nord de l'Ouganda. Depuis 2005, ses combattants se sont installés dans l'extrême nord-est de la RDC, ainsi qu'en Centrafrique et au Sud-Soudan. En octobre dernier, les Etats-Unis avaient indiqué que Joseph Kony se trouvait «probablement» en Centrafrique. Fin 2011, un contingent des forces spéciales américaines, venu de Kampala, s'est installé dans l'est de la Centrafrique en soutien aux forces des pays d'Afrique centrale luttant contre cette rébellion.

    Vidéo. Le phénomène «Kony 2012» en version originale sous-titrée (partie 1)


    _________________________________________________________________
    Il y a déjà des forces spéciales qui sont pas très loin.
    Ca doit être plus efficace que des tracts, me semble-t-il.
    Quant au buzz ; il est déjà fait.
  3. Roger.Guy Member

    http://www.france24.com/fr/20120308...ferlement_critiques_contre_campagne_kony_2012
    Déferlement de critiques contre la campagne Kony 2012

    guillaume-m_0.jpg
    Auteur d’une efficace campagne Internet destinée à traîner le criminel de guerre ougandais Joseph Kony devant la justice internationale, l’ONG américaine Invisible Children s’est attirée les foudres de spécialistes de la région des Grands Lacs.

    Par Guillaume GUGUEN (texte)

    Il aura fallu attendre ce jeudi 8 mars, et le mot-clé #journéedelafemme, pour que l’Ougandais Joseph Kony ne soit plus le sujet le plus discuté sur Twitter. À la surprise de nombreux internautes, le criminel de guerre trustait depuis lundi la première place des conversations les plus populaires sur le site de micro-blogging. Devant le nouvel iPad d’Apple et les candidats à l’investiture républicaine pour la présidentielle américaine, c’est dire…
    Un succès que le chef rebelle de l’Armée de résistance (Lord's Resistance Army, LRA) doit - bien malgré lui - à Invisible Children, une ONG américaine à l’origine d’un court film documentaire dénonçant ses exactions dans la région des Grands Lacs. Ce jeudi, soit trois jours après sa publication le 5 mars sur Internet, la vidéo, baptisée "Kony 2012" avait été visionnée par quelque 32,6 millions de personnes sur YouTube.


    Rihanna à la rescousse
    Pendant près d’une demi-heure, l’organisation humanitaire y fait état des meurtres, viols et recrutements d’enfants-soldats dont s’est rendue coupable la violente rébellion ougandaise depuis sa création, en 1986. L’objectif d’Invisible Children étant, dans un premier temps, de populariser auprès de l’opinion publique le nom de Joseph Kony afin de favoriser son arrestation et sa traduction devant la justice internationale. En quelques heures, le film a provoqué l’émoi de dizaines de milliers d’Américains, parmi lesquels des stars de la musique et du cinéma qui n’ont pas hésité à relayer le message de l’organisation.
    "Cher Joseph Kony, je vais aider à te rendre célèbre!!!! Nous allons t'empêcher d'agir. #StopKONY!", a indiqué sur son compte Twitter le rappeur américain Sean "Diddy" Combs (@iamdiddy). "Hé! Nous devons #STOPKONY", a pour sa part lancé l'actrice Zooey Deschanel sur son fil (@ZooeyDeschanel). De son côté, la chanteuse de R’n’B Rihanna (@rihanna) invitait ses 14,6 millions d'abonnés à "diffuser massivement" la vidéo.
    Mais "Kony 2012" n’a pas suscité que l’indignation des internautes peu au fait des mouvements insurrectionnels de cette partie agitée de l’Afrique subsaharienne. Quelque peu déroutés par l’approche très hollywoodienne du film, de nombreux experts, journalistes ou simples observateurs ont tenu à émettre des réserves sur le sérieux du travail de l’ONG.
    Sur un blog ironiquement baptisé Visible Children, Grant Oyston, un jeune étudiant américain en science politique, a répertorié l’ensemble des critiques émises à l’encontre de cette organisation à but non lucratif, qu’il accuse de financer en partie l’armée régulière ougandaise. Le blogueur en veut pour preuve une photo montrant les fondateurs d’Invisible Children aux côtés de membre de l’ancienne Armée populaire de libération du Soudan (APLS), réputée proche du régime de Kampala.
    Ambiguïtés factuelles
    La longue et violente guérilla de la LRA
    Mouvement rebelle créé au plus fort de la guerre civile ougandaise (1981-1986), l'Armée de résistance du Seigneur (Lord's Resistance Army, LRA) mène l'une des guérillas les plus brutales au monde. Longtemps actif dans le nord de l'Ouganda, le mouvement sévit depuis 2005 dans l'extrême nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), ainsi qu'en Centrafrique et au Sud-Soudan.
    Son chef, Joseph Kony, prône un système théocratique fondé principalement sur les Dix Commandements. En 2005, la Cour pénale internationale (CPI) a émis un mandat d'arrêt contre lui pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.
    La LRA est accusée, outre de meurtres, de pillages et de viols, de l'enlèvement de 20 000 enfants contraints de grossir ses rangs.
    Loin de vouloir défendre le rebelle ougandais, contre lequel un mandat d’arrêt a été émis en 2005 par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité, les détracteurs d’Invisible Children lui reprochent de déformer la réalité. Dès novembre 2011, le magazine américain "Foreign Affairs" indiquait que les campagnes anti-Kony menées par certaines organisations, telle Invisible Children, "manipulaient les faits à des fins stratégiques, exagérant l’ampleur des exactions commises par la LRA ainsi que son utilisation des enfants-soldats et s’évertuant à dépeindre Kony, dont on ne peut nier la brutalité, comme l’incarnation du mal."
    Sur le site du bimestriel américain "Foreign Policy", le journaliste Michael Wilkerson, qui a longtemps travaillé en Ouganda, pointe les ambiguïtés factuelles qui jalonnent le film [lien]. Selon lui, "la LRA est moins importante que ce que laisse entendre [la vidéo]. Elle n’a jamais recruté 30 000 ou 60 000 enfants-soldats. Le chiffre de 30 000 correspond en fait au nombre total d’enfants ayant subi les violences de la LRA" depuis sa création. Autre précision apportée par le reporter : contrairement à ce qui est suggéré, "la LRA ne sévit plus en Ouganda mais en République démocratique du Congo, en République centrafricaine et dans le Soudan du Sud".
    À la mode hollywoodienne
    Au-delà du fond, c’est la forme du documentaire qui semble troubler le plus ses détracteurs. Disposant de moyens techniques dignes de ceux utilisés par l’industrie cinématographique américaine, le réalisateur de "Kony 2012", Jason Russell, n’hésite ni à se mettre en scène (ainsi que son fils Gavin) ni à recourir aux facilités narratives qui assurent le haut du box-office aux productions hollywoodiennes : discours humanistes incontestables, ralentis tire-larmes, poignantes nappes de violons et guest-star de la justice internationale en la personne de Luis Moreno-Ocampo, procureur de la CPI…
    “Le film parle davantage de ceux qui l’ont réalisé que de la cause qu’il est censé défendre, écrit sur son blog Chris Blattman, professeur en science politique et économique à l’université de Yale. Il y a quelque chose de déroutant, de naïf et même de dangereux, dans l’idée de vouloir sauver les enfants d’Afrique […] Comme si l’homme blanc voulait se débarrasser du poids de sa culpabilité."
    Cité par le site Internet du quotidien britannique "The Guardian", Arthur Larock, responsable de l’ONG Action Aid en Ouganda, se veut tout aussi sévère. "Kony 2012" n’offre pas, d’après lui, une "représentation juste" du pays. "Les défis qu’un pays en guerre doit relever sont politiques, économiques, sociaux, mais surtout complexes. Etre théâtral quand on parle d’un pays en guerre n’est pas forcément pertinent."
    Plus grave, à en croire Grant Oyston de Visible Children, est la manière dont Invisible Children gère ses fonds. En 2011, moins de la moitié des dépenses effectuées par l’association l’ont été pour des programmes d’aide sur le terrain.
    Ce jeudi, sur son site officiel, l’organisation s’est attaché à démonter, point par point, tous les griefs dont elle fait l’objet. Sans parvenir toutefois à enrayer la vague de critiques qui déferlaient ces dernières heures sur Twitter, jusqu’alors acquis à sa cause. En réponse au mot-clé #stopkony lancé lundi par Invisible Children, des internautes ont créé… #stopstopkony. Un hashtag dont ses utilisateurs espéraient qu’il fasse encore plus de bruit que celui à qui il s’oppose.
    _______________________________________________________________________

    Ca demande des éclaircissement tout cela.
  4. Waped Member

    L'action est louable, seulement à quoi cela servirait, a "le rendre célèbre" ... et ?

    Interpol sait qui il est, pas besoin de le rappeler. Cette OP peut montrer qu'on soutien Invisible Children's, mais AMHA ça ne contribuera pas à le trouver.

    Attention aussi à Invisible Children's, beaucoup de personne les accuses de prendre l'argent des dons pour financer le Chef d'Etat Ougandais pour qu'il arrête Kony, cependant Kony n'es apparemment plus en Ouganda depuis bien longtemps ...

    Après il faut voir, des exemples d'affiches/flyers à proposer ?
  5. Anonymous Member

  6. Anonymous Member

    Prérequis avant de parler de Kony: savoir placer l'Ouganda sur la carte.

    ZfSxJ.jpg
    • Like Like x 10
  7. Roger.Guy Member

    C' est ou ganda ?
    :(
  8. Anonymous Member

    Sources?
  9. genoramix Member

    Euh a part des fliers suggerant d'aller voir le film je vois pas trop l'interet du truc...si en plus il est dja sur le radar US...anonymous peut pas vraiment servir a gd chose amha
    • Like Like x 1
  10. Action plus que louable mais qui n a pas vraiment de rapport avec Anonymous.
    Néanmoins, cette action m'intéresse à titre perso.
    • Like Like x 1
  11. Roger.Guy Member

    Il y a peut-être une manip quelque part.
    En tout cas sur les enfants guerriers tout le monde est d 'accord, sauf les cons.
  12. Waped Member

    http://www.dominicarpin.ca/kony-2012-la-force-du-nombre-6371.html ( Lire l'ajout à la fin )

    http://netcritics.wordpress.com/2012/03/08/kony-2012-pour-le-bien-des-enfants-en-ouganda-ou-pas/

    En partie mais tu trouvera d'autre site qui en parle.

    ---

    Bien sur tout le monde est d'accord pour condamner les atrocités de Kony, mais pour ma part je ne soutiendrai pas l'association Invisibles Children's, qui pour le moment se fait plus d'argent qu'autre chose.

    Après si y'a des Flyers fait "Maison" ou autre affiches intéressante pourquoi pas.

    Sinon il y a celles d'invisibles Children, à 30$ le kit, et pour les plus envieux vous avez même les T-shirts : http://invisiblechildrenstore.myshopify.com/collections/frontpage
  13. Loogas Member

    Je trouve l'action louable, mais le fait que certains veulent impliqués Anonymous aux mouvements est un peu étranges. AMHA c'est exactement comme les Verts et Indignés qui viennent aux manifs Anonymous. Si certains veulent faire parti de cette opération qu'ils le fassent en tant que citoyen lambda, cela reste mon humble opinion personnelle.
  14. Abriel Member

    Pas mieux. Je participe à de nombreuses manifs qui me touche à titre perso mais c'est pas pour autant que j'embarque mon masque à chaque fois...

    Un peu fatiguant tout ces gens voulant faire de la récuperation.
  15. genoramix Member

    Vi vi dirais-je
  16. -R- Member

    Oui mais no manif. sont ouvertes à tous le monde tant qu'il n'y a pas de prise de partie (politique) :)
    Nous appelons les citoyen du monde à nous soutenir et à manifester avec nous généralement ;)
  17. I_am_an_Idea Member

    Je crois que tout le monde est plus ou moins d'accord.
  18. -R- Member

    Effectivement ...
  19. Moi si j'étais du Tchad et que je voulais revoir mon fils un jour, je commencerais à forrer des trous un peu partout dans le pays ...

    EDIT: rien à voir avec le fait d'exumer des tombes, j'ai remarqué l'ambiguité qu'après
  20. Roger.Guy Member

    http://www.rue89.com/2012/03/09/hum...millions-de-clics-de-la-video-kony2012-230033
    Humanitaire : derrière les millions de clics de la vidéo « Kony 2012 »

    Martin Untersinger |
    Plus de soixante millions. En moins de trois jours, c'est le nombre de personnes qui ont vu « Kony 2012 », la vidéo de l'ONG américaine Invisible Children.
    Qu'est-ce qui se cache derrière cette vidéo qui a réussi à captiver plusieurs dizaines de millions de personnes à propos de Joseph Kony, un chef de guerre ougandais quasiment inconnu du grand public ?
    « Kony 2012 »
    Qui est ce Joseph Kony ?

    Ce film-documentaire d'une demi-heure a un objectif simple :
    « Faire connaître Joseph Kony, non pas pour le célébrer, mais pour encourager son arrestation et établir un précédent pour la justice internationale. »
    Cet Ougandais, qui dirige la LRA (« L'armée de résistance du Seigneur ») a déjà enrôlé des dizaines d'enfants soldats, réduit des jeunes filles en esclavage, torturé des civils et semé la terreur sur un territoire grand comme la Grande-Bretagne, au Nord de ce pays d'Afrique noire.
    L'ennemi juré de Kony, c'est Yoweri Museveni, le président ougandais, contre qui il se bat depuis les années 80. Depuis plusieurs années, nul ne sait où se terre Kony, qui continue d'envoyer ses sbires terroriser et kidnapper la population.
    enfants-ouganda_0.jpg
    Capture d'écran du site d'Invisible Children
    En détournant les codes de l'élection présidentielle américaine et en utilisant tout un tas de nouvelles technologies (réseaux sociaux, géolocalisation...), l'ONG Invisible Children veut attirer l'attention des médias et des politiques sur ce conflit, souvent méconnu.
    L'objectif ? Que Kony soit traduit devant les tribunaux, et notamment devant la Cour pénale internationale, où il est réclamé depuis 2005 pour crime contre l'humanité et crimes de guerre.
    Kony 2012, une opération controversée

    Depuis la mise en ligne de la vidéo, quelques voix se sont élevées pour dénoncer ici une « simplication » de la situation sur place, là l'opacité de l'ONG aux manettes.
    • Une utilisation contestée des fonds
    depenses-invisiblechildren_0.jpg
    Les dépenses d'Invisible Children, issues de leur rapport financier 2011
    « Visible Children » – un blog mis en place pour dénoncer les zones d'ombres de l'ONG et de sa campagne – note que les dépenses sur le terrain ne compte que pour une part minoritaire de ses dépenses.
    L'ONG se montre en revanche plus dispendieuse en ce qui concerne les « awareness products », comprendre les divers produits destinés à communiquer et à faire entendre leur voix : films, posters...
    « Visible Children » note également que le site Charity Navigator, qui attribue des notes aux ONG et aux organisations de charité, n'a attribué qu'un modeste 2 sur 5 à Invisible Children dans la catégorie transparence.
    Sur son site, l'ONG se défend :
    « Nous ne défendons aucune des violations des droits de l'homme perpétrées par le gouvernement ougandais. Aucune des sommes données à Invisible Children n'ont financé le gouvernement ougandais. Pourtant, la seule façon de stopper Kony est de protéger les civils qu'il cible et de coordonner nos efforts avec les gouvernements régionaux. »
    • Partisans d'une intervention militaire et d'un régime contestable
    A plusieurs reprises dans la vidéo, Invisible Children se prononce en faveur de l'envoi de troupes américaines sur le terrain, et sollicite même plusieurs hommes politiques en ce sens, en vain.
    Lorsque Barack Obama décide finalement, au mois d'octobre dernier, d'envoyer des troupes de maintien de la paix et de formation pour assister les forces ougandaises, on voit l'équipe d'Invisible Children exulter.
    Sauf que l'armée et le régime de Yowuri Mosoveni, qu'Invisible Children soutient également, ne sont pas exempts de critiques. Et sont même accusés de pillages et de viols.
    • La réalité du terrain a beaucoup changé
    affiche-kony2012.jpg
    Une affiche de l'opération « Kony 2012 » (Invisible Children)
    Un article publié sur le site de la très prestigieuse revue Foreign Affairs évoque les petits arrangements pris par certaines ONG en Ouganda :
    « Dans leurs campagnes, des organisations [comme Invisible Children, ndlr] ont manipulé certains faits pour des objectifs stratégiques, exagérant l'ampleur des enlèvements et des meurtres perpétrés par la LRA et leur utilisation d'enfants soldats. »
    Cela fait plusieurs années que Kony a disparu des radars... et ne serait plus en Ouganda.
    Une autre organisation internationale, Oxfam, demandait l'envoi de troupes pour s'interposer aux forces de Kony, mais pas en Ouganda. A quelques centaines de kilomètres, de l'autre côté de la frontière congolaise, où Kony et ses troupes ont concentré leurs attaques depuis plusieurs mois.
    ________________________________________________________________________
    Je la sens pas l'assoc ; presque rien investit dans des actions de terrain
    erreur d'appréciation ; Kony est situé ailleurs
    Soutien d'un gouvernement peut-être aussi peu clair que la cible.
    etc....
    Je ne les sens pas.
  21. genoramix Member

    Bon donc op invisible children? Ce serait plus logique de viser une assoc qui tente de se faire passer pour legitime, mais ne fait qu'engranger de la thune(tiens, ca me fait etrangement penser au VM)
  22. Roger.Guy Member

    OP invisible children ; cela me semble plus légitime.
    Faut continuer à vérifier, mais bon si c'est du même tonneau ...
    Ca va être la fête à neuneu ; s'en prendre à une assoc (peut-être de ripoux) qui défend les petits nenfants ...
    • Like Like x 1
  23. Pandore Member

    Alors là, c'est sûr, on va passer pour des méchants, si on fait ça. Fini les anons qui défendent le bon peuple avec megaupload: là, on va passer pour des êtres sans coeur.:D
    • Like Like x 1
  24. Roger.Guy Member

    C'est surtout la fermeture de megaupload et les actions contre qui ont fait se radiner des gens qui se retrouvent (en renaclant, parfois) embarqués dans la lutte contre la sciento, ACTA etc... (c'est ça qui est marrant)
    • Like Like x 1
  25. franchement quel intérêt de faire une op ? cette histoire fait suffisamment de bruit
  26. Roger.Guy Member

    Op de rien du tout on en parle on dit du mal on exprime des doutes on recherche des infos, etc... ça va pas plus loin.
    • Like Like x 1
  27. Roger.Guy Member

    http://geeko.lesoir.be/2012/03/12/kony-2012-une-video-virale-mais-douteuse/
    Kony 2012: une vidéo virale mais douteuse

    posté par Le Soir le 12 mar 2012

    Vu plus de 70 millions de fois en une semaine, la vidéo virale Kony 2012 a bouleversé le net. Elle décrit la cruauté avec laquelle sont maltraité les enfants soldats et l’aide apportée par l’ONG Invisible Children. Certains y voient un appel à l’action, d’autres une guimauve réalisée par un opportuniste.
    Une vidéo postée sur le web le 20 février 2012 par l’association Invisible Children a suscité l’engouement de millions de gens en un temps record. Partagée plus de 6 millions de fois sur les réseaux sociaux, Kony 2012 explique durant 30 minutes combien il est impératif pour le web d’arrêter le criminel de guerre ougandais Joseph Kony.
    L’activisme par le clic s’est trouvé un nouveau cheval de bataille.
    Le réalisateur Jason Russel découvre lors d’un voyage en Ouganda la condition des enfants soldats, enrôlés dans les rangs de la LRA, la Lord’s Resistance Army. Il fait la promesse à Jacob, un ancien enfant soldat, kidnappé avec son frère pour grossir les rangs de cette faction de tout mettre en œuvre pour stopper ces maltraitances.
    Le réalisateur se mobilise effectivement jusqu’à créer cette vidéo où l’on apprend qu’il a rencontré des politiciens, créé une association et manifesté dans divers endroits. Kony 2012 retrace tout le parcours de Russel et montre comment des personnalités se sont jointes à la cause. Rihanna, Justin Bieber, Mark Zuckerberg, George Clooney ont ainsi grossi les rangs d’Invisible Children. Une mobilisation qui fait de Kony le criminel de guerre le plus détesté du web.
    Kony n’est plus en Ouganda
    La vidéo présente toutefois des informations erronées. Selon le journaliste Michael Wilkerson, qui a travaillé longuement dans le pays, Joseph Kony ne sévirait plus en Ouganda. Le LRA voyagerait entre le Soudan du Sud, la République Centrafricaine et la RDC. Barack Obama aurait d’ailleurs infructueusement envoyé une centaine d’hommes à sa poursuite.
    Une vidéo partiale et peu objective
    Kony 2012 ressemble à ces productions hollywoodiennes où l’émotion prime sur le fond. Sensationnaliste, le projet est considéré par le Guardian “comme insupportablement condescendant, afin que les collégiens américains se sentent bien dans leur peau”.
    Des objectifs douteux
    Où vont les dons versés à l’association? Pourquoi vouloir à tout prix destituer Jospeh Kony? Que dire de cette photo où l’on voit Russel en compagnie de rebelles ougandais, armé d’une kalachnikov?
    On retiendra de cet épisode la crédulité d’une partie des réseaux sociaux et le cynisme du reste des internautes. En effet, le web a saisi l’occasion pour générer toute sorte de détournements humoristiques. Une technique propre aux web pour montrer qu’il n’est pas dupe.
    Gauvain Dos Santos
    _________________________________________________________________
  28. Anonymous Member

    "Bonjour, on veut du pétrole Ugandais, des idées?"
    • Like Like x 1
  29. Un reality check du Guardian sur Invisible Children et le buzz autour de cette opération. Pour ceux qui, comme moi, auraient besoin d'une remise à niveau à ce sujet...
  30. Article très intéressant néanmoins il est déplorable que certaines objections soient assez bancales, je ne me fais pas défenseur d'Invisible Children mais le boulot des journaliste est encore une fois partiel..ils font que répéter ce que leurs confrères disent

    Kony n’est plus en Ouganda
    "Joseph Kony ne sévirait plus en Ouganda." Il me semble que le minimum est de regarder cette vidéo avant d'en parler, il est explicitement dit que Kony a quitté l'Ouganda et s'est déplacé dans des pays limitrophes dans ladite vidéo... De plus est-ce que le fait qu'il aie changé de pays change quoi que ce soit au problème de fond ?

    "Une vidéo partiale et peu objective"
    Sur ce point, ce qui est évoqué est vrai, une mise en scène hollywoodienne, (on nous passe en boucle les images du petit pleurant, personnellement ça m' amis mal à l'aise). Mais Accuser de partialité ce genre de chose... Enfin ça tombe sous le sens, si on s'y oppose on est forcément partial, quelqu'un qui regarde cette vidéo se doute bien que les mecs qui l'ont pondu sont contre Kony.
    Leur travail n'est pas celui d'historiens ou de journalistes, ils sont militants, quelqu'un qui veut s'engager se doit de s'informer de lui même, ne dit on pas que c'est la première étape de l'engagement ?

    Des objectifs douteux
    "Où vont les dons versés à l’association?" Immédiatement après les premières critiques Invisible Children a publié leur liste des comptes, et l'on constate qu'un peu plus de 50% seulement sont dévoué à l'aide en Afrique, reconstruction, éduction etc, (Cependant il faut savoir que toutes les ONG en Afrique pratiquent de cette façon), et se sont excusé sur leur manque de transparence. Et pour la photo je me demande comment savent-ils qu'ils s'agit de rebelles ou d'une milice locale..

    Personnellement je me sens pas solidaire avec l'ONG, elle ne donne pas confiance, mais par contre, ça empêche pas de vouloir agir contre Kony, et de se bouger le cul, au lieu d'utiliser des critiques facile et à peine justifiées pour afficher l'indifférence coutumière.
    Parce que même s'il avait une cause valable, ya pas à réfléchir énormément pour s'indigner.
    La cause des enfants soldat est souvent évoquée, c'est pas du FAAAAAKE, que ce soit Kony ou pas, au moins cette vidéo le rappelle au gens, et leur prouve que l'ont peut faire quelque chose.

    Donc personnellement je participerai à l'opération Kony, en tant que citoyen ou qu'Anon peu importe, juste parce que c'est une occasion de se bouger, pas par sympathie particulière avec Invisible Children.
  31. Roger.Guy Member

    Trouve un Kony en vrai (dans ton coin) ; style des gamins qui font le guet pour des.......plus vieux.
    Comme cela tu sauras ce que ça veut dire ; "être dans le merdier"
    • Like Like x 1
  32. Abriel Member

    Ho les gamins font de plus en plus souvent bien plus que simplement le guet pour les "plus vieux"...
  33. Roger.Guy Member

    • Like Like x 1
    • Like Like x 1
  34. Orphée Member

    Tout est dit.
    • Like Like x 1
  35. Orphée Member

    Pour en revenir à l'opKony c'est un peu comme la pédophilie. Je m'explique.
    Je pense pas qu'Anon puisse faire grand chose. Il n'est pas question d'internet, de censure, de scientologie, et j'en passe. C'est quelque chose d’historique qui existe depuis près de 20 ans. C'est implanté dans un pays, dans sa culture, et son histoire. Et de toute façon même si Anonymous veut s'en mêler, quelles actions (à part des manifestations de soutien) peut-on réellement faire?
    La cause est très intéressante, mais à titre personnel amha.
    • Like Like x 1
  36. cyclone102 Member

    Ou ça du Gouda? :D

    Et bien
    "- Y-a-t-il beaucoup de pétrole en Ouganda ?

    Oui, il y a en beaucoup. Ces trois dernières années, presque chaque puits de prospection qui a été creusé par la compagnie britannique Tullow sur la rive occidentale du lac Albert, a trouvé du pétrole en quantité commercialisable. Et la prospection ne fait que commencer."

    http://www.franceinter.fr/emission-ailleurs-la-malediction-du-petrole-en-ouganda

    Donc pour moi il y a d'un côté :
    -Les occidentaux qui ce sont dit qu'ils allaient être dans la merde bientôt niveau carburant, donc ils ont regarder dans quel pays ils n'avait pas encore apporté la "démocratie".
    Puis ils ont vu un tit pays dont tous le monde se fout, ou des horreurs se passent depuis des années et où le minimum syndical est assurée pour continuer a faire croire au mouton qui regarde que le monde n'est pas parfait mais sans celui la on serait dans le chaos. (pas trop tordu comme réfléxion?)
    Mais en ce moment même ils comprennent le danger qu'internet représente pour eux (No ACTA) mais se disent qu'internet peut aussi les servir, après tous pourquoi pas? L'envoi de GI'S commence a faire "tâche" donc utilisons notre 4eme puissance en collaboration avec l'internet tous puissant et mobilisons la populace pour nous pousser a agir contre ce méchant pas beau.
    -Et de l'autre côté un homme du même qu'acabit que les fous qui jalonnée l'histoire de massacre et de guerre de plus en plus inhumaine. (Si une action pouvait être mener avec un résultat qui serait différent qu'une nouvelle sorte d'esclavage pour les population locales et de pouvoir éviter un désastre au niveau écologique, je m'y jeterai les pieds joint)

    Donc pour moi si l'action d'anonymous serait d'aider nos gouvernements à expulser le Kony, je ne pourrai que dire faite mais je m'abstiens.
    Si nous défendons la neutralité du net (bouh la scientologie) et bien nous la défendons pour avoir un accés a l'information sans détrounement des faits.
    Nous ne pouvons éclairer une bougie de conscience si nous ne sommes pas nous même alumée.

    /s'incline
    /pars de la scéne en évitant une tomate.
    /kiss
  37. genoramix Member

    Bon ma weed est vraiment bonne, mais je suis pas sur que ce soit la raison pour laquelle je comprends rien a ce msg...suis le seul dans ce cas?
  38. cyclone102 Member

    Uganda = pétrole = intérêt américain
    Envoi Gi'S = heurte la sensibilité de la populasse
    Propagande lancé sur internet le grand vecteur de l'information et de la "vérité"
    donc utilisation d'internet pour justifier une guerre qui n'a que seul but le pétrole.(Si c'était pour expulser kony et leur permettre une meilleur vie, j'aiderais le gouvernement, mais leur situation ne va nullement s'améliorer bien malheureusement)

    (Dsl ma weed est bonne aussi donc le messsage me parait clair mais pour vous ...)
  39. PresidentShaw Member

    • Like Like x 3

Share This Page

Customize Theme Colors

Close

Choose a color via Color picker or click the predefined style names!

Primary Color :

Secondary Color :
Predefined Skins