Customize

Bibliographie du quotidien

Discussion in 'France' started by Roger.Guy, Jun 7, 2016.

  1. Roger.Guy Member

    Le seul thread thread compilant une bibliographie concerne la scientologie
    Un petit thread généraliste (il n'y a pas que les scilons dans la vie) peut être utile.
    Vu que pour le lire il faut passer par une connexion web, un ordinateur toussa ; ces trois premiers ouvrages me semblent intéressants
    (je n'ai pas tout lu, vais le faire, par contre j'ai entendu une émission intéressante là-dessus)
    Bon, j'arrête de me justifier.
    __________________________________


    [IMG]
    La Tyrannie technologique
    Critique de la société numérique
    Cédric Biagini, Guillaume Carnino
    Célia Izoard, Pièces et main d’œuvre
    isbn 978-2-9158-3006-4

    Après le travail et le sommeil, la troisième activité des Occidentaux est de regarder la télévision.
    80 % de la population française possède un téléphone portable contre moins de 5 % dix ans plus tôt.
    Créée en 1998 dans un garage, la société Google est aujourd’hui cotée en bourse et valorisée à plusieurs milliards de dollars.
    Au cours des dix dernières années, les ventes d’antidépresseurs ont doublé.
    Les nouvelles technologies, fer de lance et alibi d’une industrie obsédée par la rentabilité, participent chaque jour un peu plus à la destruction du lien social et à la disparition des formes anciennes de sociabilité, d’organisation du travail et de la pensée. Leur diffusion massive et leur omniprésence posent les bases d’une véritable mutation anthropologique comparable à l’apparition de l’écriture. Si l’alphabétisation fut bien souvent la compagne de l’émancipation, les technologies contemporaines préparent et organisent un monde fondé sur la vitesse, l’immédiateté, la superficialité, le profit et la mort. Écrit par plusieurs auteurs tirant leurs réflexions de leurs travaux militants ou universitaires, La Tyrannie technologique dresse un panorama lucide et percutant de l’emprise des nouvelles technologies sur notre vie quotidienne.
    _______________________________


    [IMG]
    La face cachée du numérique
    L’impact environnemental des nouvelles technologies
    Fabrice Flipo, Michelle Dobré et Marion Michot
    l'Echappéée, 2013
    isbn 978-29158307-7-4

    Les nouvelles technologies, en dématérialisant les activités humaines, permettraient de réduire l’impact de la croissance sur la biosphère, voire, pour les plus enthousiastes, pourraient résoudre la crise environnementale.
    Si le monde numérique semble virtuel, les nuisances, elles, sont pourtant bien réelles : que ce soit sur le plan énergétique (la consommation des centres de données dépasse celle du trafic aérien, une recherche sur Google produit autant de CO2 que de porter à ébullition de l’eau avec une bouilloire électrique, etc.), par l’utilisation d’une quantité considérable de matières premières pour la fabrication des appareils électroniques, notamment des minerais précieux dont l’extraction provoque des conflits armés, ou encore par l’accroissement permanent de la masse de déchets d’équipements électroniques particulièrement polluants.
    Dans ce travail précis et informé, les auteurs montrent l’impact environnemental réel du numérique en s’appuyant sur de nombreuses études. Ils démontent de manière implacable le mythe d’une nouvelle économie propre et écologique.
    ____________________________


    [IMG]
    La liberté dans le coma : essai sur l'identification électronique et les motifs de s'y opposer
    la Lenteur, Paris, 2013
    ISBN 978-2-9540696-1-6
    Considérer la surveillance comme un aspect négatif mais contingent des Nouvelles technologies de l'information et de la communication est absurde. À partir du moment où l'ensemble de nos activités sont informatisées, il y a beaucoup plus d'informations sur nous et elles ne peuvent jamais dans leur totalité être effacées, rendues anonymes ou inutilisables. De même qu'il est impossible de bâtir une maison en amiante où personne ne serait jamais en contact avec de l'amiante, il est illusoire de penser que l'informatisation de la vie sociale pourrait ne pas générer des torrents d'informations sur toutes choses, à toutes fins utiles. La vie privée n'est pas mise en danger par les «dérives» d'Internet, elle est déjà en lambeaux, mise à sac par les assauts répétés de la société moderne au nom de la prospérité économique et de l'impératif d'élévation du niveau de vie. La surveillance, mercantile ou policière, résulte du choix collectif d'un mode de vie irresponsable. Elle est inévitable tant que les individus accepteront que des organisations géantes administrent leur existence. La Liberté dans le coma. Essai sur l'identification électronique et les motifs de s'y opposer Groupe Marcuse (Mouvement autonome de réflexion critique à l'usage des survivants de l'économie)
    ____________________________________
    Les résumés ne sont pas de moi (sinon ils auraient étés vachement mieux :cool:)
    Ils proviennent des maisons d'édition.
    Ces livres valent, au plus une 10 aine d'euros (neufs) et pour certains peuvent se trouver en occasion.
    Toute invitation à une lecture est bienvenue, non ?
    Ceux qui lisent peuvent continuer ....
    D'ailleurs je me demande si un recensement de tout ce qui a déjà été proposé, en dehors du thread sur la scientologie pourrait-être intéressante.
    En ce moment je me refais '' Mémoires d'un âne '' ; en direct dans la rue.
    (il suffit d'avoir l'oeil ; cela permet d'économiser du papier)
  2. Roger.Guy Member

    9782846265010.jpg

    Hackers
    Au cœur de la résistance numérique
    Amaelle Guiton
    Au diable vauvert, 2013
    ISBN 2846265011



    4ème de couverture :
    J'aime bien la préface :
    A ma mère,
    bidouilleuse qui s'ignore.

    Aux bons virus,
    et à ceux qui les transmettent



    sinon, pour un extrait ===== > [Syrie] Les dernières actualités

    Il y a cette vidéo youtube (pas vue, en plus j'ai un problème de son) pour les grosses feignasses qui ne veulent pas lire
  3. Roger.Guy Member

    Sinon il y a cela aussi : le résumé est de moi après lecture d'un article (2 pages) d'un magazine, qui n'est pas en ligne.
    Ca date de pâques (avant que les cloches sonnent :) )
    Autant dire que c'est à prendre avec des pincettes
    (il vaut mieux lire le livre, c'est plus sûr)
    Je ne fais aucune recherche en ligne à son propos (ISBN et tout le tralala)

    LE MiRAGE NUMERIQUE
    Pour une politique du big data
    Evgeny Morozov, les prairies ordinaires


    L'auteur a déjà écrit '' Pour tout résoudre cliquez ici " (à propos de la silicon valley) et met en évidence une certaine idéologie prônant la disparition de l'état, des administrations publiques et du politique en général.
    Le pouvoir restant aux mains des mêmes et les inégalités perdurent :
    tout cela étant masqué par les discours sur la transparence et l'émancipation par l'innovation comme un leurre du sublime technologique
  4. JaMonym' Member

    'Ui ! :p

    Pas du tout le même genre de livre, "Instruction sur la conduite des arbres fruitiers". Par Alphonse Du Breuil.

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6533852n/f3.image

    La taille, le greffage, bouturage, marcottage, c'est du hack?

    Du "hack végétal", je suis amoureux... :oops:

    J'ai la version de ce bouquin de 1860, ça lui fait plus de cent-cinquante ans, il est en très bon état, j'ai pas vus de DD avoir une durée de vie aussi longue pour le moment... Donc le meilleur disque dur reste un bouquin (après le cerveau), pour moi.

    J'ai retrouvé récemment des séries "Les classiques pour tous", "Le livre moderne illustré", "Le livre de demain".
    Datant des années trente, sensées populariser la littérature.
    Peut-être des initiatives découlant de l'esprit de la laïcité, quand elle était encore l'idée selon laquelle il faut limité le pouvoir qu'ont les dominants sur les dominés, et "pas que" l'idée de séparer la religion de l'état.
    • Like Like x 1
  5. Roger.Guy Member

    Super !
    Surtout que dans ce domaine (c'est comme le métier de tailleur de pierre) l'essentiel a été découvert il y a longtemps.
  6. Roger.Guy Member

    J'ai quelques trucs comme cela.
    C'est intéressant de voir l'état de la prospective d'une époque et de comparer avec ce qui a suivi.
    Il y a plein de trucs qui diffèrent (l'histoire s'en est mêlé, généralement dans le tragique)
    De quoi envoyer paître tout les Cassandre de l'époque, le réel étant souvent pire que l'imaginaire (je ne parle même pas des diseurs/diseuses de bonne aventure)
  7. JaMonym' Member

    Tu crois pas si bien dire, on peut retrouver un poème romain sur les greffes dans les écrits de Palladius.
    Ça date du cinquième avant notre ère. :p

    Et l'archéobotanique cherche à connaitre les origines de certains arbres, provenances et époques.
    Indispensable pour connaitre certains modes de vie, et de cultures de certaines époques.
    (D'après certaines sources, le prunellier ne serait pas né en Europe, mais serait apparus avec des semis devenus sauvages de prunier de Damas, qui donne les Quetschs.
    Maintenant le prunellier foisonne en Europe, donc l’environnement à été modifié, il a peut-être remplacé autre chose, ou a participé à l'apparition d'une nouvelle faune.
    'Fin, tout pleins de questions quoi...
    Bref...

    Faut que je les rafistole, je n'ai que feuilleté rapidement, pas encore bien pus me faire mon idée.
  8. myno'MaJ Member

    C'est plus qu'inexact...


    je-suis-victime-809658645.jpg


    On parlera quand même pas de "quotidien", mais ça peut-être utile en ce moment.
    Les différents travaux des auteurs principaux sont assez intéressant, même si je n'en connais que peu, finalement.

    Des articles qui en parlent.

    http://www.causeur.fr/romano-cyrulnik-victimes-terrorisme-33532.html

    http://next.liberation.fr/vous/2015/06/11/les-cellules-psy-sont-devenues-un-gadget-politique_1327744
    • Like Like x 1
  9. Roger.Guy Member

    cf. : http://www.franceinfo.fr/fil-info/a...ontrer-aux-gens-blesses-qu-ils-ne-sont-806457
    ;)

    Processus de résilience collective : '' les politiques aggravent le clivage '' (B. Cyrulnik)
    :oops:
  10. Roger.Guy Member

    Ce n'est pas un livre ; comme tout le monde n'a pas envie de lire tout le temps, ca change.
    Vu que précédemment ca parlait de résilience, voilà un histoire autour du même thème.

    J'ai vu ça peu de temps après sa sortie, je précise car peut-être que certains vont tout mélanger.
    Ca n'a rien à voir avec la guerre en Syrie
    Ca n'a rien à voir avec la scientologie
    Ce n'est pas de la propagande sioniste (certains voient tout en sioniste/pas sioniste ; on ne peut plus rien faire pour eux)

    D'autres diront que c'est vieillot :
    - parce que ca date de 2008 :) ; c'est parce qu'ils n'ont pas encore découvert tout facebook, ça va leur prendre des années. Alors que c'est faisable en une semaine (pas h24) découvrir tout facebook (le principe et ses possibilités) et se lasser.

    - parce que c'est un film d'animation (ce n'est pas une vidéo, patati patata : c'est quand même une vidéo via you tube ce qu'ils vont regarder)

    Quand je l'ai vu je me suis dit : ca sent le mec qui a des séquelles. (que je n'ai jamais eu ; je n'ai jamais fait la guerre)
    D'ailleurs voilà ce qu'ils en disent '' eux '' (ceux qui ont rédigé la notice wikipedia)
    Pareil ; c'est des gens qui se sont retrouvé là dedans sans choisir (ils étaient mobilisés ou je ne sais comment on dit là bas .C'est d'office : pas le choix tout le monde la ferme. On ne vit pas ça en France)

    Par contre :
    - ce n'est pas un film d'horreur (rien d'horrible)

    - ce n'est pas ennuyeux (ca avait plut à plein de monde, pas qu'à moi :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Valse_avec_Bachir

    - ce n'est pas traumatisant, même pour les enfants qui regarderaient, (sans parfois comprendre, tout et il n'y a pas de mots '' tabous '' (obscènes ou autres) ; par contre je ne sais pas à partir de quel âge.

    Peut-être que certains vont gueuler que c'est anti-militariste (et alors ?), d'autres que ça leur prend la tête (ils ne sont pas obligé de regarder)

    En tout cas c'est clair, net et précis que cela n' a rien à voir avec de la propagande guerrière ou quelque chose du genre : ça invite plutôt au contraire.
    Peut-être que ça pourrait même calmer les ardeurs, dans l'imaginaire, de certains

    Bon bal
    Mais je pense que tout le monde connait.

    EDIT
    Une bonne approche
    http://ww2.ac-poitiers.fr/daac/IMG/pdf/cpeda_valse_avec_bachir.pdf
  11. Roger.Guy Member

    Pour rester dans le sujet (et ne pas faire dérailler le thread :) ) ; il n'y a pas que les vidéos dans la vie.
    C'est relatif à la guerre aussi, par contre je crois qu'il ne s'agit pas du point de vue d'un traumatisé. Ce sont des considérations plus générales (en profondeur :p )
    Je dis je crois car c'est un des rares que je n'ai pas lu de lui (avec le travailleur)
    Ca me fait un truc à lire de Junger que je ne connais pas. (faut garder des réserves).
    J'en ai toujours entendu parler ((enfin lu)).

    Certains traduisent ; le combat comme expérience intérieur d'autres la guerre comme expérience intérieur.
    Je ne me prononce pas c'est de l'allemand.
    Il y a plusieurs acceptations de der kampf.
    En tout cas ça n'a rien à voir avec le djihad ou la guerre en Syrie (ça change :cool: )

    En 1930 c'était traduit La guerre notre mère
    ça change avec les époques ; faut voir le contexte ; les années 1930
    rétrospectivement on se dit que niveau guerres à venir c'était pas piqué des vers comme époque :eek:
    C'est facile de se dire ça dans l'après-coup (c'est pour cela que l'histoire c'est important)

    Le premier qui me dit que c'est un truc de facho, je lui met une claque.
    Faut pas confondre anarque et facho ou gaucho ou autre.
    Ne mélangeons pas tout.
    C'est à partir de ses expériences qu'il a dégagé la conception de l'anarque (en 1922 je ne sais pas si c'était déjà abouti, je ne crois pas)
    Ça change du spectacle de la politique que l'on a via la télé par exemple, des idées comme ça) ou de la politique en ligne (touts les groupuscules qui ont pignon sur rue, comme les usines à gaz) :cool:

    En tout le cas le type en connaissait un bout sur la guerre
    (celle de 1914-1918 et celle de 1939-1945 et en général)
    Rien de vieillot là-dedans par contre.
    J'imagine, connaissant l'auteur. Même si il a vécu jusqu'à un age avancé ; il quasiment traversé le XXème siècle ( et survécu à 2 guerres en tant que soldat en plus, et pas des petites ) à 2 ans près
    Il a même eu peut-être un peu chaud après l'attentat de Juillet 1944 contre Hitler :eek:
    il connaissait le milieu à l'origine du coup, de près ou de loin, et n'en était pas mal vu ; de quoi se faire un peu de mouron vu le contexte. (surtout que l'attentat avait raté)
    Il devait s'y connaitre en '' coup de chaud '' (des vrais pas des trucs de rigolos)
    (chapeau quand même)
    N'oublions pas qu'à l'époque il n'en avait vécu qu'une (1922)
    Si ça a traversé la deuxième en continuant d'être une référence, c'est qu'il y a une raison.
    (voilà ce que je me dit)


    Le Combat comme expérience intérieure (traduction révisée Julien Hervier), Gallimard, (2008)
    978-2-07-011629-4
    cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Combat_comme_expérience_intérieure

    Je prend cette traduction là (il y a julien Hervier dans le coup. Un autre qui est bon aussi c'est H. Plard, mais celui là il ne l'a pas traduit)


    Edit
    Pareil ; rien à voir avec de la propagande guerrière ou un appel à la faire.
    Absolument pas
    (pas de méprises !)
  12. Roger.Guy Member

    En plus je ne fait pas le malin, style le mec qui se la pète avec un livre qu'il a lu :
    je ne l'ai pas lu.
    (si ça tombe c'est chiant)

    par contre je crois que j'évite le point goodwin (faut voir, si j'ai pas merdé) vu qu'il ne s"agit pas d'une discussion et que le sujet ce n'est pas le nazisme.
  13. Roger.Guy Member

    Faites vous plaisir
    Perso je me refais :
    Grammaire des civilisations, Fernand Braudel, Paris, Arthaud, 1987
    Cette édition là :
    ISBN 10 : 2700306503 ISBN 13 : 9782700306507

    Quand je dis je me refais ; vu que ce n'est pas un roman, cela ne se lit pas du début à la fin en une ou plusieurs fois ; Il faut taper dedans en fonction de son appétit.

    Plein de bonnes choses :cool:
    Peut-être un petit résumé relativement a des points soulevés dans ce forum , qui sait ?

    En attendant je vais dire du mal (c'est la mode parait-il)
    Le lien proposé renvoie à une fiche wikipedia ( Grammaire des civilisations, Paris, Arthaud, 1987)
    Sympa le mec ou la nana :
    Normalement tout le monde se bidonne vu que Braudel n' a jamais écrit de livres de science-fiction.
    D'où : même les fiches wikipedia sont à recouper avec d'autres sources, sinon il faut s'attendre à des déconvenues comme disait eric roux quand il a commencé à remplacer tatie danièle.durant l'été 2009 (année érotique .... :cool: )
    (via agoravox à ma pomme, qui méchant comme une teigne ne l'a jamais oublié, le reste si, ça non entre autres :) )
    Bien évidemment dans l'hypothèse où ma source n'est pas foireuse (c'est à dire Clojéa = éric roux)

    Il est possible de relire cela : pas parce que c'est moi, parce que cela renvoie à un article de numerama et un commentaire (je crois) qui avait de la gueule (sur les multicompétences des contributeurs ... :cool:)
    Je dis je crois, parce que je relis pas.
    Ça fait travailler la mémoire que d'essayer de se remémorer.
    Face à l'omniprésent Wikipédia, Encyclopædia Universalis dépose le bilan
    https://whyweprotest.net/threads/face-à-lomniprésent-wikipédia-encyclopædia-universalis-dépose-le-bilan.121369/

    Je crois qu'ils ne sont pas complètement Delta Charlie Delta, l'universalis.
    (faut voir, si on est curieux)
  14. JaMonym' Member

    A la même époque (un peu avant) il y a eut Persépolis aussi.

    Le fait qu'il ait été interdit dans certains pays, pendant un certains temps, mérite qu'on s'y attarde, même si c'est un témoignage, donc, subjectif.


    Il y a ce mec, Phillipe Pascot, qui a fait des bouquins que j'ai pas lus, mais peut-être que ça vaut le coup de s'y pencher.

    C'est parce que ça parlait de "politiques".
    Du coup, ben 'oilà.

    http://www.lepoint.fr/politique/phi...hances-d-etre-reelu-27-02-2014-1796086_20.php

    D'ailleurs:

    https://whyweprotest.net/threads/le...it-de-veto-sur-les-etats.131746/#post-2589082
    • Like Like x 1
  15. Roger.Guy Member

    Exact.
    Bien vu
    Pas trouvé de version française intégrale en libre accès.
    (on va pas se faire allumer par hadopi pour en sortir une ; faisable en 2/2. C'est pas le moment de merdouiller AMHA)

    ____________________

    Bonne pioche.
    Rien que la photo déjà.
    balkany-2455642-jpg_2115461_660x281.JPG
    Y'en a qui gueulent comme des putois à l'UMP ; ils est pas tricard pour 2017 (z'ont pas fait le ménage), même si il a fini par renoncer (enfin, un coup c'est oui un coup c'est non : faut attendre)
    Parait que sa remplaçante est tricarde aussi
    (ça va être la balkanisation des esprits à l'ump si ils ne font rien :) )
    Au PS il y a des mauvaise gueules qui disent qu'ils envisagent de remplacer la rose par une chrysanthème.
    C'est méchant.

    Au FN ils sont dans le tube pour d'autres histoires qui puent (on va pas s'étendre)

    Ça va être sympa la politique de l'offre électorale pour les élections 2017
    Prospective :
    9 % de participation au 1er tour
    Asselineau : 33% des voix
    la France en action (ce sont les raeliens qui pilotent la soucoupe) ou Chouard : 28 %
    Tout le monde aux abris !
  16. Roger.Guy Member

    J'étoffe un peu le sommaire ; c'est comme un menu, faut que ce soit attractif, pour mettre l'eau à la bouche.
    Au fait, Braudel c'est l'historien de la longue durée.
    Un de ses apports, en histoire (je crois, d'après ce que l'on ma raconté quand j'étais petit) au niveau plus épistémologique (certains on voulu parler d'heuristique l'autre jour ; on y est peut-être) c'est la distinction événementiel/conjoncturel/structurel
    A l’époque de cet ouvrage, je ne sais où il en était : il n'avait pas encore acquis la renommée qu'il a obtenu par la suite.
    Faudra vérifier avec des historiens (des vrais pas des révisionnistes), ce que j'avance
    D'où (même si ca date de 1963) : c'est loin d'être has been
    Donc ce n'est pas du Michelet (on est pas dans l’événementiel, façon propagande de la IIIème république) qui gênait sous la restauration ou le second empire.
    Ce serait con de ne pas avoir entendu parler de l'école des annales, avant de mourir entre les mains des Faurisson et consorts

    ------------------------------------
    d'après https://fr.wikipedia.org/wiki/Grammaire_des_civilisations

    Je développerai ensuite :
    Notamment la question de la religion Américaine
    Il y a peu, peut-être encore, ils nous ont pris pour des ploucs.
    On va essayer de comprendre comment ça se passe dans leur tête.

    Puis
    Histoire que certains, en France arrêtent de nous prendre pour des ploucs.

    NB
    Je me suis incrusté dans la mise en page wikipedia (j'ai ramé ; osef de ma vie): tout ce qui est en blanc, niveau lien hypertexte renvoie à ce qui précède en orange.
    Ça sert à rien d'activer des faux liens .......
  17. Roger.Guy Member

    Ça va être vieillot (c'est rien de le dire) ; c'est du recopiage à l'ancienne.
    Mot à mot sans copier collé.
    Le choix de ce qui le sera n'est pas neutre, c'est tout.
  18. Roger.Guy Member

    Sauf que les probabilités sont extrêmement élevées que clojéa=/=eric roux
    Comme quoi il faut croiser les sources anonymous, comme le reste. (plutôt deux fois qu'une)
    Le type avait l'air d'être au fait quand même.
    En plus via agoravox il n'y a plus rien d'antérieur à octobre 2009, le concernant.

    godverdomme !
    Encore un complot !

    Sauf qu'on le retrouve ici :
    in http://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-senat-repare-l-erreur-scientologie_789665.html#comments

    Ça ne prouve rien de ce que ce que j'avais annoncé précédemment, ça permet juste de calmer le bourreau (le temps que je continue de gratter)
    (faudra réfléchir à 2 fois avant de me décapiter, parce que si vous vous rendez compte après que c'était une erreur de le faire ; vous n'aurez plus que vos yeux pour pleurer, après et il sera trop tard)

    Bon on retrouve le lascar ici aussi:
    http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/scientologie-le-mensonge-revele-75569
    patati patata.


    Je vais finir par retrouver et si je me suis planté je me mettrai le nez dedans tout seul, publiquement (pas besoin de casses couilles pour ça, je le fais très bien tout seul)
    ...
    _________________________________
  19. Roger.Guy Member

    in
    Grammaire des civilisations, Fernand Braudel, Paris, Arthaud, 1987
    Cette édition là :
    ISBN 10 : 2-7003-0650-3
    ____________________________
    La conquête de l'ouest
    p 501
    • L'Amérique qui a conquis l'Ouest et le Far West est essentiellement protestante. le protestantisme a été le seul à faire face à cette situation humaine difficile, brusquement mise en place, à à cet éparpillement d'hommes à travers l'espace.
    Les voilà sans pasteur, réduits (et encore) à la seule lecture de la bible. Sans doute, ces immigrés vivent-ils dans une sorte de Moyen Age et leur vie religieuse spontanée est-elle d'ordinaire assez vive, fertile parfois en inventions aberrantes, comme la secte des Mormons, fondateurs de l'Utah. Le mérite du protestantisme américain a été d'entretenir, d'aviver cette flamme.
    C'est l'une des plus belles pages de son histoire.
    Pour y réussir, il devait s'adapter à sa tache, se simplifier, se détacher pour ainsi dire de sectes en place (Congrégationalistes, Épiscopaliens), réduire son enseignement théologique ou sa liturgie, miser sur l'émotion, sur le choc de réunions spectaculaires. Les pasteurs itinérants des Baptistes, des Méthodistes, des Disciples du Christ le firent à merveille. ils n'inventèrent pas cette religion du cœur dont réveils et revivals protestants fournissaient à l'avance le modèle. Du moins surent-ils l'adapter, la simplifier (les Baptistes se débarrassant de leur sectarisme, les Méthodistes de leur héritage anglican), en l'appuyant toujours sur un " théologisme individuel ", " sur la souveraineté de l'individu ", enfin " sur des actes, non sur des croyances ". Le langage du Christ se réduisit dès lors à une communion directe, simple.
    Au-delà du but strict qu'ils poursuivent, ces évangélisateurs de l'Ouest façonnent, sans le vouloir, l'american way of life, le " modèle " de vie la vie américaine, le patron de sa civilisation auquel bon gré mal gré, les nouveaux venus, à partir des années 1860 et 1880, même non protestants, seront obligés de s'adapter.
    Ces mouvements spontanés, du coté des fidèles comme du coté des pasteurs, furent le fait de petit gens, " les seuls qui soient créateurs d'églises ". Ils se sont généralement géographiquement partagé le vaste domaine de la " frontière ", comme les créateurs qu'ils étaient d'ailleurs : les Disciples fondèrent leur petites églises dans l'ouest et le Middle West, les Méthodistes allant en direction du nord-ouest, les Baptistes vers le sud-ouest. Leur action, en gros se compare à l’œuvre des missionnaires espagnols qui durent en fait, à partir du XVIème siècle, reconvertir les immigrants espagnols arrivés au Nouveau Monde, en même temps qu'ils attiraient à la religion du Christ la masse de leurs Indiens et fondaient ainsi les bases de ce qui est aujourd'hui l'Amérique latine.

    _________________________

    Pour ceux qui ne comprennent pas bien le Français

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Patron_(couture)


  20. Roger.Guy Member

    in
    Grammaire des civilisations, Fernand Braudel, Paris, Arthaud, 1987
    Cette édition là :
    ISBN 10 : 2-7003-0650-3
    ___________________________

    Industrialisation et urbanisation
    p 505
    • La civilisation américaine s'est formée en trois étape : sur le bord de l'atlantique ; de l'Atlantique au Pacifique ; en fin " à la verticale " par l'industrialisation. C'est la seconde étape, far West et nouveau protestantisme, qui a peut-être fixé les éléments essentiels de l' american way of life : respect de l'individu foi religieuse simplifiée à l’extrême et violemment rejetée vers les œuvres (l'entraide, le chant en commun, le devoir social ...), primauté de l'anglais devant lesquelles les autres langues s'effacent.
    Peut-on dire d'une telle société qu'elle soit religieuse ? Oui, presque à 100%, répètent les sondages. Benjamin Franklin le disait déjà, en 1782 (donc dans les tout premiers temps de l'Amérique ) : " Aux Etats-Unis, l'athéisme est inconnu ; l'incroyance rare et secrète " aujourd'hui encore, pas de langage officiel qui ne soit sous le signe de Dieu. toute démarche américaine vers l'extérieure est volontiers vue comme une " croisade " que ce soit par Woodrow Wilson ou par le général Eisenhower.
    . De même pas de différence sociale qui n'ait, ou peu s'en faut son expression religieuse. au bas de l'échelle, les communautés baptistes, populaires et hier fort pauvres ; " plus chic " assurément le monde des méthodistes ; très distinguée, enfin avec ses pompes liturgiques issues de l'église anglicane, la secte des épiscopaliens (c'est à dire qui ont des évêques). comme l'a écrit un historien, c'est aussi l’Église des nouveaux riches, " une savonnette à vilain ".
    Au vrai, à ses propres yeux, peu importe de quelle façon l'américain conçoit sa croyance ! Car la société religieuse est tolérante, pluraliste divisée en sectes, en " dénominations " disparates, avec une seule église véritable, au sens habituel du mot : la catholique. Rien d'étonnant, par exemple qu'une même famille se partage entre plusieurs " sectes ", car chacun est libre de croire à de croire à sa façon, pourvu qu'il croie : là est la seule obligation.
    On peut voir, à Boston, une petite " église " à l'architecture ultra-moderne. a l'entrée une plaque précise qu'aucun culte particulier n'est célébré dans ces lieux consacrés à la prière pour tout les croyants du monde, quelque soit leur foi. Seule tache claire dans la pénombre, une grande dalle qui évoque un autel, reçoit, d'une ouverture pratiquée dans la toiture, une nappe de lumière que guide jusqu'à elle un grand rideau de fragments de miroirs qui, lui, fait songer à des " mobiles " de Calder ...
    Merveilleuse tolérance, penserait un Européen, s'il ne savait que la laïcité et l’athéisme à la mode occidentale, et particulièrement la laïcité gouvernementale et éducationnelle selon le modèle français, sont peu pratiqués voir inconcevable en Amérique.
    Par contre, une certaine forme d'areligion, de rationalisme a une certaine vogue, celle même qui avait fait son chemin en Europe depuis L'Origine des espèces de Darwin (1859) ou la vie de Jésus de Renan (1865). Cette rationalisation se marque dans la montée d'un déisme de plus en plus vague.
    L'important, pour la cohésion culturelle de l'Amérique, c'est que l'obstacle a priori difficile, celui que représentait le catholicisme des immigrants, les Irlandais en tête, puis les Allemands, les Italiens, les Slaves, les Mexicains, que ce catholicisme se soit finalement adapté et bien adapté à la vie américaine, accommodé de tout ses cadres. Le rôle de la première masse des catholiques -les Irlandais- a été sur ce point décisif.
    (....................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................)
    Comme les sectes protestantes;, l'église catholique qui compte aujourd'hui 30millions de fidèle, a su s'organiser, avoir ses associations, ses écoles, ses universités et, alors que les Églises protestantes ont assez peu réussi dans l'évangélisation des prolétariats urbains, elle a marqué en ce domaine des succès évidents.
    Peut-être cette relative inefficacité de l’Église protestante vis à vis des viles tient-elle à son à son succès rural, au XIXème siècle et à l'enrichissement qui l'a embourgeoisée et a attiédi souvent son zèle (malgré un renouveau actuel). ..................................................................................................................................................................)Si cette première civilisation, précocement et fortement, s'est différenciée de ses sources anglaises, elle n'en est ,pas moins restée plus anglo-saxonne qu'européenne. L'Europe continentale a toujours mêlé traditions méditerranéennes et traditions nordiques. " Cet interprétation des deux civilisations manque aux états-Unis, l'attraction anglo-saxonne ayant tout absorbé " (André Siegfried). Et sans doute est-ce regrettable dans la mesure où le hasard de l'histoire a fait du reste du continent américain (sauf le Canada anglais un monde strictement latin, surtout hispano-portugais, puis fortement marqué par l'immigration italienne. C'est un fait. que les deux Amériques se comprennent mal l'une l'autre, sont mal faites pour se comprendre. Et c'est un drame pour l'heure précise.



    _________________________

    Pour ceux qui ne comprennent pas bien le Français


    http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/croisade/20613
    _____________________________



    Pas simple
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Vilain

    C'est insatisfaisant
    Mieux :
    Quelqu'un se jette ?
  21. Roger.Guy Member

    On le retrouve là
    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/jean-luc-warsmann-ou-comment-la-61566

    Bon de toutes façons ça ne prouvera rien, j'affirme juste que le gars avait l'air bien informé durant l'été 2009, même si je retrouve ça ne prouvera que çà.
    " On " sait par ailleurs que les avocats US de la secte étaient informés déjà depuis pas mal de temps.
    En France d'aucuns n'ont percuté que vers début septembre je crois (attention : marge d'erreur en terme de semaines)
    Bon, pas de quoi fouetter un chat ; on peut juste en conclure que certains sont plus rapides que d'autres, pas de quoi élaborer des théories pas possibles.

    Ce qui est intéressant par contre c'est au niveau des explications qui ont étés fournies ; on apprend que le texte a été modifié à la main (un vulgaire grattage à l'ancienne, dingue non ?) ça a couté environ 80 000 euros pour faire rédiger tout cela (via lexis nexis je crois) et on se retrouve avec un grattage à la lame de rasoir ou style.

    Ça sent l'Op snow white ou sa petite soeur ou une cousine ou je ne sais quoi (en fait snow white ca consistait à faire disparaitre tout les dossiers gênants, pour l'avenir ; genre des taches dans un CV futur
    Là c'est autre chose, c'est vrai.)
    Voilà c'est tout.
    Pas de quoi fouetter un chat mais le penser si.
    Et donc ouvrir sa gueule aussi.
    Si je ne m'étais pas retrouvé un jour, en Cie de... alors que j'avais écrit le matin même .....
    Je n'aurais jamais pensé à rien.
    Voilà plein mon traité de dingue relativement à certains trucs relativement abracadabrantesques
    (.............. c'est pas possible ! ............ Ki disaient
    Beh si !)
    Voilà un motif supplémentaire.


    Donc on peut raisonnablement penser que Clojéa est un pro-sectaire (au minimum) voir un pro sciento.
    Il l'a ramène systématiquement, dès que le rétablissement de l'amendement est évoqué, alors qu'ils ont passé à travers comme par miracle.
    En bon parano qui se respecte, je me dis :
    - soit ils craignent de se faire allumer à nouveau et cette fois de ne pas y couper.
    - Soit il se balance tout seul (lui et ses petits camardes) tellement il est con ; ça arrive, plus souvent qu'on ne le pense, si vous saviez :D
    A quoi ça servirait de le prouver ?
    Et bien en voilà un beau de délit, si c'est le cas.
    Non ?
    (il ne s'agit pas de les embêter par rapport à leur croyance)

    En plus le gars est particulièrement con ou vicieux (des fois les deux en même temps ça arrive, plus souvent qu'on ne le croit :D ) il charge directement le député :rolleyes:

    A quoi ça sert d'insérer ça entre deux couches de Braudel ?
    Disons que compte tenu d'un certain climat ambiant, en 2009 ................
    (faut pas en parler aux enfants)
    __________________________

    Petite erreur de ma part :(
    Ça ne sera pas :
    ça sera mieux, plus court.
    mieux quoi.
    C'est toujours dans l'esprit de :
  22. Roger.Guy Member

    Bon on va pas laisser la mère Michu à la ramasse (pauvre vieille ! )

    Évidemment cela vaut pour les membres ( edit : et non membres :oops: ) qui ont choisi l'option wwp Dark
    ===== >
    Style Chooser

    Select the style in which this site should be shown

    Use default style
    1. WWP - Classic Depracated and unsuported legacy theme
    2. WWP - Dark
    3. WWP - Light
    edit Pour ceux qui consultent en invité n'ont pas choisi l'option wwp dark, c'est bleu et blanc, je crois.

    de même certaines parties de textes n'apparaissent pas pour eux, je crois
    ex :
    Ils sont obligés de sélectionner le texte pour qu'il apparaisse en surbrillance. Sauf que là dans un quote, avec un fond grisé il apparait le texte.
    (ca dépend de pas mal de facteurs par contre .....) disons que sur le poste d'où je poste :) maintenant c'est ce qui se passe.
    j'ai pris l'habitude de poster d'endroits différents, dans l'espace : mon anonymat ayant été grillé de longue date par des malfaisants qui croyaient jouer au pokémons :)
    (version 2007, les pokémons : des arriérés, quoi :) ) du coup je m'en suis servi pour attirer un max de buses, IRL.
    ____________________________________
    === > #173
    Madame Michu a pris ses gouttes ?
    Alors on y va :
    http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/tag/evangelistes


    Donc il ne s'agit pas de s'en prendre aux évangélistes ou autres mais juste de dire qu'il faut :
    1. arrêter la fixette sur les musulmans
    2. dire a tout ce petit monde ; que la vieille dame (la loi de 1905) à 110 ans et qu'elle s'inscrit dans un cadre de civilisation qui existait déjà, 7 ou 8 siècles avant le début de l'extermination des amérindiens.
    3. que les cathos les plus tordus n'ont eu de cesse de vouloir sa peau et n'y sont pas parvenus
    4. que nous sommes légion et vétérans jusqu'au bout des ongles et ne cèderons pas.
    Les attardés qui lisent la bible littéralement savent que .... nous sommes légion.... a une connotation particulière.
    Pour ceux qui ne comprennent pas bien le Français
    Cela veut dire que nous sommes très nombreux.
    Que l'on connait tout les coins et recoins du pays, .....
    Rien d'autre.
    Toute référence satanique n'est que foutaise de grands délirants.

    http://www.lefigaro.fr/actualite-fr...3ARTFIG00485-l-expansion-des-evangeliques.php
    http://www.lefigaro.fr/actualite-fr...-s-imposent-chez-les-protestants-francais.php
    http://www.la-croix.com/Religion/Le...primer-leur-foi-au-travail-2015-03-18-1292560
    etc.
    _________________________________________________
    Le rapport avec la scientologie ?
    Faut-être patient docteur :)

    On va parler libéralisme ..... (pas celui des économistes ...)
    ... Freiheit ... lâchait à l'arrache, ce matin un couple d'allemands (ou pas: un seul mot, silence radio avant et après)
    Passerelle du mont olympe, en regardant les péniches avec insistance.
    - réf. à la péniche libération, été 2008 ? a ma traversé à la nage au même endroit
    l'année suivante ? . Avec une main tendu en provenance d'une pénichette avec pavillon US :) : sympa mais pas besoin, je l'ai déjà traversé plein de fois, en largeur (à charlestown, pas à liège ou Maastricht ; cela aurait été une autre paire de Manche :) et descendu en longueur (bayard/mont olympe) la Meuse ;
    - céki qui leur a dit que je comprenais l'allemand, hein, d'abord ?

    Et oui, liberté.
    En fonction des mentalités collectives, la liberté cela s'entend comment ?
    Il va falloir mettre les pendules à l'heure.
  23. Roger.Guy Member

    banner.jpg
    https://whyweprotest.net/threads/sectes-unadfi-bulles-n°104-les-sectes-et-leurope.125298/
    Tout le site es re-lifté, il n'y a plus de commentaires ..... :(

    tumblr_mixg2dAWLl1qdlh1io1_400.gif

    Bourreau, montre ma tête au peuple ...... pas trop court la nuque SVP.
    _____________________________________________________________
    La liberté ou, mieux, les libertés : XIème-XVIIème sièclesp 349

    Supposons que du Vème siècle à l'époque actuelle, ou mieux au XVIIème siècle, il soit loisible de saisir la masse entière de nos connaissances sur l'histoire européenne, puis qu 'on l'enregistre (si un tel enregistrement peu se concevoir) dans une mémoire électronique et que nous ayons, enfin, la curiosité de demander à cette mémoire polyvalente le problème qui surgit le plus fréquemment, à la fois dans le temps et dans l'espace, à travers cette histoire interminable. A coup sûr, ce problème est celui de la ou mieux des libertés européennes. Le mot de liberté est le mot clé.
    En tout cas, que le monde occidental, dans sa lutte idéologique, aujourd'hui, ait choisi pour lui même avec des intentions qu'on ne saurait entièrement pures, l'appellation de " monde libre " s'avère de bonne d'excellent guerre, à la lumière de l'histoire européenne, prise dans son ensemble multi-séculaire.

    • Par liberté, c'est toute les formes de liberté qu'il faut entendre, y compris les abusives
    Ces libertés, en fait, ne cessent de se menacer les unes les autres. Telle d'entre elles limite, supprime telle autre, qui succombera à son tour devant un nouvel adversaire. Cette succession jamais pacifique a été l'un des secrets des progrès de l'Europe.
    Encore faut-il préciser ce que l'on entend par " liberté ". non pas tellement la liberté individuelle, habituelle mesure du " monde libre " d'aujourd'hui, que la liberté des groupes. Il est significatif que le Moyen Age parle beaucoup de libertates que de libertas. mis ainsi au pluriel, le mot ne se distingue guère de privilegia ou jura

    Pour ceux qui ne connaissent pas bien l'histoire récente

    " monde libre "
    En 1963, date de publication de l'ouvrage ; c'est la guerre froide.


    Pour ceux qui ne connaissent pas bien le latin
    libertates
    libertas
    privilegia
    jura
    Faut demander à Najat.
  24. Roger.Guy Member

    Fait chier le bourreau, veut pas de moi, c'est un sectaire!
    Il m'a juste proposé un petit coup de tondeuse. :(

    Mon petit doigt, qui, lorsqu'il ne farfouille pas dans mes narines est très actif, m'a susurré à l'oreille (je me les gratte avec des fois) :
    http://jeanbauberotlaicite.blogspirit.com/archive/2009/07/index.html
    Plutôt que Dericquebourg.
    Pour foutre la merde il est très fort mon petit doigt.
    C'est désolant la vieillerie ; je ne me souviens plus bien
    Juste de la date (juillet 2009, au pire début Août) du nom ; clojéa et du contenu Attendez vous a des déconvenues.
    Des cons sont venus, c'est clair net et précis (ça a bien marché chef(fe), hein ?)
    Par contre je ne retrouve pas l'échange (j'utilisais mon pseudo d'idiot bête : Thierry L)

    En plus on le retrouve vraiment partout clojéa, il est connu comme le loup blanc :) via le net.




    http://blogs.lexpress.fr/cuisines-assemblee/2009/09/30/un_parfum_dinelegance/
    Bon marc abien on sait bien qui s'est :D
    Intéressant pour cela aussi :

    Ça sent son scilon à plein nez là aussi.
    Tu m'étonnes que cela laisse un goût amer à la démocratie, pov'conne.

    Là , c'est pas mal, j'avais oublié de citer :
    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-senat-repare-l-erreur-scientologie_789665.html
    J'ai déjà cité clojéa dans les commentaires de cet article précédemment
    Ce roger là, ce n'est pas Roger.Guy (je n'utilisais pas ce pseudo là à l'époque)
    C'est un autre roger :), qui connait bien, très bien la musique .....
    Je précise, pour les esprits spongieux qui confondraient (c'est déjà arrivé :) )

    Lui il a compris AMHA
    On va bien y arriver, chef(fe) arrêtez de vous faire du mouron !
    ______________________________

    suite .....

    Les libertés, au vrai, ce sont des ensembles de franchises, de privilèges, à l'abri desquels telle ou telle collectivité de personnes et d'intérêts se met à l'abri, puis, forte de cette protection, fonce sur les autres et souvent sans vergogne.
    Ces libertés collectives, lentes à s'établir dans leur plénitude, sont lentes aussi, plus tard, à être ramenées à de justes limites, ou à être brisées.
    Elles ont en général la vie dure.
  25. Roger.Guy Member

    ..............................................................................................................................................................................................................................................................................

    • Au milieu de ces entassements de " libertés " privilégiées, que peut devenir la liberté individuelle ?
    La question n'a aucun sens si l'on entend liberté de l'individu dans son sens actuel : liberté de toute homme en tant qu'homme, du seul fait qu'il est homme. Il faudra longtemps pour que le concept même de cette liberté-là se définisse. Du moins, peut-on se demander si la liberté de l'individu, en fait, est, ou non, en progrès. Sur ce point la réponse ne peut être que contradictoire et pessimiste.
    Le mouvement intellectuel de la renaissance, celui même de la Réforme (dans la mesure où il pose le principe d'une liberté d'interprétation individuelle de la révélation)
    ont dégagés les bases d'une liberté de conscience.
    La renaissance et l'humanisme affirment le respect, la grandeur de l'homme en tant qu'individu, ils exaltent son intelligence, son pouvoir personnels. La virtù, ce n'est pas au Quattrocento, la vertu, mais la gloire, l'efficacité, la puissance. Intellectuellement, l'idéal, c'est l'uomo universale d'Alberti. Au XVIIe siècle, avec Descartes, tout le système philosophique part du cogito, de l'individu pensant.
    Cet importance philosophique accordée à l'individu coïncide avec un éclatement des valeurs traditionnelles.
    Ainsi le veut, chaque jour davantage, la mise en place, aux XVIe et XVII e siècles, d'une économie de marché efficace qu'accélèrent l'arrivée des métaux précieux d'Amérique et l'extension des instruments de crédit.L'argent bouscule, infléchit les anciennes réglementations des groupes économiques et sociaux (corps de métiers, communautés urbaines, corps de marchands, etc.) ; elles perdent en même temps qu'une partie de leur utilité, leur ancienne rigidité. l'individu retrouve ainsi, sur le plan de la vie quotidienne, une certaine liberté de choix. Mais en même temps, avec les structures modernes de l'état, s'établit un nouvel ordre qui met, à ce jeu, des limites strictes : les devoirs de l'individu envers la société, le respect des privilégiés et des privilèges.
    Une lettre de Descartes pose bien le problème. Si chacun, théoriquement est libre et constitue une unité à soi seul, comment la société va-t-elle vivre, quelle règles suivra-t-elle, lui a demandé la princesse Elisabeth ? Et le philosophe répond (15 septembre 1645) : " Bien que chacun de nous soit une personne séparée des autres et dont, par conséquent, les intérêts sont en quelque façon distincts de ceux du reste du monde, on doit toujours penser qu'on ne saurait subsister seul et qu'on est, en effet, l'une des parties de l'univers, et plus particulièrement encore, l'une des parties de cette terre, l'une des parties de cet Etat, de cette société, de cet famille à laquelle on est joint par par sa demeure, par son serment, par sa naissance. Il faut toujours préférer les intérêts du tout dont on est partie, à ceux de sa personne en particulier "
    Au nom de ces " intérêts du tout " , le XVIIe siècle entreprend une " mise en condition " sévère non seulement de pauvres, mais de tout les éléments "inutiles " de la société, de tous ceux qui ne travaillent pas.
    ...................................................................................................................................................................
    Tout ce monde, protégé jusque-là par l'ombre de Dieu, va devenir, au XVIIe siècle, l'ennemi d'une société urbaine, capitaliste déjà, éprise d'ordre et de rendement et qui construit l' Etat dans cet esprit et à cet effet. Dans toute l'Europe (la protestante comme la catholique), les pauvres, les malades, les chômeurs, les fous sont impitoyablement enfermés (parfois avec leur famille) aux cotés des délinquants de toute origine. C'est ce que Michel Foucault (qui a étudié le phénomène à propos de la folie à l'age classique) appelle le grand renferment des pauvres, une séquestration légalisée, organisée par une administration minutieuse, qui permettra d'ailleurs aussi bien d'enfermer, sur la demande des familles, le fils débauché ou prodigue, ou le père dissipateur, que, sur lettre de cachet du roi, l'adversaire politique.
    ...................................................................................................................................................................
    Dans un monde où déjà la liberté n'existait que pour des privilégiés, le XVIIe siècle a donc contribué à restreindre sûrement cette liberté élémentaire qui est celle de la fuite, ou de l'errance, la seule qui jusque-là avait été permise aux pauvres. Il y a en même temps, nous l'avons dit, régression des libertés paysannes. Au début des " Lumières " , l'Europe touche le fond de sa misère.
    A ce pessimisme, un seul correctif : cette liberté qui échappe à la majorité des hommes, elle reste, en Europe, l'idéal vers quoi la pensée, mais aussi l'histoire progressent lentement.
    ...................................................................................................................................................................
    La révolution française elle-même ne réussira pas à établir dans sa plénitude cette liberté que nous ne pouvons pas nous flatter de posséder pleinement aujourd'hui. La révolution supprime les droits féodaux dans la nuit du 4 août, il est vrai, mais en face du paysan subsiste le créancier et le propriétaire ; elle supprime les corporations (1791, loi Le Chapelier) et, en même temps elle laisse l'ouvrier à la merci de l'employeur. Il faudra attendre un siècle en France, pour que les syndicats ouvriers deviennent licites (1884). N'empêche que la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 reste une date essentielle de cette histoire de la liberté, fondamentale dans la genèse de la civilisation Européenne.



    Pour ceux qui ne comprennent pas bien le Français


    A l'origine mouvement de contestation à l'intérieur de l'Eglise, la Réforme se transforma en protestation en dehors de l'Eglise.
    Un bouleversement fondamental dans l'histoire du christianisme et de la pensée occidentale : l'irruption du protestantisme.
    http://www.publius-historicus.com/reforme.htm
    ou
    Ce mouvement qui, entre 1517 et 1570, a soustrait l'Europe du Nord-Ouest et du Nord à l'obédience du catholicisme romain a pris le nom de « Réforme
    www.larousse.fr/encyclopedie/divers/la_Réforme/140523
    site en rade à l'heure actuel
    (Ddos du vatican ? :) )



    L' Apocalypse

    On peut lire
    D.H. Lawrence, Apocalypse, présentation de G. Deleuze

    Quatrième de couverture:
    D. H. Lawrence consacra sa dernière oeuvre à un vaste commentaire de l'Apocalypse. Son livre visionnaire présente une critique radicale du christianisme et de la civilisation occidentale.
    Pour Gilles Deleuze, qui souligne l'actualité politique étonnante de ce grand texte littéraire, il y a " beaucoup de ressemblance entre la Nouvelle Jérusalem et l'avenir qu'on nous promet, pas seulement dans la science-fiction, plutôt dans la planification militaire-industrielle de l'État mondial absolu ". En effet, la modernité de l'Apocalypse est moins dans les catastrophes annoncées que dans " l'instauration démente d'un pouvoir ultime, judiciaire et moral. "
    Ce testament spirituel de Lawrence constitue pourtant un appel joyeux au réveil de cet esprit païen qui nous incite à demeurer intensément vivants.
    • ISBN-10: 284321047X
    Le Quattrocento, contraction de millequattrocento en italien, est le XVe siècle italien, succédant au Moyen Âge. C'est le siècle de la Première Renaissance, mouvement qui amorce le début de la Renaissance en Europe
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Quattrocento


    homme universel
    source : roger guy

    Pour ceux qui ne comprennent pas bien le latin

    voir Najat ou
    http://www.universalis.fr/encyclopedie/cogito/
    http://www.universalis.fr/dictionnaire/cogito/
  26. Roger.Guy Member

    Suite
    Liberté ou recherche de l'égalité ? Napoléon pensait que le Français désirait non pas la liberté, mais l'égalité, c'est à dire l'égalité devant la loi, l'abolition des droits féodaux, en somme la fin des libertés particulières, des privilèges.
    Des libertés à la liberté, cette formule éclaire l'histoire d'Europe dans une de ses directions fondamentales.


    • La notion de liberté, encore abstraite, théorique qui s'était élaborée de la Renaissance et de la Réforme à la Révolution, a acquis une puissance nouvelle en se formulant dans la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Elle est devenue doctrine avec le libéralisme.
    Dès lors le concept de liberté - au singulier- devient prise de conscience du monde et du mouvement de l'histoire. C'est d'elle que se réclament - légitimement ou abusivement - presque toutes les idéologies et revendications du XIXe siècle, ces mouvements très divers que recouvre le mot artificiel de libéralisme, très équivoque parce que riche de sens.
    Libéralisme désigne tout à la fois une doctrine politique (augmenter les pouvoirs législatifs et judiciaire et limiter le pouvoir exécutif, en ce sens il s'oppose à l'autoritarisme) ;
    une doctrine économique sous le signe victorieuxdu " laisser faire, laisser passer " qui exclut l'état de toute intervention dans le jeu économique entre individus, classes et nations;
    une doctrine philosophique qui se réclame de la liberté de penser et soutient que l'unité religieuse n'est pas la condition sine qua non, soit de l'unité sociale, soit de l'unité de la nation, ce qui implique forcément une idée de tolérance, de respect d'autrui et de la personne humaine, selon la formule antique : homo homini res sacra
    Le libéralisme est ainsi, plus que " la doctrine d'un parti .... un climat d'opinion ". Aux prises avec les circonstances multiples du XIXe siécle, il est engagé dans d'innombrables tâches ; il a d'innombrables obstacles. En Allemagne et en Italie, le libéralisme se mêle au nationalisme : la liberté à saisir, n'est -ce pas d'abord la liberté même de la nation ? En Espagne, au Portugal, il se heurte encore aux forces monstrueuses d'un ancien régime solide appuyé sur l'Eglise.
    En Angleterre et en France, il ira par contre jusqu'au bout ou presque, de ses revendications politiques. Lentement, imparfaitement, l'Etat libéral, constitutionnel s'organise avec ses libertés d'opinion, de la presse, parlementaire ; liberté individuelle ; extension du droit de vote)



    condition nécessaire, indispensable sans quoi ce qui suit (dans la proposition) ne peut exister
    source : roger guy
    exemple : l'appartenance du gros P à la scilonnerie, n'est pas une condition siné qua non pour qu'il utilise un procédé, bien connu , je le nommerai plus tard (il s'agit de reprendre une partie des propos de quelqu'un, tenus antérieurement, en élevant fortement la voix ....) scilon, lors de la rencontre arrangée (écoute téléphonique par exemple) au cochon qui louche en février 2016.


    il y a homme, il y a sacré, il y a chose ... je sais pas
    voir najat

    A l'époque de la parution de l'ouvrage (1963, les années 60 donc) :
    L'Allemagne et l'Italie venaient de sortir du fascisme (de la fin des années 20 à la fin de la 2ème guerre mondiale) l'Espagne c'était encore Franco, le Portugal c'est encore Salazar, jusqu'en 68 puis un régime un peu totalitaire quand même jusque dans les années 70.
  27. Roger.Guy Member

    • Toutefois, le libéralisme, durant toute la première moitié du XIXe siècle, sert de paravent à l'avènement politique d'une bourgeoisie et d'une aristocratie d'affaires, d'une classe possédante.
    " Hors de ce cercle étroit l'individu dont le libéralisme défend les droits avec tant de zèle n'a toujours été qu'une abstraction, à qui il était impossible de bénéficier pleinement de ces avantages "
    C'est aussi vrai dans l'Angleterre des conservateurs et des libéraux, des anciens et des nouveaux riches, que dans la France de la Restauration et de la monarchie de Juillet. Cette classe possédante qui se dit libérale est aussitôt contre le suffrage universel, contre la masse. Or comment soutenir pareil politique d'égoïsme face à la société industrielle, dont se précise bientôt les affreuses réalités ? Le libéralisme économique qui suppose au départ une lutte égale entre les individus n'est qu'un pieux mensonge. Plus le temps va s'écouler, plus l'énormité de ce mensonge apparaîtra.
    En fait, ce premier libéralisme bourgeois aura été surtout une lutte d'arrière garde, et pas désintéressée contre l'Ancien Régime aristocratique, un " défi au droits acquis que des traditions vieilles d'un demi-millénaire avaient rendus sacrés "
    De la sorte il s'insère entre la liberté l'Ancien régime et sa société aristocratique qu'il aura démolis, et la société industrielle où le prolétariat ouvrier réclame ses droits. Bref, cette prétendue recherche de la liberté semble rejoindre, malgré les apparences, les vieux combats de groupes pour des libertés qui sont autant de privilèges.
    .......................................................................................................................................................................
    C'est donc une nouvelle révolution qui s'annonce - le socialisme dont les mutations seront nombreuses _ et une contre révolution qui ne sait pas encore son nom, ni jusqu'où elle peut aller, que le libéralisme a continué sa vie, multiplié ses gouvernements, ses actes de sagesses et d'égoïsme bourgeois, ne retrouvant un peu de flamme en France, que dans son combat contre l'église. les libéraux ont désormais conscience de leurs insuffisances, voire de leur combat douteux. en 1902-1903 paraissent dans la raisonnable Revue de métaphysique et de morale, une série d'article sur la crise du libéralisme, à propos particulièrement du monopole de l'enseignement. Mais la crise véritable, ultime se situe un peu plus tard, entre les deux guerres mondiales.
    Qui cependant oserait dire que le libéralisme, presque chassé de la politique, de l'action, intellectuellement démonétisé, soit aujourd'hui bel et bien mort ? Il a été plus qu'un âge politique, plus que l'habileté ou le paravent d'une classe. Il a été l'idéal de la civilisation occidentale, et aussi trahi qu'il l'ait été, il reste dans nos héritages, nos langages, nos réflexes. Toute atteinte aux libertés individuelles nous frappe, nous émeut. Et politiquement même face à l'état autoritaire et technocrate, face à la société éternellement asservissante, un certain libéralisme, anarchique et libertaire continue, au nom de l'individu et de ses droits, sa carrière occidentale et mondiale.

    ____________________________________


    Les 110 ans de la loi du 9 décembre 1905
    __________________________________


    [IMG]

    ISBN-10: 275785531X

    Contre les nouveaux mouvement d’extrême droite

    (en faisant le tri)

    ______________________________________

    FIN
    (prolonge qui veut, je n'ai choisi que quelques pages ; il y en a 606 ;) )

  28. Roger.Guy Member

    Je me referais bien un petit coup de Braudel, paraît que cela a plu (tout le monde ne connaissait pas ; c'est quand même étonnant)
    Le but ?
    La prophylaxie
    Si 2016 est une des rares années où il n'y a pas d'élection en France (c'était la seule fenêtre de tir envisageable pour tirer son coup sans être parasité par des abrutis excités par une échéance électorale, qui croient que cela va changer leur vie de nain de jardin) il n'en demeure pas moins que la campagne pour les prochaines va bientôt démarrer.
    (on peut toujours tirer son coup sans être parasité par des abrutis excités par une échéance électorale, quand même)
    Un des enjeux va tourner autour de la notion d'identité (notamment par ceux qui en ont des problème d'identité ; regardez bien !)
    Je m'étais mis cela au frais, dans une de mes messageries (le cloud avant l'heure :cool: ) que je n'ai pas utilisé depuis un bail de temps.
    J'ai retrouvé hier (c'est un cadeau que j'ai du me faire en prévision d'un plus tard ) ça date du 17 Mars 2007 (mon archive) l'article en ligne du 16 Mars 2007 et l'article originel de Mars 1985. (une grande époque ; pas de web, MS-DOS toussa ...)

    cf. : http://www.lemonde.fr/societe/artic...ncaise-selon-fernand-braudel_883988_3224.html
    __________________________________________________________
    Intéressant, non ?
    On va éviter l'OPA de certains sur ces questions ; ils ont déjà fait le coup en 2007, ça a été une catastrophe.
    (ministère de l'identité nationale et tout le merdier)

    L'oeuvre originel :

    L'identité de la France
    Initialement étaient prévu 4 parties ; l'auteur n'en a achevé que 2 (la mort l'a pris avant la fin) réunies en 3 tomes
    in L'identité de la France, espace et histoire, Paris Arthaud 1986
    Je n'ai que cette exemplaire, offert au début des années 1990 ; ça fait partie des choses bien qui viennent des femmes.
    Je n'ai jamais acquis le 2ème et le 3ème ; ça fait partie des choses bien que l'on aurait jamais du oublier de faire.
    Pour aller plus loin :
    http://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1988_num_43_1_283477_t1_0111_0000_001
    https://www.monde-diplomatique.fr/1986/06/FLORENNE/39274
  29. Roger.Guy Member

    Les enculés ; supprimé parce que cela ne respect pas le contenu sur la nudité.

    Vous savez comment se passe la modération chez youtube ?
    Allez je dis rien. ....

    On se doute d'où ca vient.
    Pas grave, une petite plate forme contenant tous les contenus censurés par les nouveaux puritains ; barbus, évangélistes, culs bénis ... est en cours d'élaboration.
    On aura même la vidéo des stranglers.
    Faire crever les cons de rage ; quel plus beau but dans la vie ?
    Allez, je la remets


    (regardez et dites moi ce qui cloche si vous trouvez )
    ... nudité, nudité vous avez dit nudité ? ...
  30. Roger.Guy Member

    Bon, j'étais venu dans ce thread pour ce qui suit et je suis tombé sur ce qui précède. :rolleyes:

    Méfiez vous de ces gens-là, si vous n'y prenez garde, vous ne pourrez plus lire les livres qui les dérangent, voir les films qui les dérangent, regarder les peintures qui les dérangent, admirer les statues qui les dérangent.
    Ils ne se contenteront pas que vous respectiez leur façon de vivre, penser ... : ils vous imposeront la leur.
    C'est un putain de problème avec l'altérité qu'ils ont.
    Le pire c'est que cela ne concerne pas un groupe religieux en particulier ; on en retrouve partout
    Bienvenue dans ce qui sera un nouveau moyen-âge ; ils ont déjà commencé, il y a peu, à nous expliquer que c'était beaucoup mieux que ce que l'on en pensait, le moyen-âge (souvenez vous ;) )
    Votre monde sera à l'image de leur vie psychique : le néant, une spiritualité d'huitre à marée basse ... rien.

    ______________________________________
    cf. : http://www.streetpress.com/sujet/1479990543-reste-confortable-et-lis-en-dehors-de-la-zone-de-confort
    Ah, le sound of bristol, the wild bunch , toussa !
  31. Roger.Guy Member

    Pour y revenir, à l'auteur et son précédent ouvrage : '' Pour tout résoudre cliquez ici "
    Il y a cette étude :
    http://www.laviedesidees.fr/Les-chausse-trappes-de-la-pensee-2665.html

    A propos, c'est une mine d'or la vie des idées : un paquet impressionnant d'ouvrages en référence, de dossiers, d'articles et d'études.
    Les références sont bonnes (il ne s'agit pas de rigolos de Kermesse), le site est bien conctruit.
    Bref ; que du bonheur !
    (ça change des neuneus)

    Je n'avais pas lu, à l'époque, Roger.Guy, Jun 8, 2016 #3

    Donc
    Cf. : Sébastien Broca, « Les chausse-trappes de la pensée Internet », La Vie des idées , 16 mai 2014. ISSN : 2105-3030.
    URL : http://www.laviedesidees.fr/Les-chausse-trappes-de-la-pensee-2665.html


    Ça vous parle internet-centrisme ? :)
  32. Roger.Guy Member

    61oJqFLM6OL._SX340_BO1,204,203,200_.jpg

    • ISBN-10: 2373090163
    • ISBN-13: 978-2373090161



  33. Roger.Guy Member

    [IMG]

    Bienvenue dans le pire des mondes

    Le triomphe du soft totalitarisme

    Comité ORWELL, Natacha POLONY
    ISBN 9782259251594


    _______________________________

    http://www.causeur.fr/tout-numerique-ecole-presidentielle-technologie-42267.html

  34. Roger.Guy Member

    9782081395602_cm.jpg

    Jean-Claude Michéa, Notre ennemi le capital, éd. Flammarion, coll. «Climats», 2017.
    • EAN:
      9782081395602
    cf. :https://comiteorwell.net/2017/02/06/et-si-on-zappait-les-discours-de-fillon-pour-lire-michea/

    :)
    règle n° 0
    Ne jamais désespérer.
    Si ce n'est pas nous, d'autres y parviendront.
    (car cela risque d'être un peu long)
  35. Roger.Guy Member

    cf. : https://www.mollat.com/livres/57557...-valeur-esprit-contre-le-populisme-industriel
    575571_medium.jpg.png

    Réenchanter le monde : la valeur esprit contre le populisme industriel

    Bernard Stiegler, Flammarion, coll. Champs. Essais, n° 855

    ISBN : 2-08-121784-8
    EAN13 : 9782081217843

    cf. : https://www.mollat.com/livres/57557...-valeur-esprit-contre-le-populisme-industriel
    Ça vaut 6, 10 €
    Les pingres peuvent se mettre à plusieurs pour l'acheter.
    Ce n'est pas trop tl;dr : 176 pages
    A raison d'une page par jour (en 5 ou 6 tentatives), ça fait à peu près 6 mois.
    C'est aussi bien qu'une vidéo you tube.
    Par contre il n'y a pas d'images (pour comprendre mieux :) )
  36. Roger.Guy Member

    chemla-202x300.jpg
    C'est gratuit, c'est en ligne.
    http://www.confessions-voleur.net/confessions/
    Ça a déjà du être signalé sur le forum, mais je ne sais plus.

    L'auteur
    https://blogs.mediapart.fr/laurent-chemla/blog
    https://www.franceculture.fr/personne-laurent-chemla

    via
    in http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2017/03/19/retour-sur-une-contre-histoire-de-linternet
  37. Roger.Guy Member

    9782213687049-001-T.jpeg?itok=-MptAgi2.jpg

    http://www.laurent-mucchielli.org/index.php?post/2017/10/18/Un-livre-sur-le-financement-de-la-campagne-2007-de-Sarkozy-par-Kadhafi

    Sacrée époque : un monde merdique.
    Je m'en souviens comme si c'était demain
    ;)
  38. Hermétique Moderator

    Le Seigneur des anneaux, J.R.R. Tolkien, trad F. Ledoux, 1992
    ISBN 2267011255 (fr) EAN 978-2267011258
    Ca fait 1280 pages ; c'est un peu tl;dr :) (on en meurt pas, au contraire)
    C'est un peu cher aussi (ça se trouve d'occasion)

    Bilbo le hobbit, J.R.R. Tolkien, trad F. Ledoux, 1989
    ISBN : 2-253-04941-7 ( fr ) EAN : 978-2253049418

    Lus, par curiosité, bien avant que les films sortent (ça permet de vérifier par la suite ce que le ou les scénaristes ont fait de l’œuvre ;) )

    Le rapport avec les histoires d'anonymous ?
    (il faut trouver, pas chercher)
  39. Roger.Guy Member

    Pour nos amies les filles
    une petite entorse à la règle 30(dans cette version)

    ____________________
    Comment l'amour empoisonne les femmes : du surinvestissement sentimental et des moyens d'y remédier

    Peggy Sastre chez A. Carrière Collection(s) : Essai

    ISBN : 978-2-84337-826-3
    EAN : 9782843378263
    ____________________

    Encore un coup à déranger les viriloïdes de service (j'adore ça) et les femmes dragons (j'adore les déranger elles aussi)
  40. Roger.Guy Member

    Je n'avais pas fait attention (juste lu en diagonale pour avoir une idée)
    Je me disais que n'importe qui pourrait dire que c'était peut-être excessif, la position citée au dessus.
    Dans l'histoire Monique Fourniret j'ai un peu de mal à me dire que c'est uniquement l'amour qui l'a poussée.
    J'ai peut-être une idée bizarre de l'amour

    Je ne critique pas le fait qu'il soit dit : Le temps semble venu de faire perdre à l'amour ses lettres de noblesse.
    Je me dis juste qu'avec Monique Fourniret ( un exemple parmi d'autres donnés) comme illustration de l'amour ça va être vite fait, ........................ de faire perdre à l'amour ses lettres de noblesse.

Share This Page

Customize Theme Colors

Close

Choose a color via Color picker or click the predefined style names!

Primary Color :

Secondary Color :
Predefined Skins