Customize

Contre les nouveaux mouvement d’extrême droite

Discussion in 'France' started by provencallegaulois, May 28, 2013.

  1. Ann O'Nymous Member

    Lapsus révélateur.
    • Like Like x 1
    • Dislike Dislike x 1
  2. [IMG]
    old man river ?
  3. Sire Mespompes said:
    [...] le régime nazi n'a absolument rien à envier au régime sioniste israélien. [...]

    une connerie pareil fallait oser la sortir ...mais c'est pas étonnant, révélateur même comme le souligne Ann O'nymouss
    pour ceux qui en doutent encore Sire Mespompes est un mec d'extrême droite qui, comme tout les mecs d'extrême droite qui infiltrent les différents mouvements de contestation, jure qu'il n'est pas d'extrême droite, le refrain est connu, la tactique est la même depuis plusieurs années, mais pour ceux qui connaissent un minimum le sujet c'est flagrant, les prises de position, la rhétorique, tout y est
    le but ? infiltrer et propager des idées comme ils ont tenté de le faire, parfois avec succès, chez les indignés, et comme ils tentent de le faire en ce moment avec les "nuit debout"
  4. D'aaaaccord. Aller , si tu veux. J'suis un "mec d'extrême-drouate". Content ?

    Après tout , le dicton ne dit-il pas "si tout le monde te dit que tu es un âne , brais" ?

    Je ne vais pas te contredire , car même si je le fais , c'est bien connu : "comme tous les mecs d'extrême-droite qui infiltrent les différents mouvements de contestation , jure qu'il n'est pas d'extrême droite".

    La boucle est bouclée.

    Non mais sérieux... ta gueule. :D

    Tu défends le dernier état d'apartheïd de la planète , gouverné par le Likoud , et c'est moi qui est d'extrême droite ? Tu sais ce que c'est que le Likoud , le comique ?
    Tu vis sur quelle planète ? Tu marches sur la tête ?

    Cadeau bonus pour toi , sombre connard : http://fr.euronews.com/2015/05/01/en-israel-on-tue-des-juifs-parce-qu-ils-sont-noirs/

    Les Indignés ? Nuit debout ? Petit naïf , ces mouvements que tu estimes êtres contestataires ne sont qu'un moyen pour les libéraux capitalistes de canaliser la contestation légitime des couches populaires.
    Ces mouvements sont pilotés par les néo-cons américains , financés par l'Open Society de Monsieur George Soros , qui nous pond des "révolutions" colorées un peu partout dans le monde , des Indignés en passant par les printemps arabes , en passant par l'Ukraine , jusqu'à Nuit Debout et j'en passe.
    Le logo Optor (poing fermé levé) en est la marque de fabrique.
    Ces mouvements ne m'intéressent donc pas , puisqu'il est évident qu'ils ne mènent qu'à une impasse.

    Avec des gens comme toi on est pas prêts de voir ce système changer. Naïf.
  5. On parle beaucoup d'un certain type de mouvement d'extrême-droite sur ce thread. Les fameux crânes rasés néo-nazis et tout l'tintouin folklorique des kékés en testostérone tatoués qui veulent casser du "bronzé".
    Mais on oublie souvent d'en évoquer un qui ne dit pas son nom et qui se cache derrière l'antifascisme pour mieux justifier son fascisme : le mouvement dit "antifa".

    L'Observatoire du néo-conservatisme nous dresse le tableau :
    Faux antifascistes et Indymedia Paris soumis au détecteur de mensonge

    Depuis quelques années nous avons vu fleurir de nombreux groupuscules se réclamant de la lutte antifasciste.
    Ces activistes sont-ils les dignes héritiers de l’antifascisme historique, celui issu de la coalition de partis de gauche à l’origine de la formation du Front populaire qui, sous l’occupation, résista à l’Allemagne nazie et au régime de la collaboration ?
    Mais s’agit-il de protestations de bonne foi ? Quelles sont leurs sources ? Leur raisonnement tient-il debout ? Qui se cache derrière ces pseudo « antifas »?
    .
    I- L’alerte antifasciste : décryptage d’une manipulation
    losssimmssonnnobailanpogo.jpg?w=342&h=171.jpg L’alerte (pseudo)-antifasciste s’apparente à une chasse aux sorcières maccarthyste, déguisée en combat contre le racisme. Elle est menée par quelques publications aux méthodes insidieuses et bien rodées (voir la propagande néoconservatrice déguisée en gauche progressiste). Derrière une façade pétrie d’idéaux et de symbolique d’inspiration libertaire, il s’agit pourtant bien d’outils de propagande néoconservatrice, donc raciste et guerrière.
    Le procédé utilisé par de faux antifascistes mais vrais néoconservateurs est simple : une campagne médiatique haineuse contre une personne ou un groupe, avec pour seuls arguments l‘amalgame, l’insinuation et le procès.
    Les personnes décriées, intimidées, diabolisées, ont pour seul point commun la contestation du leadership étatsunien sur le reste du monde, et de la politique d’apartheid subie par le peuple palestinien. Nous retrouvons constamment les mêmes cibles : Des gens de gauche, de droite et d’extrême droite, systématiquement assimilés sans distinction.
    A- Une source néoconservatrice commune à ces pseudo alertes antifascistes
    rudy.png?w=95&h=118.png A la source des alertes, nous retrouvons généralement le blog administré par Rudy Reichstadt « Conspiracy Watch », le doigt inquisiteur qui sert de grille de lecture à l’ensemble des protagonistes de la galaxie néocons. Pour le contenu de leurs alertes, nos petites frappes rééditent en permanence le même papier et si la démarche n’était pas aussi perverse, nous pourrions parler de « comique de répétition ».
    B- Trois marqueurs révélateurs de l’idéologie contenue dans la pseudo alerte antifa
    memri-logo-red1.gif?w=135&h=112.gif 1- Parmi les dossiers anti-musulmans, Rudy Reichstadt cite 22 fois le MEMRI, l’officine de propagande néoconservatrice, considérée par beaucoup de médias de gauche américains comme l’usine à fabriquer du consentement occidental aux guerres pétrolifères, et de l’islamophobie. Rappelons que l’on retrouve au sein du MEMRI des acteurs décisionnels de la gouvernance G.W. Bush (dossier complet ici). Dans son utilisation du MEMRI, Rudy Reichstadt se paie même le luxe de battre le site d’extrême droite Riposte Laïque, qui pourtant n’est pas avare dans le domaine de la haine anti-musulmans.
    taguieff.jpg?w=97&h=121.jpg 2- La recherche « Pierre-André Taguieff » sur le moteur de recherche du site Conspiracy Watch donne 69 résultats. Or, M. Taguieff était un théoricien zélé du Cercle de l’Oratoire, groupuscule intellectuel omniprésent dans les médias français pour vous faire avaler la pilule des guerres bushiennes en Afghanistan et en Irak, grâce à l’image d’intellectuel de gauche de certains de leurs membres. Pendant de longues années et jusqu’à récemment, M. Taguieff était administrateur du site d’extrême droite Dreuz.info (dont les auteurs affichent une islamophobie décomplexée), et bien entendu le MEMRI représente aussi une source de premier choix pour Dreuz.
    3- Palestinian Media Watch, l’autre site de propagande anti-musulmane, est géré par Itamar Marcus, un israélien qui vit dans une colonie d’Efrat en Cisjordanie située en territoire palestinien, en violation du droit international. Jusqu’à récemment, Itamar Marcus occupait le poste de vice-président de la Caisse Centrale d’Israël (Central Fund of Israël), une ONG de droite basée à New York, en réalité en charge du financement des groupuscules colons israéliens les plus violents. Ces dernières années, Itamar Marcus est l’auteur de nombreux rapports douteux, censés documenter une agressivité palestinienne à l’égard d’Israël. Ces rapports témoignent d’une diabolisation dans le but d’empêcher la création d’un Etat palestinien.
    Source : Israel News | Haaretz, Israel News | Haaretz, CounterPunch
    View attachment palestinian_media_watch_logo.jpg?w=180&h=64.jp Palestinian Media Watch est présent deux fois sur Conspiracy Watch, et exploité à l’extrême par Dreuz, la continuité idéologique du site de Rudy Reichstadt. Mais la palme revient au site du CRIF qui se réfère abondamment à Palestinian Media Watch. Il n’y a donc rien de très surprenant de voir cette agence être soutenue par le CRIF, qui visiblement n’est pas très regardant sur l’origine de ses sources et détient, selon toute vraisemblance, le record français absolu pour la diffusion des dépêches du MEMRI (22 pages d’articles). Il n’est pas non plus surprenant de retrouver sur le site du CRIF Pierre-André Taguieff via Dreuz, pris en flagrant délit d’insulte à la mémoire de Stéphane Hessel, sans que ce média ne soit rappelé à l’ordre par les autorités compétentes, ni dénoncé par la moindre alerte antifasciste.
    Rappelons que Stéphane Hessel avait rejoint les Forces française libres en 1941. Arrêté, puis torturé, il sera déporté à Buchenwald.
    .
    II- Deux poids deux mesures, ceux que l’alerte antifasciste épargne
    A. L’extrême-droite d’obédience néoconservatrice, systématiquement épargnée
    Les nervis néocons déguisés en antifas épargnent donc systématiquement tout un pan de l’extrême droite Française, d’où ils tirent pourtant leurs sources théoriques.
    Pas la moindre « alerte antifa» contre l’extrême droite néoconservatrice française, comme par exemple les anciens voyous du groupe Occident. Parmi eux, Xavier Raufer qui collaborait à l’Elite européenne, une revue qui faisait la promotion de l’agence portugaise Aginter-Press, contrôlée par la PIDE, la police politique du dictateur António de Oliveira Salazar. Raufer s’est depuis reconverti dans le Business sécuritaire.
    Pas d’ « alerte antifa » contre Alain Robert qui constitua l’équipe dirigeante du Groupe union défense, puis d’Ordre nouveau l’année suivante. En 2004, il entre au Conseil national de l’UMP. Des cas similaires à MM. Raufer et Robert furent fabriqués et recyclés par dizaines grâce à « la planche à billets » du patronat : L’IUMM, via le duo Georges Albertini/Claude Harmel, les deux anciens du RNP, parti acquis à la collaboration avec l’Allemagne nazie.
    Pour aller plus loin : Droite et extrême droite : autopsie d’un lien de consanguinité.
    B. Les théoriciens de l’islamophobie, eux aussi systématiquement épargnés
    View attachment bat-ye_or-recherche-google_1353390317058.jpg?w=167 En effet, pas d’« alerte antifa » non plus pour les adeptes de la théorie Eurabia. Inventé par l’essayiste Bat Ye’or, ce fantasme islamophobe voudrait nous faire croire que les élites européennes chercheraient à soumettre l’Europe au monde arabe afin de former une nouvelle entité appelée Eurabie. Cette thèse délirante fut comparée à la théorie du complot juif des Protocoles des Sages de Sion par le journaliste et écrivain Johann Hari.
    Voir : Ils se revendiquent islamophobes
    Egalement épargné par les « alertes antifa », le théoricien Pierre-André Taguieff, auteur et administrateur durant plusieurs années de l’officine de propagande de Bat Ye’Or, DREUZ.info. Rappel sans appel : « Deux millions de musulmans en France, ce sont deux millions d’intégristes potentiels. » Pierre-André Taguieff, France Inter, 1997.
    Pourquoi les antifas n’alertent-ils pas contre le racisme non voilé de Finkielkraut
    .
    III- Ceux qui sont ciblés par l’alerte antifasciste
    A- Pourquoi les militants anti-guerres de gauche en sont arrivés à accepter les bombardements de l’OTAN ?
    Domenico Losurdo est un philosophe qui enseigne l’histoire de la philosophie à l’université d’Urbino (Italie). Dans une chronique publiée sur son blog, intitulée « du mensonge dans le cadre de la machine de guerre impérialiste », Losurdo décrypte la rhétorique belliqueuse qui a servi à justifier un grand nombre d’interventions de l’Occident ces dernières années :
    « L’année 1989 est celle où le passage de la société du spectacle au spectacle comme technique de guerre se manifestait à l’échelle planétaire. Nicolae Ceaucescu est encore au pouvoir en Roumanie. Comment le renverser ? Les médias occidentaux diffusent massivement dans la population roumaine les informations et les images du « génocide » opéré à Timisoara par la police précisément de Ceaucescu. Deux ans après, en 1991, survenait la première guerre du Golfe. La situation n’était pas facile pour le Pentagone (et pour la Maison Blanche). Il s’agissait de convaincre de la nécessité de la guerre une population sur laquelle pesait encore le souvenir du Vietnam. Alors généreusement ou fabuleusement récompensée, une agence publicitaire trouvait remède à tout. Elle dénonçait le fait que les soldats irakiens coupaient les « oreilles » aux Koweitiens qui résistaient. Mais le coup de théâtre de cette campagne était ailleurs : les envahisseurs avaient fait irruption dans un hôpital « en sortant 312 nouveau-nés de leurs couveuses et en les laissant mourir de froid sur le pavement de l’hôpital de Koweït City » (Macarthur 1992, p. 54). Brandie à l’envie par le président Bush junior, réaffirmée au Congrès, avalisée par la presse la plus autorisée et jusque par Amnesty international, cette information si horrible mais si circonstanciée aussi, au point d’indiquer avec une précision absolue le nombre de morts, ne pouvait pas ne pas provoquer une bouleversante vague d’indignation : Saddam Hussein était le nouvel Hitler, la guerre contre lui était non seulement nécessaire mais urgente même et ceux qui s’y opposaient ou étaient récalcitrants devaient être considérés comme des complices, plus ou moins conscients, du nouvel Hitler ! L’information était évidemment une invention savamment produite et diffusée par»
    L’article complet : Industrie du mensonge et guerre impérialiste

    B- Les « mauvais régimes » selon les imposteurs maquillés en antifascistes
    logo_pnac.gif?w=405&h=54.gif Ils ont été soigneusement sélectionnés par les administrations américaines successives, largement inspirées par le texte néoconservateur fondateur du PNAC, un document édifiant que chacun devrait avoir à l’esprit avant de lire une « alerte antifa » ou un article géopolitique. Ces pays sont désormais parqués dans un univers médiatique consensuel qui les désigne depuis 2000 sous le nom d’Axe du Mal, sémantique illustrant une terreur de Satan et donc une guerre religieuse, ce qui a de quoi sidérer quand on se veut une démocratie laïque. Les pays sélectionnés font l’objet de sanctions diverses restreignant leur activité économique et/ou subissent une invasion barbare occidentale mortifère. Pour repérer les discours faussement antifascistes des vrais, il suffit d’observer les pays que ces alertes ciblent … et surtout ceux qu’elles épargnent. En effet, les publications « antifas » tentent toujours de mobiliser les opinions de gauche contre tous les opposants aux guerres d’ingérence (fussent-ils de gauche et d’extrême-gauche, voire anars), et pratiquent « l’indignation humanitaire sélective » ou le grossier mensonge par omission. Sous les paroles d’apparence libertaire et toujours sous un prétexte humanitaire culpabilisant, la police de la pensée néoconservatrice est omniprésente.
    C- Syrie : point Godwin pour un massacre
    Lorsque « Indymedia Paris » titre sa chronique « Alerte antifasciste Lille conférence de soutien à Bachar-el-Assad », en substance la méthode est habituelle et consiste à faire croire qu’il y a un rapprochement entre le Parti Baas Syrien, la gauche anti-impérialiste pacifiste, et l’extrême droite dont une partie reste antisioniste. Pour ce faire, la novlangue néocons usuelle se fonde sur l’utilisation du point Godwin, lui-même appuyé sur l’idée que le dirigeant désigné à la vindicte planétaire (par des coalitions variables sous contrôle de l’OTAN) est un nouvel Hitler et que celui ou celle qui pense que la paix passe par la diplomatie est un négationniste voire un nazi. Pour ce faire, il convient de placer des mots magiques tels que « Hitler », « Staline », « Rouge-brun » et autres anathèmes dans un minimum d’espace, se dispensant ainsi de tout argument politique puisque l’adversaire est un infâme avec qui il ne convient pas de dialoguer. Ce dessin de Fakir illustre avec humour ces campagnes d’infamie par la méthode de l’amalgame :
    cope.jpg?w=604.jpg
    D- Une propagande identique servit de prétexte en Irak
    En 2002, les membres du cercle de l’oratoire diffusaient un message digne de la novlangue Orwellienne de « 1984 ». Le but, à cette période, était de faire la promotion de la guerre menée par Bush en Irak avec une constante invariable en toile de fond : le Front National, monstre utile des néocons français, qui leur permet de faire oublier leur propre monstruosité. Pour faire la promotion d’une guerre, il ne faut surtout pas négliger d’assimiler tout pacifiste à l’épouvantail FN. Pascal Bruckner, André Glucksmann et Romain Goupil écrivaient :
    « Force est de constater que l’antiaméricanisme n’est pas un accident de l’actualité ou la simple réticence face à l’administration de Washington, mais le credo d’une politique qui soude les uns avec les autres, en dépit de leurs divergences, le Front national et les Verts, les socialistes et les conservateurs, les communistes, les souverainistes… A droite comme à gauche, ils sont rares ceux qui n’ont pas cédé à ce « nationalisme des imbéciles » qui est toujours un symptôme de ressentiment et de déclin. »
    1. « Saddam Hussein utilise des gaz de combat » (comme en Syrie) :
    Le lecteur n’aura pas manqué de remarquer que la méthode développée est adaptable au cas syrien, nous aurions pu prendre pour titre « Assad utilise des gaz de combat sur sa population ».
    En réalité, si Saddam Hussein a bien utilisé des gaz à des fins militaires, ce fut dans les années 80, contre les troupes iraniennes. En aout 2013, le magazine Foreign Policy apporte d’ailleurs la preuve que les Etats Unis avaient connaissance de ce crime de guerre dès 1983.
    Cependant, les Etats-Unis attendront 20 ans avant de s’en offusquer, et à ce moment là, aucune expertise n’a pu confirmer que l’Irak était toujours en possession d’un tel arsenal, et encore moins qu’il ait eu quelque intention guerrière à l’égard d’une autre nation ni à l’égard de son propre peuple.
    colin-powell-irak-600x285.jpg?w=462&h=219.jpg Qu’à cela ne tienne, nous sommes priés de ne pas contester le bien-fondé du subterfuge abject mis en œuvre par le gouvernement US pour assaillir l’Irak sans raison morale, dans le discours que le débat public surnommera « l’affaire du flacon d’urine ». La motivation géostratégique à désorganiser un pays pour y gérer les puits de pétrole et la reconstruction est pourtant transparente à tout lecteur de bonne foi.
    2. « Le régime irakien opprime son peuple »
    Si le régime irakien n’était pas un régime souple, les pires crimes infligés à la population irakienne ne sont pas imputables à Saddam Hussein mais à l’alliance atlantique. On estime qu’entre 1991 et 2003, un million d’enfants irakiens sont morts suite à l’embargo imposé par les Etats-Unis. La liste des produits interdits allait de simples denrées alimentaires à la quasi totalité des produits pharmaceutiques. En 1996, ce crime fut assumé par Madeleine Albright, secrétaire d’État de l’administration Clinton. Des informations qui ne posent pas le moindre problème de conscience à nos super résistants « antifas ». 10 ans plus tard, la Libye puis la Syrie ont droit au même traitement de mauvaise foi : l’intervention des intellectuels français.
    .
    IV- Leur but non-avoué : interdire le débat public contre le néocolonialisme
    « Les guerres ne commencent pas par des bombes, elles commencent par des médias-mensonges« .
    Le journaliste Michel Collon lutte contre la désinformation et ces guerres d’ingérences. Il s’en explique dans de nombreux articles sur son site Investig’Action. Pour cette raison, il est souvent en première ligne face aux chantres de l’idéologie néoconservatrice déguisés en antifascistes.
    Selon lui, la propagande de guerre repose sur 5 principes :
    1. Occulter l’histoire
    2. Occulter les intérêts économiques
    3. Diaboliser l’adversaire
    4. Présenter notre camp comme n’attaquant pas un peuple, mais seulement un dirigeant
    5. Monopoliser l’information, empêcher le vrai débat
    Ces principes, on les retrouve dans tous les conflits, affirme Collon. Il illustre ses propos en réexaminant plusieurs cas de propagande en Yougoslavie, en Afrique, ainsi qu’au Proche et au Moyen-Orient.
    La leçon à en tirer : toutes les guerres sont économiques. Les raisons humanitaires ne sont faites que pour emporter l’adhésion des populations des pays agresseurs.
    Les 5 principes de la propagande de guerre
    .
    V- L’exemple type : Indymedia Paris soumis à l’épreuve du détecteur de mensonges
    View attachment indymedia_org_spip_php_article14825.png?w=474& Pour le lecteur inattentif, peu au fait de la géopolitique, ou crédule, ce site semble relayer des informations d’inspiration libertaire, anarchiste, humanitaire et antiraciste. Une source antifa s’il en est, mais a priori seulement. Car ce que nous avons vu plus haut n’est pas une anecdote : nous avons soumis Indymedia Paris à son propre moteur de recherche en guise de détecteur de mensonge par omission :
    Comparons les résultats de recherche pour « Hugo Chavez » (une liste entière d’articles qui l’attaquent directement) et pour « Arabie saoudite » (trois articles critiques) ou « Qatar » (une critique directe de ce régime). Nos « antifascistes » sont très bruyants quand il s’agit de désigner les cibles choisies par les néoconservateurs et leurs théoriciens fascisants (Rassemblement solidarité Syrie devant l’Ambassade d’Iran – paris indymedia).
    A- Les régimes réellement fascistes épargnés
    [IMG]En revanche, l’émirat du Qatar qui de facto possède tous les critères d’un régime fasciste, reste lui miraculeusement épargné par la critique alors même que notre régime entretient en notre nom des relations privilégiées avec ses gouvernants. Dans ce régime, la liberté d’expression est soumise à des restrictions strictes, des cas de torture sont régulièrement signalés, les femmes continuent de subir des discriminations et des violences, dans la législation et en pratique, et les travailleurs migrants, qui forment la majorité de la main-d’œuvre, sont exploités et maltraités. Ainsi, le lundi 21 octobre 2013, 15 années de prison furent confirmées pour le poète Mohamed Ibn Al Dheeb, qui a écrit un poème considéré comme critique envers la famille royale.
    Autre allié historique des occidentaux généralement épargné par les imposteurs, l’Arabie Saoudite. Liée aux États-Unis par des intérêts financiers depuis la ratification du Pacte de Quincy en février 1945, cette monarchie absolue autoproclamée est l’un des régimes les plus violents que l’Histoire du monde ait connu, comme par exemple sur le dossier accablant des violences faites aux LGBT. Pas de commentaire sur Indymedia Paris, voir les résultats de la recherche. A l’exception de quelques rares notes, les atrocités commises par le Royaume wahhabite ne semblent pas être prioritaires sur ce site.
    Une omission révélatrice quand nous comparons ce traitement avec celui qui fut réservé à l’ancien président socialiste du Venezuela Hugo Chavez. Il est instructif de constater qu’un site puisse dépenser autant d’énergie pour s’acharner sur un chef d’un Etat laïc qui a échappé à un coup d’état organisé par les États-Unis grâce au soutien de son peuple. Et malgré des problèmes récurrents (approvisionnements, corruption, inflation, banditisme, insécurité), le Venezuela a su fait des efforts pour développer une vraie structure sociale et des services jusqu’aux villages les plus reculés.
    Ci-dessous l’illustration de notre soutien réel aux monarchies du Golfe :
    [IMG]
    B- L’assimilation du défenseur des opprimés à un oppresseur fasciste
    S’il est assez aisé de voir que le « néolibéralisme » a remplacé le « capitalisme » dans le vocabulaire des élites gouvernantes contemporaines, les autres euphémismes et exagérations de la novlangue néocon ne sont pas toujours aussi faciles à reconnaître. Cela correspond malheureusement à une technique de déculturation politique des lecteurs par le vol des mots issus des luttes populaires. Maxime Vivas milite contre les guerres impériales et est coadministrateur du site Le Grand Soir. Le journal revenait en 2012, à l’occasion d’un débat sur les médias libres, sur la campagne de diffamation dont il avait été victime : une action menée par plusieurs médias qui se présentent comme appartenant à la « gauche » dont certains pratiquent « l’alerte antifa » : Rue89, Charlie Hebdo, article 11, CQFD et le site lyonnais Rebellyon, qui conclut comme à l’accoutumée : «les fachos hors de nos quartiers, pas de quartier pour les fachos ». On pourrait en rire quand on connaît la plume de Maxime Vivas et la ligne éditoriale du Grand Soir, mais au final cette dérive est extrêmement dangereuse. En effet, des slogans qui parlent « d’écraser les fachos » (alertes antifascistes), ou des encouragements guerriers tels que « pas de quartiers » (rebellyon) sont susceptibles de faciliter le passage à l’acte de castagneurs contre des cibles ainsi désignées et qui, de plus, sont tout sauf fascisantes.
    A l’occasion de cette rencontre, Maxime Vivas expliquait aussi le rôle de Reporters sans Frontières (RSF) au service d’une cause sans rapport avec les objectifs affichés. Il dévoile les paravents de RSF en dollars, il revient longuement sur la personnalité de Robert Ménard, ancien président de RSF et peut-être futur Maire de Béziers, soutenu aujourd’hui par le Front National.
    La face cachée de Reporters sans frontières
    VI- Extrême droite en Ukraine : sans surprise, pas d’alerte antifa
    [IMG]Pour comprendre l’intérêt des stratèges pour l’Ukraine, il faut avoir lu « Le grand échiquier », du théoricien Zbigniew Brezinski. Il déclare sans ambage « celui qui gouverne le heartland (l’Europe de l’est et le continent nord asiatique) domine l’île monde (le Nord riche, l’Eurasie et les sources d’énergies) et qui gouverne l’île monde domine le monde […] Le pivot géopolitique est un Etat dont l’importance tient moins à sa puissance réelle et sa motivation qu’à sa situation géographique sensible et sa vulnérabilité potentielle. »
    Pour ce géostratège qui a conseillé les présidents Carter, George W. Bush et Obama, l’Ukraine est l’un de ces 5 pivots. Et il a des projets pour elle : « L’indépendance de l’Ukraine modifie la structure de l’Etat russe. De ce seul fait, cette case importante de l’échiquier géopolitique est un pivot : sans l’Ukraine, la Russie n’est plus un empire en Eurasie. »
    Repassons Indymédia Paris au détecteur de mensonges par omission. Sans plus de surprise nous ne trouvons pas le moindre dossier sur les néo-nazis en Ukraine qui sont pourtant bien présents dans le gouvernement actuel non élu de Kiev. Rebellyon affiche le même vide sidéral face à un nouveau gouvernement composé vice-premier ministre et trois autres ministres membres du parti d’extrème-droite Svoboda… L’antifascisme à décidément des œillères très sélectives.
    Rappelons qu’en 1998, lors d’une conférence, Brezinski déclarait : « L’Ukraine constitue l’enjeu essentiel (pour soumettre l’Eurasie) […]. Si l’occident devait choisir entre une Ukraine démocratique et une Ukraine indépendante, ce sont les intérêts stratégiques et non des considérations démocratiques qui devront déterminer notre position. »
    .
    Conclusion :
    [IMG] Il arrive que l’histoire se répète, les corbeaux sont là pour nous le rappeler : à l’instar des militants de l’extrême droite identitaire des années 60 et 70 qui produisaient des brochures anonymes anti-Mitterrand et anti-communistes via la « Société d’Etudes et de Recherches Visuelles d’Impression » financée par l’UIMM (la caisse noire du patronat), les petites frappes de la nébuleuse néocon utilisent la même stratégie d’intimidation. Une seule différence : la couleur des publications, adaptée à notre époque. Elles ont viré aux couleurs libertaires et altermondialistes, dans des publications qui se réclament de l’antifascisme. Pour le reste, très peu de différences : le corbeau de droite d’hier était un jeune cogneur nostalgique du colonialisme, alors que le néo-corbeau d’aujourd’hui est un défenseur acharné du néocolonialisme guerrier sur fond de thèses fascistes. Cependant, vous en conviendrez, l’erreur serait impardonnable de confondre quelques barbouzes au service de la pensée néoconservatrice prédatrice et fascisante avec le véritable esprit libertaire, solidaire et pacifiste. Pour cette raison, il nous a semblé utile de rappeler le sens de ces valeurs en laissant la conclusion de ce billet à un illustre anarchiste :


    https://anticons.wordpress.com/2014...-les-antifas-soumis-au-detecteur-de-mensonge/
  6. Le point C de cet article m'a fait beaucoup rire , tant il décrit à merveille l'attitude de certains sur ce forum , qui se reconnaîtront aisément. Hein Roger ?

    C- Syrie : point Godwin pour un massacre
    Lorsque « Indymedia Paris » titre sa chronique « Alerte antifasciste Lille conférence de soutien à Bachar-el-Assad », en substance la méthode est habituelle et consiste à faire croire qu’il y a un rapprochement entre le Parti Baas Syrien, la gauche anti-impérialiste pacifiste, et l’extrême droite dont une partie reste antisioniste. Pour ce faire, la novlangue néocons usuelle se fonde sur l’utilisation du point Godwin, lui-même appuyé sur l’idée que le dirigeant désigné à la vindicte planétaire (par des coalitions variables sous contrôle de l’OTAN) est un nouvel Hitler et que celui ou celle qui pense que la paix passe par la diplomatie est un négationniste voire un nazi. Pour ce faire, il convient de placer des mots magiques tels que « Hitler », « Staline », « Rouge-brun » et autres anathèmes dans un minimum d’espace, se dispensant ainsi de tout argument politique puisque l’adversaire est un infâme avec qui il ne convient pas de dialoguer.

    J'adore vous foutre le nez dans votre merde.
    Aller bonne nuit , bande de cons.
  7. Ann O'Nymous Member

    • Like Like x 1
    • Dislike Dislike x 1
  8. Ann O'Nymous Member

    C'est vrai, la source est mentionnée tout en bas.

    Il n'y a rien de gênant en soi à copier un long article. Je dis juste que copier un article est la partie facile du processus d'analyse.

    Sur le fond, je trouve intéressant de mettre sous le projecteur les néo-conservateurs. Par contre, il faut encore voir si l'article résiste aux travers qu'il prête aux autres (confusionnisme, amalgames, etc.).
  9. John Duff Member

    Renseignez-vous sur ce mec, c'est un mélange entre Bob Marley et John Lennon, version Berbère.

    Et pour TOUS les extrémistes, peu importe leur orientation :


    OMG, Sire a cité un article, on n'a rien à redire, il faut qu'on trouve un truc ! Sire t'es fou de citer un article !
    Et en plus tu procèdes comme tout le monde, c'est pas bon ! Si ça continue, ils vont être obligés de dire que citer un article (ainsi que la source) c'est mal !
  10. Exemple de démagogie extrémiste (peu importe le sens qu'on lui prête) :

    "Antoine Bevort est professeur émérite de sociologie au Conservatoire national des arts et métiers. Ses recherches portent sur la question de l’action collective dans les sociétés démocratiques. Il anime un blog "stimulant" sur la politique citoyenne."

    Il est aussi l'auteur de ce genre de torchons anti-démocratiques que boivent à longueur de journée les paranos antifas qui sont légion sur ce forum et qui usent d'une grille de pensée similaire : http://reporterre.net/Ne-laissons-pas-l-extreme-droite-infiltrer-les-mouvements-citoyens

    Je pense que "la rage qui vit" devrait se reconnaître dans ce discours effectivement très anti-démocratique.

    Je suis peut-être d'extrême-droite , si cela peut faire plaisir à certains. En attendant de mon côté , on tend là main à tout le monde , peu importe la religion , l'ethnie ou l'orientation politique , en prônant que les luttes horizontales mènent à une impasse et arrangent bien le système , et qu'au lieu de se concentrer sur ce qui nous divise , il serait bon de se concentrer sur ce qui nous rassemble , tous ensemble réconciliés dans une lutte verticale , ne serait-ce que le temps de botter le cul sérieusement à ce gouvernement et retrouver un semblant de souveraineté et de démocratie réelle.

    Parce qu'on est tous dans la même galère. Et si une moitié veut ramer vers la droite et l'autre vers la gauche , on ira tout simplement nulle part. Appelez ça du "rouge-brunisme" si vous voulez. Moi j'appelle ça une solution.
  11. John Duff Member


    Donc il parait qu'au final, le fascisme revient à exclure des gens parce qu'ils ne pensent pas la même chose ...

    Sauf qu'il y a un problème : on avait dit que le facho c'était Sire, mais y'a toute une tripotée de membres qui s'acharne à l'exclure parce qu'il ne pense pas la même chose ...
    C'est comme l'arroseur arrosé, on a l'antifa fascisé. Et quand je dis antifa, je généralise à tous ceux qui traitent les autres de fascistes.
    • Du coup, ces antifa comptent comme des fachos ou pas ?
    • Ou alors ils ont l'immunité parce qu'ils sont antifa ?
    • Ou ils ont l'immunité parce qu'ils ont traité l'autre de fasciste en premier ?
    • On peut être fasciste et être de gauche (comme Roger) ?
    • Si on est de droite mais qu'on ne remplis pas les critères pour le fascisme, on est fachos quand même (comme Sire) ?
    • Tous les gens de droite (ou extrême droite) sont-ils fachos par définition ?
    • Les gens qui ont des idées uniques (ou partagées par peu de monde) sont-ils fachos par définition, peu importe le contenu de ces idées (qu'on les aime ou pas) ?
    • Un grammar nazi, c'est un vrai nazi ? J'en connais un, c'est pour savoir si je dois lui casser la gueule ou si je peux continuer à être pote avec lui en faisant fi de son incapacité à accepter les erreurs (orthographiques) des autres.
    • Dire qu'un certain juif est un con c'est être nazi ? Parce que j'en connais un qui en tient une sacré couche, donc je voulais savoir si je devais me casser la gueule.
    • Dire qu'un certain groupe de juifs est con, c'est être nazi ? J'en connais pas, mais si jamais je tombe sur une bande de juifs débiles, faut que je sache si je dois me casser la gueule ou pas.
    • On peut être juif et facho ? Si oui, ça se passe comment dans la vie de tous les jours ?
    Je prends les juifs en exemple parce que tout le monde ici a l'air de ne pas différentier fascisme, antisémitisme et nazisme (comme les andouilles majoritaires qui ne font pas la différence entre musulman et islamiste). Comme ça c'est plus simple pour vous, vu que l'exemple entre dans ces 3 catégories.
    Désolé pour ces questions de débutant, j'ai encore un peu de mal à comprendre la politique et vos histoires de facho/pas facho. :D
    • Like Like x 2
  12. Très , très bonne vidéo. Ce type a parfaitement compris ce dont je parle lorsque j'évoque les "antifa" (ne jamais oublier les guillemets svp).
    Et il illustre parfaitement le fonctionnement de certains qui fréquentent ce forum. Merci du partage.

    1961220721.jpg

    Les exclure , les empêcher de s'exprimer par l'intimidation ou la menace , qu'elle soit physique , juridique ou économique. Oui. Tout à fait. C'est le fascisme de notre époque , dont les "antifa" sont , paradoxalement à leur nom , le fer de lance. C'est là toute l'ignominie du subterfuge.

    Je prendrai ici l'exemple de Etienne Chouard , qui n'a absolument pas le profil du facho , ni même le discours du facho , mais qui est considéré comme facho par les anti-facho. Gné.

    Etienne Chouard : « Donc je me dis que y aller pour parler, prendre la parole, sous le nez des antifas qui surveillent justement que je le fasse pas... Parce que ça va être comme Sylvain Baron... ils vont me chasser en disant que je suis d'extrême droite »




    Non , pas tous. Comme le dis très intelligemment Chouard dans la vidéo ci-dessus , il y a aussi des antifa honnêtes.



    Il y a de ça...

    Je n'ai jamais prétendu être de droite. Ni de gauche. Pour moi droite et gauche sont des concepts binaires et creux qui ont pour rôle , entre autres , de diviser les gens en politique. J'estime que ces deux concepts sont liés et complémentaires. On le voit largement dans la pratique depuis plus de 40 ans au sein de nos gouvernements dits de droite et dits de gauche qui se succèdent , mais font globalement la même politique néo-libérale. Preuve , donc , que c'est de l'enfumage complet.
    Je connais beaucoup de gens qui viennent de ce qu'on appelle"la gauche" voir de "l'extrême-gauche" , et qui tout en gardant leurs valeurs liées à ces orientations politiques , ont intégré dans leur grille de lecture des concepts dits de"droite" , comme le nationalisme ou la nécessité d'avoir des frontières , sans pour autant virer xénophobes et identitaires. Eh oui. Tout n'est pas noir et blanc. Il y a des nuances et des subtilités.

    Pour les autres questions je laisse le soin aux autres de répondre , aussi curieux que toi de lire les réponses.

    Edit : information toute fraîche sur laquelle je viens de tomber à l'instant : http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75011/video-nuit-debout-alain-finkielkraut-pris-a-partie-place-de-la-republique-16-04-2016-5721601.php#xtref=https://www.facebook.com

    Alain Finkielkraut , sioniste que je ne porte pas du tout dans mon coeur , s'est fait exclure manu militari de Nuit Debout par le Mouvement des Jeunes Communistes.
    Et voilà , ça démontre bien ce dont on parle ici. Personnellement j'ai beau ne pas apprécier ce type , lui et toute sa propagande , j'estime qu'il a le droit d'être là. Et que ceux qui ne l'aiment pas entament un débat citoyen avec lui au lieu de le virer comme un animal.
    Lui se fait insulter de facho et les insulte de facho à son tour. Tout le monde se traite de facho et ça commence sérieusement à me taper sur les nerfs. C'est ridicule.

    Edit 2 : Encore une info toute fraîche :
    "Faut lui niquer sa mère" : appels à l’agression d’un reporter de RT France

    https://francais.rt.com/france/19162-appel-lynchage-rt-france

    Toujours les même qui décident qui a le droit d'exister ou pas. Extrême-gauche fasciste fait tomber le masque avec les évènements de Nuit Debout. A vomir.
    Les gens commencent à en avoir ras l'fion de la bêtise de ces cons qui se prétendent anti-fascistes. Ca va se terminer en échauffourées , en début de guerre civile , ces conneries.
  13. Icon Member

    Allez, c'est dimanche, on se détend...

    Tout est question de perception. Vu de l'extérieur, ils sont fascistes, mais entre eux, ils se le considèrent pas. Ca serait con pour eux s'ils s'en rendent compte d'ailleurs.

    Ce n'est pas une question de droite ou de gauche. Soit on est facho, soit on ne l'est pas.
    (Et citer des exemples du forums, c'est vraiment un coup bas, surtout pour les intéressés)

    Bah non, on peut dire qu'on croit à l'existence des Illuminatis sans... Non, attend, plutôt les Franc-maç... Merde, déjà pris? Bon disons les Reptiliens intra-terrestres.... S'il ne l'impose pas, n'insulte personne qui va sur le sujet, etc... Je ne vois pas pourquoi il sera fasciste.


    Faut faire la différence entre grammar nazi, troll et simple emmerdeur. Et ça, por ton soucis, ça va être difficile à trouver les différences entre les trois!


    La religion n'a rien à voir avec le fait d'être complétement à côté de la plaque. Si je dis à un catholique, à un juif, à un musulman, un athée, à un agnostique, etc... Qu'ils sont cons, je ne vois pas pourquoi je serai anti-machintruc. Ce qui sera sur par contre, c'est que je serai con.

    Réponse brut de décoffrage : regarde le gouvernement d'Israël, ne me dit pas que ce n'est pas des juifs fachos qui sont au commandes.
    Réponse psychiatrique : c'est possible, ça s’appelle la dissociation de la personnalité, ou personnalité multiple.
    Réponse à la noix : je ne sais pas si c'est possible, mais si c'est le cas, ça ne doit pas être facile à vivre tout les jours!


    Les quidams détestent les nuances, ça demande de réfléchir, d'user un organe qui consommer trop de glucose selon eux.

    Faudrait proposer à ces types, surtout aux excités, qu'ils se tapent mutuellement dessus en rase campagne. Comme ça, ils se défoulent entre eux, et personne d'autre sera emmerdés.
    Oui, je sais, c'est une idée à la con, mais c'est plus productif que casser des boutiques et ennuyer des personnes qui n'ont rien à voir avec ces histoires.


    Déjà que taper sur les journalistes (de manière propre comme au figuré), c'est devenu la mode, c'est surtout une excuse lamentable face à leur propre parole/bêtise.
    Je sais que c'est plus facile de taper sur les petites mains qui écrivent les articles que les têtes qui choisissent lesquelles finiront dans la mise en page, mais au bout d'un moment, faut qu'ils se rend compte de l’inefficacité de cela...

    Et bizarrement, que ça soit de droite ou de gauche, ce sont (presque) toujours les extrêmes qui tapent.
    • Like Like x 1
  14. John Duff Member

    J'espère qu'ils auront compris que je faisais semblant de penser comme la personne lambda sur wwp ("Roger à gauche et Sire à droite", c'est simple, on comprend vite, pas besoin de trop réfléchir).
    La réalité est probablement différente et bien plus complexe que cela.

    Il faudrait organiser des matchs, ça rapporterait de l'argent. On tient un concept de reality show, là. :p

    L'extrémisme est un danger en soi.
    Qu'on parle de religion, de régime alimentaire ou de n'importe quoi d'autre, d'ailleurs.

    C'est peut-être pour ça que des états comme le Sénégal ou le Tchad font appel à des confréries soufies (Tîjâniyya, par exemple, j'espère l'avoir bien écrit) pour lutter contre la progression du wahhabisme. Et ça marche (il est difficile d'enflammer un lac paisible).
    D'ailleurs, on parle beaucoup de l'avancée de l'extrémisme religieux dans ces régions, mais on parle très peu de l'effet inverse : de plus en plus de gens se tournent vers des pratiques religieuses qu'on pourrait qualifier de hippie, style soufisme, qui mettent en avant l'amour, la culture, l'éducation, la liberté de choisir (toujours sur un fond religieux, mais personne n'est parfait ^^).
    Ça aurait presque sa place dans un autre thread, tiens.
  15. Roger.Guy Member

    Ach, l'action Française !

    cf. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vincent_Reynouard
    Une super grille de lecture pour relire mes pompes et ses copines, cette page wikipedia
    Tu as raison ; ce sont des activités très saines (l'une comme l'autre ; foutre le nez dans la merde et dormir) =====> #1069 #1070

    Je vous prierai, monsieur le juge de prendre ne compte le fait que j'ai parlé de tout cela via un forum ; sachant très bien que je ne suis pas anonyme pour tout le monde.
    Je l'ai fait sciemment, en toute connaissance de causes et de conséquences et ne désire pas être assisté d'un avocat.

    Le rapport avec la scientologie ?
    Faut attendre ; il y en a peut-être un, même ténu.

    Si, non ; pas grave
    C'est juste une autre race de nuisibles.


    Hybride, hybride
    Vous avez dit hybride ?
  16. Roger.Guy Member

    Allez, je la trouve belle.
    Il a de quoi génerer de la polémique en plus.
    cf . http://www.marianne.net/elie-pense/ce-que-nos-amis-islamo-gauchistes-devraient-savoir-100241444.html
    C'est un copieur E. Arié :
    J'y tiens, depuis longtemps.
    Il y avait cette idée là sous-jacente, en lançant le thread L'économie cette immense duperie

    edit le 03/07/2016 16h00
    gvvwc77r.gif
  17. Roger.Guy Member

    Je sais que ce n'est pas un nouveau mouvement d'extrême droite, vu que certains d'entre eux gravitent autour, ce n'est pas HS.
    Vu 3 nouveaux autocollants aujourd'hui :

    ___________________________________
    Concernant le rapport entre monarchie fédérative et république ; faut pas me demander, je ne suis pas psychiatre.
    Par contre je ré-itère ma question : y a t-il eu un financement Syrien qui a abondé le budget autocollant ?

    Pour savoir qui s'est derrière, c'est simple c'est l'extrême droite catho nationaliste
    A Charlestown, il y a un nid, rue de l'Arquebuse ; la fraternité St Pie X.
    Pour savoir qui mène la danse il suffit de suivre la piste Marion Maréchal Le Pen, chez les frontistes.
    Sinon, le QG de l'action française dans le coin, c'est Reims

    Avant hier, le 15 Août c'était la fête de ceux qui ont vu la vierge.
    Je me suis fait une sortie d'église après la messe (la Basilique siouplait !) = une poignée de septua-octogénaires
    C'est clair que ce ne sont pas eux qui mènent la danse
    J'en entendu quelques vertes et pas mûres, dont le curé ; étais-ce du à ma proximité ? ;) disant, en au revoir à une vieille (traumatisé par l'égorgement du prêtre je crois) : ... Bonne Marianne ! .... (il est midi, c'est l'assomption : c'est un comique le cureton :cool: )
    Mais bon, comme disait leur Jésus ; ... heureux les simples d'esprits...


    Ce qui m'a toujours fasciné chez ces attardés de catho,
    (je profite de la visite de Hollande au Vatican aujourd'hui = une trahison de plus dans le chargeur, en cette période délicate dans le délire autour de la religion)
    c'est cette propension à suivre les indications du clergé autour de la sexualité et de la famille (éducation des gosses toussa) ; clergé qui est censé ne rien connaitre à la sexualité et encore moins à la parentalité.
    Bref, passons ; une aberration de plus. (pas abbé ration )

    Si il y a une guerre de religion ; faudra commencer par eux
    On leur doit plein d'emmerdes, notamment au début des années 2000 en France = offensive contre la laïcité, avec pataugeage dans le marigot des sectes ...., les crises du nain et tout le cirque.

    ___________________________________
    On peut revoir (puisque c'est tout frais :) )
    ===== > #6

    Edit le 18/08
    • Dislike Dislike x 1
  18. Roger.Guy Member

    Bien sûr le seul qui n'aime pas c'est cette petite pute de sire mes pompes.
    La petite suceuse (données IRL)
    • Dislike Dislike x 1
  19. Roger.Guy Member

  20. Roger.Guy Member

    Excellent article (du travail d'équipe encore :) )
    cf. : https://reflets.info/le-chaudron-puant/
    Notamment :
    à rapprocher (peut-être) de :
    in #1 === >
    Bibliographie du quotidien
  21. Le chaudron puant c'est un peu le pendant de ce qui est dénoncé dans le thread " suite au projet Aladin " ,sauf que ce n'est pas du même coté de la médtérannée. Sinon c'est les mêmes, nan ?Ave caesar morituri te salutan
  22. Par contre je suis pas assez suffisamment tordu pour faire chier anonymous avec des histoires de même. (même si cela ne m''effairaie aucunement, si besoin était. Je n'arrive même pas à conjuger effrayer !!!!)
  23. ... des histoires de mèmes =/= même Fait chier le Français, faut se relire sans cesse, un accent change tout le sens. Ca et la connotation donnent une idée de ce que peut-être un langage de combat. Ca nous a bien servi durant toutes ces années à moi et à d'autres, que vous ne connaissez pas.
  24. Roger.Guy Member

    :D

    Il a tout ce qu'il faut dans son CV ; d'ailleurs je vais arrêter de les lire (scruter pour anticiper leurs prochains coups foireux) ; ça me fatigue, je perds 2 points de QI par semaine.
  25. alain soral risque la prison sire mes pompes fait quelque chose !
    [IMG]
    Francois Heilbronn a ajouté 2 photos.
    21 h ·

    COMME UN POISSON CHEZ LE BOUCHER DE DAMAS ET DANS LA HAINE DES JUIFS
    Jean-Frédéric Poisson, ce faux gentil chrétien démocrate a déclaré hier dans Nice-Matin, à propos d’Hilary Clinton : « la proximité de Mme Clinton avec les super financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l’Europe et la France ».
    Qu’un homme qui rencontrait le bourreau de son peuple, Bachar el-Assad en juillet 2015 (photo ci-dessous) et qui déclarait alors :
    «L'échange a duré 1h20 et s'est très bien passé. Il est courtois, souriant, moderne dans sa manière de parler, pas du tout guindé. Entre l'image de boucher et celui que j'ai rencontré, on ne doit pas parler du même homme».
    Qu’un tel homme soit candidat de la primaire de la droite et du centre est un pur scandale.
    Il est aussi contre le mariage des homosexuels, pour l’abolition de l’avortement.
    Pire que sa tutrice : Christine Boutin.
    J’espère que tous les autres candidats de la droite et du centre condamneront ces propos inacceptables
  26. "Lobbies sionistes": NKM portera plainte contre les propos de Poisson sur Hillary Clinton

    Jean-Frédéric Poisson a affirmé que "la proximité de Hillary Clinton avec les super-financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l'Europe et la France".
    21/10/2016 00:23 CEST | Actualisé il y a 13 heures
    • [IMG]
    [IMG]
    REUTERS
    "Lobbies sionistes": NKM portera plainte contre les propos de Poisson sur Hillary Clinton

    PRIMAIRES À DROITE - La candidate à la primaire de la droite Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé jeudi soir qu'elle saisirait vendredi la Haute Autorité de la primaire après des propos tenus par l'un de ses adversaires, Jean-Frédéric Poisson, sur les "lobbies sionistes" aux Etats-Unis.

    "Thèses complotistes. Antisémitisme. Je saisis demain la Haute Autorité de la primaire", a tweeté Mme Kosciusko-Morizet, en ajoutant le mot-clé #Poisson pour lever toute éventuelle ambiguïté.



    Dans un entretien à Nice-Matin, Jean-Frédéric Poisson a affirmé que "la proximité de (la candidate à la présidence américaine Hillary) Clinton avec les super-financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l'Europe et la France".

    Cette déclaration a également été condamnée par Bruno Le Maire, qui participait jeudi soir à l'Emission Politique sur France 2. "Il y a dans notre pays des actes antisémites qui vont jusqu'à l'assassinat et je ne comprends pas qu'on puisse tenir de tels propos. Je le condamne et ce sera aux électeurs de juger", a-t-il dit.

    Dans la journée le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) avait demandé à "la Haute Autorité de la primaire de la droite et du centre une condamnation ferme des propos" de M. Poisson. Avec cette déclaration, le candidat "se place en dehors du cadre de la primaire et s'installe aux côtés d'un Alain Soral ou d'un Dieudonné, dont il épouse les thèses", selon son président Francis Kalifat.
    Thierry Solère, député LR et président de la Commission d'organisation de la primaire de la droite, a déjà indiqué que cette question serait à l'ordre du jour de la prochaine réunion de la commission le 26 octobre.
    "En tant que député de Boulogne/Boulogne-Billancourt, je condamne avec la plus grande force les propos de Jean-Frédéric Poisson", a affirmé M. Solère. "Dans notre pays, l'évocation du +lobby sioniste+ n'a pas la même signification qu'aux Etats-Unis", cette expression "nourrit les thèses conspirationnistes et a un caractère insidieusement antisémite", a-t-il ajouté.
    À voir également sur Le HuffPost:

    AILLEURS SUR LE WEB
    Contenus recommandés par Outbrain


    PLUS: Élection Présidentielle Américaine 2016 Hillary Clinton Jean-Frédéric PoissonNathalie Kosciusko-Morizet Politique Primaires Républicaines
    Envoyer une correction

    NOS DERNIÈRES VIDÉOS : QUAND BRUNO LE MAIRE SE PREND LES PIEDS DANS LE VOILE

    • vidéo en cours


      [IMG]

    • Quand les taxis raccompagnent...
      21/10/16
      [IMG]

    • Florine, 25 ans : "Ils nous demandent...
      21/10/16
      [IMG]

    • Face à Bruno Le Maire, la...
      20/10/16
      [IMG]

    • Bruno Le Maire évoque...
      20/10/16
      [IMG]

    • Médiapart, Yann Moix, pour Éric...
      20/10/16
      [IMG]

    Bonjour invité, bienvenue à HuffingtonPostFrance! Inscrivez-vous et devenez membre.
    Facebook
    Google

    Populaire dans la communauté

    Florine, 25 ans : "Les policiers nous demandent de les rejoindre alors qu'il y a quatre mois, ils nous ont matraqués."

    Jp Derbier4
    Un systéme soit disant démocratique,comlétement dépassé et pourrie...avec sa police d'état de plus en plus violente...qui ose demander le soutien du peuple qu'elle matraque dés qu'il ose manisfester !!!...

    Une crèche de Noël dans un bâtiment public? C'est d'accord pour le rapporteur du Conseil d'État

    Dominique Boulard54
    Quand Madame Hidalgo cessera de fêter le Ramadan à la mairie de Paris il sera possible d'interdire les crèches...............

    "Excusez-moi, mais j'ai vraiment faim..."

    Béatrice Gabriot21
    tu as une personne démunie comme cela qui arrive chez toi (avec un RV ? pas bien compris, mais comme " Conscient de ses problèmes de dentition, la plus jeune de mes sœurs m'avait donné..." j'imagine que oui) et tu lui fais manger des petits pots de bébé ? j'y crois pas .... ;) juste histoire d'écrire qu'il n'a plus de dents ?



  27. Un collectif du FN tourne une émission avec un membre de l’UOIF
    Mardi 18 Octobre 2016 à 19:24


    Le collectif "Banlieues patriotes" a enregistré dimanche une émission web dont l'invité était Camel Bechikh, membre - entre autres - de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF)... dont le Front national réclame régulièrement la dissolution !
    [IMG]
    Camel Bechikh, qui se définit comme un musulman "patriote", est membre de l'UOIF. - CAPTURE TV LIBERTÉS
    Etrange, tout de même, de convier à sa table le membre d’une association qu’on fustige à peu près tous les quatre matins… C’est pourtant ce qu’a fait « Banlieue patriotes », un collectif du Front national, qui a enregistré dimanche 16 octobre une web-émission dont l’invité était un membre de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF). Intéressant quand on sait que les dirigeants de cette fédération musulmane aux positions plus qu’ambigües vis-à-vis de la laïcité sont proches des Frères musulmans. Et encore plus lorsqu’on sait que le FN demande depuis des mois, à longueur de communiqués, la dissolution de l’UOIF !
    L’émission, qui devrait être diffusée mercredi, s’intitule Mon quartier la France, et l’invité en question s’appelle Camel Bechikh. Ce musulman pratiquant d’origine algérienne a présidé l’association Fils de France, qui prône un islam « patriote ». Il est aussi un porte-parole de la Manif pour tous, dont il sert de poisson-pilote pour tenter de rallier les musulmans hostiles au mariage gay. Un portrait publié début 2014 parRue89 mentionnait déjà son appartenance à l’UOIF, ainsi qu'une proximité avec la mouvance complotiste d’Alain Soral, déjà condamné pour antisémitisme ou injures à caractère racial.
    ACTUALITÉ DES MARQUES"Un invité, et non un adhérent"
    « Les invités sont pas forcément d'accord avec nous, ce qui se dit n'engage en rien le FN, se défend auprès de l’AFP Jordan Bardella, conseiller régional FN et responsable de « Banlieues patriotes ». Camel Bechikh m'a dit qu'il était adhérent de l'UOIF, sans y être impliqué. Il y a plusieurs lignes je crois. »En mai dernier, le même Jordan Bardella dénonçait dans un communiqué… la tenue du rassemblement annuel de l’UOIF au Bourget.
    Interrogé par Marianne, l’eurodéputé Florian Philippot, vice-président du FN chargé de la communication, ne voit pas non plus le problème : « Je pense que tout le monde, moi le premier, ignorait qu’il était à l’UOIF dont manifestement, il n’a en rien le discours, puisqu’il défend l’assimilation et la République contre l’islamisme. Pour le reste, il demeure un invité, et non un adhérent. »
    Pour l’instant. Car si, conformément aux vœux de Marine Le Pen, l’UOIF est dissoute, Camel Bechikh pourra toujours prendre sa carte au FN…


  28. [IMG]

    [IMG]

    [IMG]

    [IMG]
    [IMG]



    Soral et Philippot, deux pôles de l’extrême droite pas si antagonistes, ( et autres satellites du FN) - article Mediapart

    "National-socialistes" à la Alain Soral, souverainistes, racistes et fascistes "new-look" comme les Identitaires, revenants de l'extrême-droite à manche de pioche comme les gudards, pétainistes de l'Oeuvre Française, ..., tous ces satellites gravitent autour du FN :
    le FN ne peut être pensé et analysé sans prendre en compte les relations complexes qu’il entretient avec son écosystème, et qui ne se limitent pas à une ignorance et un rejet mutuels. Le FN a besoin de cet écosystème, et dans le même temps il offre un débouché politique aux militants qui s’y investissent.
    En ce sens, et bien qu’on ne puisse l’y cantonner, le FN appartient bien au champ de l’extrême droite.


    Mediapart , 13 octobre 2016 | Par Marine Turchi
    Soral et Philippot, deux pôles de l’extrême droite pas si antagonistes


    A priori, tout sépare Florian Philippot d'Alain Soral. Dans un livre à paraître le 20 octobre, le politologue Joël Gombin montre pourtant que des affinités insoupçonnées les rapprochent.
    Dans son ouvrage Le Front national, à paraître le 20 octobre, le politologue Joël Gombin décrypte l'histoire du FN, son électorat, ses enjeux et ses débats stratégiques. Mais le chercheur s'intéresse aussi aux relations entre le parti de Marine Le Pen et ses marges radicales. Et notamment le pamphlétaire antisémite Alain Soral et son association, Égalité & Réconciliation.
    Mediapart publie les bonnes feuilles de son livre.

    • Le Front national, de Joël Gombin, éditions Eyrolles, 160 pages, 16 euros.

    Soral et Philippot, deux pôles opposés de l’extrême droite ?
    À première vue, tout sépare Soral de Philippot. Le premier va toujours plus loin dans la polémique et la provocation antisémite, se réclamant explicitement du « national-socialisme », quand le second incarne à lui tout seul le FN dédiabolisé, propre sur lui, exempt de tout écart langagier, prêt à investir les palais de la République.
    Pourtant, les choses sont moins nettes qu’elles n’en ont l’air. D’abord, les deux hommes ont joué le même rôle, à deux moments différents : incarner le tournant républicain et social du FN. Tous deux sont supposés venir de la gauche – Soral du PCF, Philippot de chez Chevènement –, tous deux ont vu leurs qualités de stratèges vantées lors de leur arrivée dans le parti, tous deux ont travaillé à remettre à plat le corpus idéologique du parti.
    [IMG]Florian Philippot, vice-président du FN, chargé de la stratégie et de la communication. © Reuters

    La ligne dite « nationale-républicaine » de Philippot n’est ainsi pas fondamentalement éloignée des positions tenues par Soral, au moins lorsqu’il était au FN entre 2007 et 2009. D’ailleurs, l’observation des publications d’Égalité & Réconciliation laisse clairement apparaître une certaine sympathie à l’égard de Florian Philippot, alors même que plusieurs dirigeants du parti font l’objet de critiques beaucoup plus vives. Philippot pour sa part s’abstient de condamner explicitement les propos de Soral ; il sait même, à l’occasion, envoyer un clin d’œil discret mais explicite aux fans de Dieudonné et de Soral1.
    On ne peut qu’émettre des hypothèses sur les causes de cette connivence ; le plus probable semble être une convergence d’intérêts, au-delà des divergences idéologiques, en particulier sur le sionisme, élément pourtant central dans le discours d’Alain Soral. Ce dernier cherche à peser sur la ligne du FN, et a sans doute pensé trouver en Philippot un relais talentueux et bien placé. Philippot, de son côté, souffre de la faiblesse de ses troupes dans le parti, comme l’a illustré le congrès de Lyon, lors duquel le vice-président du FN n’est arrivé qu’en quatrième position à l’élection au comité central. Il est alors important pour lui de trouver des soutiens, internes ou externes au parti, pour conforter sa position politique. Ce type de clin d’œil compris par les plus radicaux lui permet aussi de compenser une image de trop grande modération qui lui est souvent reprochée par la base militante.
    1. Ainsi, invité de l’émission Des paroles et des actes le 6 février 2014, face à Manuel Valls, Florian Philippot finit une tirade en réclamant que les immigrés soient « fiers de la France, éternellement attachés à la France, quand même, monsieur Valls ! ». Cette formulation est une allusion à une vidéo extrêmement reprise sur les sites et les réseaux sociaux liés à Dieudonné et à Alain Soral, dans laquelle on voit Manuel Valls déclarer, à la radio Judaïca, qu’il est « par sa femme, [...] lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël ». Dans la sous-culture populaire créée par Dieudonné, le « quand même » est devenu un signe de ralliement fort, censé dénoncer la soumission supposée des élites au « sionisme international ». L’allusion était suffisamment discrète pour qu’elle ne soit pas relevée par les journalistes sur le plateau, mais comprise par Valls, visiblement déstabilisé, et surtout par le public de Florian Philippot, qui recueillit à la suite de cet épisode de nombreuses félicitations de la part des soutiens de Dieudonné et de Soral. Le montage de cet épisode a été énormément partagé sur les réseaux sociaux et les sites soraliens ou liés à Dieudonné, voir par exemple ici.
    Alain Soral, Dieudonné et le Front national

    Les nouveaux prophètes de la confusion politique
    Au-delà des frontières du Front national, on a assisté ces dernières années à l’émergence de véritables leaders d’opinion qui n’ont pourtant pas, ou plus, accès aux médias traditionnels. Ils développent un discours dont la virulence n’aurait naguère trouvé qu’un écho réduit ; mais le marché cognitif a été profondément bouleversé au cours des dernières années1, et l’efficacité des gatekeepers – dans la sociologie de la communication, il s’agit des personnes qui possèdent le pouvoir de faire accéder une information ou une idée à la publicité – s’en est trouvée fortement réduite. De plus, la virulence des propos concernés est parfois un principe de leur efficacité, leur dénonciation sur le mode du scandale devenant un vecteur essentiel de leur diffusion.
    De fait, certains individus ont pu acquérir une audience très significative, en développant un discours plus ou moins subversif à l’égard de l’ordre politique. Dieudonné, Alain Soral, Étienne Chouard comptent parmi les plus célèbres, et leurs vidéos en ligne sont régulièrement vues plusieurs centaines de milliers de fois. Ce qui importe pour notre propos, c’est que l’existence et le succès de ces nouveaux prophètes suscitent une forme de confusion politique qui entre en résonance avec le discours du Front national sur le rejet du clivage gauche-droite. De fait, certaines de ces entreprises entretiennent des liens avec le FN ou certains de ses acteurs, ou ont été créées en vue d’aider ce parti. Ainsi, Dieudonné a des liens personnels avec Jean-Marie Le Pen : ce dernier est le parrain d’une des filles du premier, ils se voient parfois dans des événements privés2.
    [IMG]
    Dieudonné et Alain Soral lors d'une conférence de presse commune, le 4 février 2009, à Paris. © Reuters

    Alain Soral a créé son association Égalité et Réconciliation lorsqu’il était membre du comité central du FN et conseiller de Jean-Marie Le Pen et dans le même temps proche de Marine Le Pen, avec des membres de la garde officieuse mais rapprochée de celle-ci, anciens membres du Gud, en particulier Philippe Péninque. Son objectif était alors de faire venir au FN des individus issus de l’immigration arabo-musulmane. Si Soral a quitté le FN en 2009, il essaie d’influencer la stratégie du FN depuis l’extérieur et, déclare-t-il, continue de rencontrer régulièrement de « hauts dirigeants » du parti3. Il se positionne régulièrement vis-à-vis du FN, se faisant juge des élégances, décernant des bons points aux uns – généralement, Jean-Marie Le Pen, mais aussi Florian Philippot – ou attaquant les autres – l’une de ses cibles favorites étant Louis Aliot, suspect de sympathie à l’égard du « sionisme », c’est-à-dire des Juifs.
    D’autres de ces nouveaux prophètes, tel Étienne Chouard, ce professeur marseillais devenu célèbre du fait de son activisme en ligne contre le traité constitutionnel européen en 2005, n’entretiennent pas de liens directs avec le FN. Mais ils participent à brouiller les lignes politiques, tant sur la topographie générale du champ politique, que sur la compatibilité de thèmes tels que la critique de la démocratie représentative ou des thèses conspirationnistes voire antisémites avec un affichage progressiste. Certains militants qualifient ce phénomène, pour le condamner, de « confusionnisme ». Ces éléments, qu’on ne peut ici qu’esquisser, dessinent les contours d’un espace hétérogène aux marges du Front national, avec lesquelles ce parti entretient des relations ambivalentes.
    « Marine Le Pen a privatisé les relations avec des figures issues de la mouvance radicale »

    Le Front national et ses marges : entre respectabilisation et vie symbiotique
    D’un côté en effet, l’existence de ces marges radicales, en dehors des frontières du parti, permet au FN de se respectabiliser en s’en distanciant. Marine Le Pen a ainsi beau jeu de se gausser de groupuscules qu’elle renvoie à leur marginalité. Il ne s’agit pas que de paroles : après être parvenue à la tête du parti, en 2011, elle a exclu les cadres de l’Œuvre française – groupuscule pétainiste, créé et dirigé par Pierre Sidos depuis 1968 – Alexandre Gabriac et Yvan Benedetti. Elle fait ainsi coup double : accusés de néofascisme, ils avaient également participé activement à la campagne de Bruno Gollnisch, concurrent de Marine Le Pen pour la présidence du parti, et ce avec la bénédiction de Jean-Marie Le Pen4.
    Quelques années plus tard, les efforts déployés par Marine Le Pen pour obtenir l’exclusion de son père du parti témoignent d’une certaine conséquence dans la volonté de rompre avec les discours les plus radicaux au sein de celui-ci. Les multiples affaires rappelant la subsistance d’éléments radicaux dans les rangs du FN peuvent être utiles à la stratégie de Marine Le Pen : elles permettent une mise en scène toujours renouvelée de la dédiabolisation, qui est avant tout un récit, un storytelling qu’il faut alimenter pour qu’il continue de produire ses effets.
    Mais d’un autre côté, une partie des marges radicales du FN entretient avec ce dernier une forme de vie symbiotique. Nicolas Lebourg montre ainsi comment l’entreprise stratégique initiée par Générations Le Pen et Marine Le Pen, au début des années 2000, emprunte, à certains égards, aux nationalistes-révolutionnaires, c’est-à-dire aux plus radicaux de l’extrême droite : « C’est la même volonté de subvertir le système politique qui conduit aussi bien les nationalistes-révolutionnaires que les cadres marinistes acquis à la ligne “ni droite ni gauche” à s’identifier à certains marqueurs de gauche liés au registre sociétal, comme la laïcité ou le libéralisme en matière de mœurs5. » On comprend dès lors mieux les affinités qui peuvent s’établir entre un Alain Soral, aujourd’hui tenant d’une authentique ligne nationaliste-révolutionnaire, et une Marine Le Pen, et plus encore un Florian Philippot (lire page 1).
    Comme l’écrit Nicolas Lebourg, « Marine Le Pen a par ailleurs individualisé, voire privatisé, les relations avec des figures issues de la mouvance radicale6 ». En effet, si le FN en tant qu’organisation prend ses distances avec les éléments les plus radicaux du champ extrême droitier, Marine Le Pen conserve à titre personnel des relations fortes avec certains d’entre eux. Le rôle joué par les « gudards », les anciens du Groupe union défense – organisation étudiante issue d’Occident –, dans l’entourage de Marine Le Pen a ainsi été régulièrement souligné par certains journalistes7. En particulier, ils interviennent sur l’aspect financier et logistique de la gestion du parti, au travers de sociétés prestataires du FN – mais dans des montages tels qu’on ne sait plus si ces sociétés sont les véritables prestataires du FN ou si c’est l’inverse… Les relations internationales du Front national passent également en partie par ces réseaux : Frédéric Chatillon vit en Italie, où il fréquente aussi bien la Lega Nord que les néofascistes de CasaPound, et travaille par ailleurs avec le régime syrien.
    [IMG]Philippe Péninque (au centre), conseiller officieux de Marine Le Pen et ancien chef du GUD, lors du discours de Marine Le Pen, le 1er mai 2013, place de l'Opéra, à Paris. © Marine Turchi / Mediapart

    On retrouve un autre exemple de la manière dont le FN peut se nourrir de ses marges radicales dans les relations avec les Identitaires. Longtemps officiellement ostracisés par le FN, qui les considère comme trop radicaux – ainsi Philippe Vardon, l’un des dirigeants nationaux du Bloc identitaire, s’est vu refuser sa carte au FN et au Rassemblement Bleu Marine à plusieurs reprises –, ils jouent en réalité un rôle non négligeable du côté des collaborateurs d’élus, y compris certains des plus dédiabolisés. Par exemple, Florian Philippot a envisagé d’embaucher comme collaborateur au conseil régional de Lorraine Arnaud Naudin, rédacteur en chef de Novopress, le média du Bloc identitaire8.
    Robert Ménard, soutenu en 2014 lors de sa candidature à la mairie de Béziers par le FN au titre d’une forme d’ouverture, s’entoure de radicaux tels André-Yves Beck, ancien de plusieurs groupes nationalistes-révolutionnaires puis de l’équipe de Jacques Bompard à Orange, ou Robert Ottaviani, ex-chanteur de rock identitaire et dirigeant d’une mutuelle qui a fait affaire avec la ville de Béziers. Parmi les maires FN élus en 2014, nombreux sont ceux qui recrutent des Identitaires pour gérer leur communication. Vardon finit par être accueilli au FN, puisqu’il est élu sur la liste de Marion Maréchal-Le Pen en PACA aux élections régionales de 2015 et adhère au même moment au FN, où il devient responsable de sa circonscription niçoise9. Le mouvement identitaire tire d’ailleurs toutes les conséquences de ce rôle d’école de formation des professionnels de la politique du FN qu’il joue, puisqu’il décide, le 23 juillet 2016, de ne plus être un parti politique – donc concurrent du FN –, mais de devenir « une centrale d’agitation et de formation », au service de fait du FN10.
    Le FN ne peut donc être pensé et analysé sans prendre en compte les relations complexes qu’il entretient avec son écosystème, et qui ne se limitent pas à une ignorance et un rejet mutuels. Le FN a besoin de cet écosystème, et dans le même temps il offre un débouché politique aux militants qui s’y investissent. En ce sens, et bien qu’on ne puisse l’y cantonner, le FN appartient bien au champ de l’extrême droite.
    (Lire un second extrait du livre: Les dilemmes stratégiques du Front national)


    • Le Front national, de Joël Gombin, éditions Eyrolles, 160 pages, 16 euros.
  29. Ce qu'il dit là sont des faits. C'est juste qu'en France ce n'est pas politiquement correct de le dire. En France on occulte l'existence des lobbies , et lorsqu'on en parle on est tout de suite taxé de complotiste. Aux Etats-Unis ce n'est pas le même son de cloche et il est publiquement reconnu que des lobbies influencent le monde politique.
  30. En tout cas il s'est couché comme un gentil cleps après que le CRIF ait dénoncé ses propos , se présentant comme un ami d'Israël.
    Tout va bien alors. :)

    Auprès de la radio de la communauté juive (RCJ) et sur son blog, Jean-Frédéric Poisson a rappelé son "amitié pour l'État d'Israël" et précisé que son emploi de l'expression "lobby sioniste" concernait uniquement les États-Unis et non "pas la réalité française" :

    LOL
  31. Oui, dans les démocraties anglo-saxones le lobbying est intégré dans la vie poltique. Rien de plus normal là-bas, ca ne choque personne les groupes de pression.Moi je vis en France, en République (que tu n'aimes pas, comme tu l'as rappelé tout à l'heure. Ce fut une soirée féconde :) Je le dirai à la DGSI)
  32. Han han. Donc d'après toi il y aurait des groupes de pression au Royaume-Uni ainsi qu'aux Etats-Unis , mais pas en France.
    Eh beh...

    Ce n'est pas que je n'aime pas le principe de république. C'est plutôt que je n'aime pas la République française.
  33. Ne t'inquiètes pas, c'est réciproque. Pour autant elle te traitera problement mieux, qu'elle m'a traité ou me traitera moi (ne serait-ce que parce qu'elle aura besoin de te courtiser. Les filles sont ainsi)
  34. Roger.Guy Member

    probablement

    Ce n'est pas institué comme cela peut l'être là-bas.
    Vu que tu es obtus et que d'autres obtus pourraient lire (compte tenu du fait que les obtus se reproduisent entre eux, comme des lapins dans la pampa)
  35. Comment cela est-il institué là-bas par rapport à ici , Roger.Guy ?
  36. raw.gif

    Toujours aussi rigodrole WWP. Ca m'avait (presque) manqué.

Share This Page

Customize Theme Colors

Close

Choose a color via Color picker or click the predefined style names!

Primary Color :

Secondary Color :
Predefined Skins