Customize

Coronavirus : « Les discours délirants explosent »… Les sectes s’adaptent et surfent sur la crise

Discussion in 'France' started by Nanynka, Apr 10, 2020.

  1. Nanynka Member

    https://www.20minutes.fr/societe/27...rants-explosent-sectes-adaptent-surfent-crise

    D’ordinaire, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) reçoit entre 200 et 250 signalements par mois. Mars se situe dans la fourchette basse, malgré l’épidémie de coronavirus. « Nous avons reçu 35 signalements directement en lien avec la crise sanitaire », précise la Miviludes, interrogée par 20 Minutes.
    Le chiffre brut n’est pas considérable, alors que les périodes anxiogènes se révèlent traditionnellement favorables aux vendeurs de solutions clés en main. Mais la vérité est ailleurs que dans ce constat. Plus exactement, sur Internet
    « On fait de la veille et on constate que les discours délirants explosent, explique l’organisme gouvernemental. Des gens profitent de cette période, où certaines personnes, parfois déjà vulnérables, se retrouvent isolées et donc encore plus fragilisées. Cela aura des conséquences dans quelques mois. » Une sorte de « deuxième vague », en fait.
    Une grande faculté d’adaptation

    La Miviludes ne rencontre pas (encore ?) forcément de nouveaux venus dans le monde de la manipulation mentale. « Tous les mouvements que l’on connaît déjà et qui sont inquiétants ont un discours sur le coronavirus. Ils se servent de cette crise pour conforter leurs théories, quitte à les réadapter un peu. Leur discours c’est : "on vous l’avait bien dit !" »
    Faute de pouvoir rencontrer physiquement leurs cibles, pour cause de confinement, les sectes s’adaptent. Certains mouvements prosélytes n’écument plus les marchés et ont remisé pour un temps le porte-à-porte. Ils font désormais du démarchage téléphonique ou du boîtage, façon campagne électorale.*
    Autre initiative opportuniste : de soi-disant thérapeutes proposent leurs services pour une préparation physique ou un soutien psychologique.
    Méthodes de respiration, jeûne pour les (trop) jeunes…

    « On avait déjà vu cela après les attentats du 13 novembre 2015, auprès de personnes traumatisées, reprend la Miviludes. On voit apparaître des offres de médecine alternative, du travail sur la respiration, étant donné que le Covid-19 se manifeste par des troubles respiratoires. Par ailleurs, comme il apparaît que le diabète et le surpoids sont des facteurs aggravants, des mouvements vendent des méthodes de jeûne, avec des stages qui coûtent très cher. Le souci, c’est qu’ils préconisent même de faire jeûner de jeunes enfants, ce qui est très problématique. »

    Des pseudoscientifiques affirment par ailleurs que les bains froids peuvent permettre de résister au coronavirus. Et les notions de méditation ou de développement personnel sont par ailleurs assez vastes pour dissimuler parfois des démarches peu avouables. Autre thème en vogue : la « punition divine » sur fond d’apocalypse imminente, « par des prédicateurs ou des religieux dans toutes les obédiences ».
    « Il est trop tôt pour dire si ces stratégies d’adaptation auront un impact large, concède la Miviludes. Mais il est hélas quasi certain que l’augmentation de l’angoisse et de l’isolement ou la déstabilisation provoquée par une situation inédite créent un terreau favorable aux discours complotistes et aux dérives sectaires. »
    .
    • Like Like x 1
  2. candide2020 Member

  3. candide2020 Member

  4. Nanynka Member

    Coronavirus : dans certains Etats américains, des prières plutôt que du confinement

    https://www.lci.fr/international/co...paques-plutot-que-du-confinement-2150701.html

    ETATS UNIS - Malgré une épidémie qui ne cesse de gagner du terrain dans le pays, quelques Etats refusent d'ordonner aux habitants de se confiner. Et préfèrent appeler à des prières.

    Le confinement, non merci. Une poignée d'Etats américains refusent obstinément de calfeutrer leur population, malgré les ravages du coronavirus dans le pays. Notamment au nom de la religion.
    Deux de ces Etats, le Dakota du Sud et l'Iowa, ont préféré officiellement appeler à des journées de prière collective à l'approche de Pâques. Dans le Dakota du Sud, la gouverneure républicaine Kristi Noem a justifié ainsi sa décision de ne pas publier d'ordre de confinement pour l'ensemble du territoire : "Ce sont avant tout les gens qui sont responsables de leur sécurité". Dans l'Iowa voisin, c'est le Jeudi saint (9 avril) que la gouverneure locale a choisi comme jour officiel de prière contre le coronavirus. "A travers l'histoire, les habitants de l'Iowa ont trouvé la paix, la force et l'unité à travers la prière à Dieu, en l'implorant humblement de leur donner sa force durant les périodes difficiles", écrit Kim Reynolds dans sa proclamation officielle.

    "Les virus se nourrissent de la peur"

    La semaine dernière, les autorités médicales de l'Iowa avaient recommandé par un vote unanime des mesures de confinement semblables à celles que plus de 95% des Américains connaissent actuellement. Mais la gouverneure Reynolds a estimé que de telles restrictions ne s'imposaient pas dans les zones où le coronavirus n'avait pas encore été signalé. La dirigeante a tout de même décidé de fermer les écoles, de nombreux commerces et lieux publics et a interdit les rassemblements de plus de dix personnes.
    Plus au sud, dans l'Arkansas, le gouverneur Asa Hutchinson a invoqué des particularités locales, comme une faible densité de population. Si on mettait en place le confinement dans tout l'Etat, "on exempterait les services essentiels, ce qui signifie que 700.000 habitants de l'Arkansas iraient quand même au travail, faire des courses ou du sport", a-t-il déclaré pour minimiser l'importance d'une telle mesure. Mettant en avant la protection du "commerce", le gouverneur s'oppose en outre aux arrêtés locaux que certains maires, comme celui de la capitale Little Rock, ont souhaité prendre pour limiter les allées et venues.
    Des fidèles rassemblés par centaines

    Même dans les Etats où le confinement général est imposé, certains font de la résistance, en invoquant notamment la liberté religieuse garantie par la Constitution. C'est par exemple le cas des fidèles de la Life Tabernacle Church dans la ville de Central, en Louisiane, qui sont venus par centaines, parfois massés dans des autocars, assister à la messe dimanche dernier malgré l'interdiction. "Les virus se nourrissent de la peur, je n'ai pas peur, j'ai la foi", a lancé une croyante interrogée par le Washington Post devant l'église.
  5. Nanynka Member

    Le « jus du matin » de (l'escroc) Thierry Casasnovas, un non-remède contre le Covid-19

    https://journalistessolidaires.com/...-non-remede-contre-covid-19/reczjeOJJ4lmgSsLc


    Face à son extracteur de jus, mélangeant toute sorte de choux, ce gourou 2.0 indique que, contre l’épidémie, le premier pilier à bâtir est celui d’une bonne alimentation.
    Allant même jusqu’à remettre en question l’existence du Coronavirus, il conseille avant tout la détente, à travers des phases de jeûne ou en travaillant sur son système immunitaire psychique.
    Dans sa vidéo, il cite également la méthode Wim Hof, du nom d’un recordman prônant la thérapie par le froid. Selon ce dernier, ce type de renforcement par le froid représenterait un bienfait incontestable pour la santé… Ce qui n’a pas non plus été prouvé scientifiquement.

    Mais en fait c’est qui Thierry Casasnovas ?

    Boulanger dans une autre vie, ce pyrénéen quadragénaire est aujourd’hui vidéaste. Son crédo: l’automédication. Thierry Casasnovas souhaite libérer le plus grand nombre de toute emprise médicamenteuse. Il prône à cet effet les médecines parallèles en tout genre. Sa favorite : le crudivorisme – manger uniquement des aliments crus. Selon lui, toutes les maladies, même les cancers, peuvent être soignées grâce aux légumes crus, ou encore mieux, en faisant des jeûnes – en arrêtant tout simplement de manger. Depuis la création de sa chaîne en 2011, celui qui se désigne comme « thérapeute » multiplie les vidéos complotistes, atteignant pour certaines les 100 000 vues, et comptabilisant des millions de visionnages. Il est aujourd’hui suivi par la mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), et ce depuis 2018, mais continue cependant de répandre une vision très polémique de l’auto-médication.
    Pourtant, l’épidémie actuelle du Covid19 n’est sous aucun rapport liée aux problèmes de nutrition, il convient avant tout de respecter les mesures sanitaires et la distanciation sociale. Afin de connaître la valeur réelle des conseils que prodigue le crudivoriste Thierry Casasnovas, nous avons sollicité l’avis du professeur Olivier Bouchaud, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Avicenne de Bobigny:

    La méthode Wim Hof, prônant le choc thermique, est-elle utile pour renforcer ses défenses immunitaires face au coronavirus, comme le stipule Thierry Casasnovas dans sa dernière vidéo ?
    Tout ça c’est de l’ésotérisme, il n’y a pas l’ombre d’un soupçon de preuve que ça puisse faire quoi que ce soit. En caricaturant un peu, si les gens commencent là aussi à se mettre dans le congélo puis la tête dans le four, ça ne risque pas d’aider. Je ne vois rien qui pourrait faire que ce soit nuisible pour le virus, l’organisme ça va lui faire ni chaud ni froid… Ça va même plutôt le fatiguer. Or, on a besoin d’avoir de l’énergie pour lutter contre n’importe quelle infection, y compris le coronavirus


    Que pensez-vous de l’efficacité de la pratique du jeûne, notamment de trois jours, comme le recommande Thierry Casasnovas ?
    Alors même que je suis très perméable et très ouvert aux médecines alternatives, que je suis très admiratif de certaines thérapies traditionnelles en Afrique, ici ça n’a à mon sens absolument aucun sens. Autant certaines façons de vivre hygiéno-diététiques peuvent être utiles sur du long terme pour bien équilibrer ses fonctions physiologiques, autant le faire de façon ponctuelle, aiguë, sur du court terme, ça n’aura aucun impact. Au contraire, ça risque de générer du stress. Des gens pourraient même tomber dans les pommes car ils ne seraient pas dans un état d’énergie suffisant. Je pense qu’il faut au contraire fonctionner normalement, essayer de s’alimenter de la façon la plus équilibrée possible, peut-être même un petit peu plus que d’habitude. Mais surtout ne pas commencer à imaginer des méthodes qui n’ont jamais fait la preuve de quoi que ce soit dans ce genre de situation de crise aigüe.
    Manger du chou ou de l’ail pour la détoxification et le renforcement des défenses immunitaires, est-ce utile pour lutter contre le coronavirus ?
    Que les gens mangent de l’ail ou du chou, ça ne me dérange pas et c’est sans danger, mais ça me parait assez anecdotique et secondaire. Pour rappel, l’ail a des vertus, le chou aussi, mais comme tous les légumes, à condition qu’ils soient très frais. Tout le contenu vitaminique des légumes tourne de l’oeil assez vite…
    Quel rôle joue le système immunitaire psychique que Thierry Casasnovas évoque ?
    Qu’il y ait un lien entre psychisme et immunité, c’est à peu près certain. Ceci étant, personne ne sait très bien par quel mécanisme se fait ce lien. Mais je pense que, empiriquement, tout le monde sait qu’on attrape plus facilement des petites infections bénignes quand on est au fond du trou. Alors que quand on est en pleine forme, on y résiste plus facilement, c’est quelque chose auquel je suis prêt à adhérer. Seulement une fois qu’on a dit ça, qu’est-ce qu’on fait ? Si les gens sont au fond du trou, déprimés, qu’ils sont en panique, qu’ils angoissent, ce n’est pas en leur disant que ça les exposent davantage au virus que ça va leur remonter le moral…


    Le principe de l’hormesis, "ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort" est également mis en avant par Casasnovas. Est-ce applicable au coronavirus ?
    Au niveau de l’immunité, c’est difficile à dire, on est dans de la science-fiction là. D’un point de vue sociétal, j’espère que ce sera le cas. Néanmoins, l’homme a cette caractéristique d’être incapable d’utiliser son histoire pour s’améliorer, je pense que dans un ou deux ans, tout le monde aura oublié ce que nous a inculqué cette épidémie. Après, je comprends que certains y adhèrent, car “tout ce qui ne tue pas rend plus fort”, c’est un beau slogan. Gourou d’internet, Thierry Casasnovas témoigne d’une incertitude, voire d’une remise en question de la fiabilité des pouvoirs publics face au coronavirus, alors que nous sommes face à une épidémie mondiale. Dans ces conditions, il est préférable d’être plutôt à l’écoute de professionnels compétents et qualifiés de la santé
  6. Nanynka Member

    Irène Grosjean et les théories naturopathes complotistes

    https://journalistessolidaires.com/...s-naturopathes-complotistes/rech5ccua4AmPNQ0l

    Depuis le 9 mars dernier, une vidéo à tendance complotiste mettant en scène la naturopathe Irène Grosjean circule sur la toile.

    Elle y explique que "le coronavirus est une affaire commerciale montée pour vendre des médicaments et des vaccins", et qu’il ne faut d’ailleurs pas le craindre, ni même le combattre, car il serait "écologique, comme un système de nettoyage". Si cette vidéo d’Irène Grosjean atteint plus de 260 000 vues sur YouTube, les théories et recommandations de cette pseudo-scientifique – développées dans un livre qu’elle ne manque pas de recommander dans sa vidéo – séduisent un public de plus en plus large. Ce phénomène n’est pourtant pas isolé et inquiète autant les médecins que les acteurs de l’anti-secte.

    Dans cette vidéo, Irène Grosjean est "interviewée" par Aurélie Mazerm-Viard, crudivoriste confirmée mais également businesswoman à ses heures perdues, aux côtés de son mari Eric Viard et leur site BioVie. Sur ce dernier, vous pourrez notamment acheter le programme "Jeûner à la maison" pour la somme de 197 euros, ou encore 20 litres de "Plasma marin hypertonique" pour 69 euros…

    Dès le début de la vidéo, tous les sujets se mélangent très rapidement : l’interlocutrice de Mme Grosjean commence par déplorer l’annulation du voyage scolaire de ses enfants à l’étranger, les deux femmes insinuant que le confinement serait insensé. Irène Grosjean enchaîne ensuite très rapidement sur la peur du "connard-ovirus" comme elle s’amuse à l’appeler, qui serait l’œuvre de pouvoirs occultes ayant pour but de faire du profit en misant sur la peur...

    « Ceux qui le développent sont en fréquence basse, ne font plus ce qu’ils ont à faire, mais font des affaires. Leur but est de faire peur à tout le monde pour vendre un maximum de vaccins, et le vaccin va encore paralyser le système de défenses »

    Nous avons contacté Mme Grosjean afin d’en apprendre plus sur ses positions. Nous avons ensuite sollicité l’avis de différents experts afin de remettre de la lumière sur ces déclarations ainsi que sur les raisons pour lesquelles ce genre de discours trouve aujourd’hui des oreilles – et des portefeuilles – plus que jamais attentives.
    En ce qui concerne la vaccination, la position d'Irène Grosjean est la suivante :

    « Tout ceux qui véhiculent le coronavirus et qui font peur au monde entier, ce sont des grands mangeurs de viande qui n’ont qu’un seul but : les médicaments et les vaccins qu’ils vont vendre et qui vont leur apporter beaucoup d’argent. »

    Rudy Reichstadt, fondateur de Conspiracy Watch, connaît bien le discours complotiste et anti-vaccin que tient Irène Grosjean. Il nous explique :

    « La première fois que les anti-vaccins ont réussi à faire le buzz, c’était il y a dix ans, pendant la crise de la grippe H1N1, au printemps 2009. Certains de l’époque sont morts depuis mais d’autres ont pris leur place. Tout cela prolifère sur la défiance à l’égard des paroles d’autorité, que ce soit la science, la presse ou le pouvoir politique, l’État, le gouvernement. Cette vidéo d’Irène Grosjean a été vue plus de 250 000 fois, ce n’est pas rien du tout. Quand ça dépasse les 50 000, 100 000, c’est qu’il se passe un truc. C’est consternant de voir qu’il y a autant de gens pour regarder ça »

    Si ce genre de discours ne touchait jusqu’à récemment qu’un public relativement restreint, il fait aujourd’hui l’objet de l’attention d’une population croissante, logiquement en proie aux questionnements naturels qu’impliquent la crise du coronavirus. Il suffit de regarder les commentaires sous la vidéo de Irène Grosjean pour s'apercevoir que de nombreuses personnes semblent estimer le discours acceptable.

    Charline Delporte, présidente nationale du CAFFES (Centre national d'accompagnement familial face à l'emprise sectaire), connaît bien la thèse de ces naturopathes pour avoir reçu de nombreux signalements les concernant. Elle développe :

    « Les naturopathes ont tous à peu près le même langage, la même doctrine, on n'est plus dans la science mais dans les croyances. Et on a une population qui n’est pas rassurée, c’est un terreau formidable pour toutes les déviances, pour tous ces gens qui racontent qu’ils peuvent vous guérir. La Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) a publié un communiqué le 20 mars à ce sujet pour faire part de son inquiétude. D’ailleurs ces gens n’ont que des diplômes en chocolat, des formations ou des certificats qui ont dû leur coûter des milliers d’euros, alors il faut bien qu’ils les rentabilisent. Et en ce moment ils les rentabilisent. »


    En effet, Irène Grosjean ne manque pas de faire de la pub pour son livre La vie en abondance, "un guide pour aller dans le bon sens" d’après elle, un livre à 25 euros ... Cette dernière y prône le crudivorisme ainsi qu’une "médecine" trouvant l’origine des maladies chez l’homme. Des "conseils" comme ceux que l’on trouve dans sa vidéo :

    « Le coronavirus est écologique, on ne va pas le combattre. »

    ou encore :

    « Le vaccin va encore paralyser le système immunitaire. On va encore affaiblir, rendre un peu plus malade et plus malheureux le monde humain. »

    Questionnée sur ces étonnantes déclarations, voici la réponse de Irène Grosjean :

    « Normalement, tous les virus, tous les microbes, ne sont pas là pour nous détruire, ce sont des agents de nettoyage de notre corps, empoisonné par une nourriture qui n’est pas la sienne, les aliments cuits et morts. Le coronavirus c’est un aliment, comme les agents de nettoyage que l’on devrait bénir et même payer bien cher. »

    Dans un autre discours, cette dernière nous aura également expliqué que :

    « Depuis des millions d’années, l’homme a accéléré sa descente aux enfers en mangeant des aliments cuits et morts qui n’étaient pas fait pour lui. L’homme est devenu colérique, peureux, et automatiquement il n’a plus été relié à l’intelligence universelle, comme les animaux sauvages le sont. Les viandards sont devenus des guerriers dominateurs. Ces dominants n’ont qu’un but, faire peur. Faire peur au peuple pour lui vendre des médicaments et des vaccins, et vous allez voir si ce n’est pas cela qui va se passer. La peur n’est jamais saine, c’est quelque chose de démoniaque. Chaque fois que vous obéissez à la peur, vous marchez à l’envers. L’inverse de la peur, c’est la confiance, c’est la foi. »

    Confronté aux propos de la naturopathe, Yvon Le Flohic, médecin généraliste à Ploufragan et représentant du collectif médical des Côtes-d’Armor ne mâche pas ses mots :

    « C’est soit l’hôpital psychiatrique soit la taule pour elle... Ces gens vendent leur soupe, il y en a qui vendent des pierres qui guérissent, il y en a d’autres pour qui il faut brouter du gazon.... En tant que médecin on voit parfois des parents qui suivent ce genre de gourous, avec un gamin non vacciné qui n’est nourri qu’avec du lait d’amande, qui ne prend pas de poids et est en train de détruire son cerveau. C’est dangereux. L’herboristerie je ne leur souhaite pas de mal, le groupe végétarien je n’ai rien contre eux, ils sont en général en meilleure santé que les omnivores de la population générale. Il y a des choses à entendre, mais il ne faut pas faire n’importe quoi. Il faut peut-être que cette dame aille en parler aux familles, aux gens qui ne peuvent pas voir ceux qui meurent à cause de l’interdiction de visite. Encore une fois en période normale on peut rigoler mais là ce n’est surtout pas le moment de propager des conseils débiles, irrationnels et dangereux. Il faut que les gens appliquent les consignes qui sont données en terme de mesures barrières, de lavage des mains, et il en manque une : le port de masques faits maison. »

    Pour tous les experts interrogés, il ne fait aucun doute que le type de recommandations que fait Irène Grosjean, à contre-courant de l’ensemble de la communauté scientifique, ne représentent rien de plus qu’une aberration.

    Pour finir, Irène Grosjean déclare que :

    « On marche en pleine illusion, on fait tout à l’envers, si vous écrivez "monde" à l’envers ça fait "démon". Ce que les religions appellent le diable, l’enfer. Avec les forces inversées, il y a une sorte d’intelligence de la vie, et une intelligence inversée, qui nous fait marcher à l’envers, et là on est malheureux, et on a créé l’enfer, c’est à dire toutes les souffrances, toutes les guerres et toutes les maladies. »



  7. candide2020 Member

    ce qui reste de la miviludes peut encore bosser
    ils n'ont pas rendus les armes tout les gendarmes et policiers qui travaillent en collaboration avec la miviludes
  8. Nanynka Member

  9. Hermétique Moderator

    Ok !
    :)
    Tu veux quoi ; que je déverrouille le thead sur les Raeliens et tu y colles ca ou on le laisse comme ca et tu continues (ceux que ca intéresse aussi) dans celui-là ?
    Il finira au fin fond du forum, au fil du temps et personne pourra le faire remonter en postant dedans puisqu'il et verrouillé
    Il est bien ce thread je trouve, autant faire un tir groupé ; on va retrouver le même fond commun (Raeliens, pélerins d' Arès, les autres ..)
  10. Nanynka Member

    Okey déverrouille! Pour ce soir j'arrête car j'en peux plus de ces cons, mais il y aura encore pas mal à faire
  11. Roger.Guy Member

    https://www.laprovence.com/actu/en-...es-une-messe-pascale-clandestine-a-paris.html
  12. candide2020 Member

    et sinon fessée publique c'est pas ethique , ah d'accord !
  13. Nanynka Member

    Erald O. Glenn était un pasteur évangélique américain, il refusait de respecter les consignes sanitaires. Il prétendait guérir le virus dans son église. Il vient de mourir du Covid-19.
    https://nypost.com/2020/04/13/virginia-pastor-who-held-packed-church-service-dies-of-coronavirus/
    Virginia pastor who defiantly held church service dies of coronavirus


    He practiced what he preached — then he died of coronavirus.
    An evangelical pastor died of COVID-19 just weeks after proudly showing off how packed his Virginia church was — and vowing to keep preaching “unless I’m in jail or the hospital.”
    In his last known in-person service on March 22, Bishop Gerald O. Glenn got his congregation at Richmond’s New Deliverance Evangelistic Church to stand to prove how many were there despite warnings against gatherings of more than 10 people.
    “I firmly believe that God is larger than this dreaded virus. You can quote me on that,” he said, repeating it a second time to claps, saying that “people are healed” in his church.


    Happily announcing he was being “controversial” by being “in violation” of safety protocols — with “way more than 10 people” at the church — he vowed to keep his church open “unless I’m in jail or the hospital.”
    “I am essential,” he said of remaining open, adding, “I’m a preacher — I talk to God!”
    On Sunday, his church announced “with an exceedingly sorrowful and heavy heart” that the pastor had died a week after being diagnosed with COVID-19.
    His wife, Marcietia Glenn, is also sick with the bug, with church members offering their prayers.
    Their daughter, Mar-Gerie Crawley, told WTVR that her father initially dismissed his symptoms because he has a condition that often leads to fevers and infections.
    She is now urging everyone to stay home.
    “It becomes very real to you,” she told WTVR after her parents’ diagnoses.
    “I just beg people to understand the severity and the seriousness of this, because people are saying it’s not just about us, it’s about everyone around us.”
  14. Roger.Guy Member

    Bof, en France ca ne va pas toucher grand monde
    Si tu crois que les évangélistes hexagonaux suivent ca ; c'est que tu ne t'es pas trop frotté au terrain.
  15. Nanynka Member

    De toute façon, que ce soit en français, en anglais ils n'écoutent personne, comme les TJ. J'ai posté cette info juste pour montrer que les religions sont du même niveaux que les sectes.
  16. candide2020 Member

    oh zut ....:D
  17. Roger.Guy Member

    A l'instant, 21h20 heure du Panama, LCP
    L'émission : Le plan Marshal a sauvé les états-unis
    On apprend que les Mormons son arrivés comme les témoins de Jéhovah et les Tupperware ; avec le plan Marshall
    Sacré merde les Tupperware ; un plastique qui vieillissait mal et devenait vite encombrant
    Après pour s'en débarrasser .....

    PS : il y a des replay et autres pour revoir l'émission
  18. candide2020 Member

    tupperware a la difference des mormons .....c'est recyclable et pratique ..un mormon pratique bof !!!!!!
  19. Nanynka Member

    Désolé du Font Sise mais a cause du déconovirus; je ne vois pas très clair.

    Dérives sectaires: quand les gourous utilisent le numérique pour promouvoir leurs thérapies

    https://www.bfmtv.com/police-justic...-pour-promouvoir-leurs-therapies-1731625.html
    Les thérapies liées au bien-être foisonnent sur Internet, les réseaux sociaux servent de relais aux sites des gourous pour promouvoir leurs remèdes miracles. Sur Facebook ou sur Skype, ils étendent leur réseau et attirent ainsi un public plus large.

    Quand les réseaux sociaux dopent la délinquance
    De Facebook à Grindr, les réseaux sociaux sont devenus le terrain de jeu d’une nouvelle délinquance qui n’a, elle, rien de virtuelle. Dérive marginale ou phénomène répandu? BFMTV.com présente en cinq épisodes différents visages de cette criminalité numérique. Voici le deuxième épisode.

    "Activez la capacité naturelle de votre corps à se rééquilibrer", "traitez le cancer avec du bicarbonate de soude", "votre nouvelle vie commence ici"... Les slogans racoleurs, ouvrant la voie à un mode de vie plus sain et naturel, pullulent sur Internet. Rirothérapie, reiki, kinésiologie… Autant de cures alternatives à la médecine traditionnelle qui promettent de venir à bout de maladies graves par des moyens contestables et contestés.

    Ainsi, Claude Sabbah, fondateur de la méthode dite de la "biologie totale des être vivants", affirme qu’il suffit d’identifier l’élément déclencheur d’un cancer - résultant bien souvent d’un choc psychologique intense, selon lui - pour le guérir. Une méthode largement controversée et pour laquelle cet ancien médecin, radié de l’ordre, a été condamné en 2015 pour "publicité mensongère" par le tribunal correctionnel de Montpellier. En suivant cette thérapie, un homme atteint d’un cancer est mort après avoir abandonné ses traitements au nom de la "biologie totale".
    Thérapies exclusives de la médecine traditionnelle

    La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Mivilude) a d’ailleurs épinglé Claude Sabbah pour sa méthode et rappelle qu’on "parle de dérives thérapeutiques potentiellement sectaires dès lors que la méthode proposée exclut les traitements classiques et qu’elle est présentée comme une solution unique. Le danger, c’est que ces thérapies holistiques peuvent impliquer un arrêt des traitements et ainsi une perte de chance en terme de guérison, ce qui est pénalement répréhensible", détaille à BFMTV.com Anne Josso, secrétaire générale de la Mivilude.
    Elle poursuit: "Ces thérapies sont assimilées à des dérives sectaires quand il est demandé au patient d’adhérer à un nouveau mode de pensée et de suivre comme un mantra les injonctions du thérapeute gourou qui n’a aucune formation dans le médical ou a été radié de l’ordre des médecins".

    Ces "dérapeutes" - les thérapeutes qui dérapent, selon les mots de la Mivilude - ont su profiter de l’avènement des réseaux sociaux pour étendre leur champ d’action et ainsi toucher un public plus large. Sur sa page Facebook, Christian Tal Schaller, qui se décrit comme un chamane, fait la promotion de “stages vivifiants et formateurs à qui veut évoluer pour soi-même et pour le monde”, pour la modique somme de 520 euros les trois jours. Il renvoie également vers sa chaîne YouTube où il promeut les vertus thérapeutiques de l’urine contre le sida.
    Séduction numérique

    "Leur activité est énorme sur les réseaux sociaux et ils proposent de plus en plus de séances de coaching et de suivi par Skype. Les dérapeutes opèrent une véritable séduction numérique et utilisent des techniques de web marketing", note Anne Josso. Contacté par BFMTV.com, Skype n'a pas souhaité répondre et explique que ces conférences passent par le biais d'applications et non directement par la plateforme.
    Iconographie traditionnelle ou apparente, contenus pseudo-scientifiques... Beaucoup de thérapeutes ont plusieurs sites Internet et habillent leur interface en fonction du public qu'ils souhaitent attirer. Facebook et Youtube leur servent de relais et leur permettent d’entamer des chats sur les messageries privées. C’est alors qu’ils installent leur emprise, en usant souvent d’un discours culpabilisateur. "Ils savent exploiter les moments de faiblesse des gens", pointe la Mivilude.

    "Je n’ai pas le temps ni surtout envie de vous laisser patauger dans votre infantilisme. Et cela sera une entrave à votre guérison. Les gens qui ne donnent pas d’eux-mêmes, ne sacrifient rien, restent dans leurs problèmes”, tance ainsi un acteur du groupe Hygiénisme France incitant son interlocuteur à “payer au moins [cette séance]".

    "C’est une technique courante de rendre le patient responsable de son mauvais état de santé s’il préfère s’en tenir à la médecine traditionnelle", commente la secrétaire générale de la Mivilude.
    Facebook n'a pas vocation à se substituer aux autorités

    Les commentaires élogieux sur les pages Facebook des gourous et les groupes fermés jouent également un rôle non négligeable pour appâter les nouveaux clients. "Voir que d’autres ont suivi cette même thérapie ‘miraculeuse’ est un gage de confiance. On a aussi l’impression d’appartenir à une élite qui a compris comment mieux vivre. On peut échanger de manière quasiment permanente avec d’autres adeptes ou directement avec le dérapeute", explique Anne Josso.
    De son côté, le réseau social travaille à la suppression des publications qui encouragent les violences ou représentent un risque pour ses utilisateurs. Parmi l'ensemble des contenus supprimés, 65,4% ont d'ailleurs été détectés proactivement par ses systèmes, avant même qu'ils ne fassent l'objet d'un signalement. Sur le premier trimestre 2019, quatre millions de contenus haineux ont été supprimés par Facebook.
    "Facebook n’a toutefois pas vocation à se substituer aux autorités. Si l’État ne signale pas une pratique comme sectaire, ou qu’il n’y a pas eu de condamnation, le réseau social ne peut pas bloquer le contenu", nous indique une source bien informée.
    Autre écueil: Facebook s'étend dans le monde entier. Or, une mouvance peut être considérée comme sectaire dans un pays et non dans l'autre. Cette différence d'appréciation complique l'action de modération du réseau social, puisque lorsqu'un contenu est supprimé sur sa plateforme, il l'est à l'échelle internationale.
    Des groupes à l'influence destructrice

    En 2018, la Mivilude a reçu quelque 2800 signalements parmi lesquels près d’un tiers concerne le domaine de la santé, "mais ces signalements restent minimes par rapport à l’étendue de ce marché", souligne Anne Josso. Le 18 novembre dernier, la Mivilude a par exemple été alertée sur les agissements des groupes "Club W, Team Full Power et ALHIVE" - spécialisés dans la nutrition et le bien-être - qu’un individu accuse de "détruire" sa famille.
    Dans son témoignage, il explique: "Il y a six mois, mon épouse a été contactée via Facebook. Après plusieurs échanges, le groupe lui a proposé d’acheter des produits diététiques et de se faire de l’argent en recrutant d’autres membres. Elle suit aussi des séances de coaching via Internet le jour et la nuit (cela commence vers 6h00 et se termine vers 2h00 du matin), où elle doit écouter ses coachs, animateurs, superviseurs et ambassadeurs. Elle doit être disponible 24h/24 et 7j/7 pour la Team. Mon épouse a récemment fait une demande de divorce car j’ai refusé d’intégrer le groupe. Elle a réussi à recruter une amie qui a une petite fille gravement malade (mucoviscidose) et un monsieur handicapé. Les coachs et superviseurs lui ont conseillé de prospecter sur ce 'type de personne à fort potentiel' pour développer la taille du groupe (l’amie de mon épouse fait partie d’une association d’aide aux parents d’enfants gravement malades). Sa Team lui a dit de se méfier de moi et que je conspirais (le mot exact utilisé) contre le groupe."
    Quand la Mivilude juge les signalements suffisamment inquiétants, elle les communique à la justice. En 2018, elle a signalé 80 cas de dérives sectaires. Certains cas concernant le domaine de la santé ont été transmis à la justice "car on a constaté des morts, mais il est difficile de savoir si ces décès sont directement liés aux thérapies. Néanmoins, nous savons qu’un dossier au moins a été judiciarisé et une autopsie a été pratiquée", précise la secrétaire générale de la Mission.
    Des victimes "mieux prises en compte par la justice"

    L’utilisation des réseaux sociaux pour promouvoir des thérapies axées sur le bien-être engendrent des risques nouveaux, d'autant que la Mivilude n'a pas de contact direct avec les géants comme Facebook pour s'unir dans la prévention. Cette mise en relation constante avec les gourous permet de faire jouer leur influence de manière insidieuse. Les patients perdent pied avec la réalité et se coupent de leur entourage qui reste démuni face à la situation.
    Mais "quelques condamnations judiciaires obtenues sur le fondement de l’article 223-15-2du code pénal qui punit la sujétion psychologique montrent que les victimes de l’emprise sectaire sont de mieux en mieux prises en compte par la justice", fait valoir Serge Blisko, président de la Mivilude, dans le rapport de 2017.




  20. Roger.Guy Member

    La question n'est pas de se débarrasser des Mormons ou TDJ, mais de comprendre.
    Pour les évangélistes, je pense que c'est aussi une réponse de GW Bush/l'Amérique profonde (ils n'ont pas le FN là bas) au non a la guerre en Irak de 2003. Avec expansion forte depuis 2006 dans les quartiers dit pauvres ou empêtrés, en direction des personnes les plus sur le bord du chemin. Vu qu'il y avait un vide (la République et le Medef aux abonnés absents) c'est difficile de leur jeter la pierre. Avec la crise qui va suivre, on peut imaginer plein de scénarii à se faire peur.
    Tu n'es pas obligé de répondre soigne ton covid et essaie de te rappeler de ceux que tu as croisés. C'était quoi ton histoire de tes 2 fils à vélo déjà ? ....
  21. Roger.Guy Member

    :oops:

    L'année prochaine ce sera la virologie ou l'épidémiologie ou genre ?

    Je ne savais pas que ca pouvait faire autant de dégâts Twitter
    Après réflexion, je ne me suis jamais servi de mon compte (ca date)... j'ai eu le nez fin on dirait bien.
  22. Roger.Guy Member

    ;)
    Pour ton covid machin : pour la petite histoire, à titre illustratif
    Mon neveu (27 balais au compteur environ :) ) et sa compagne l'on pécho il a un peu plus d'un mois ...
    Elle a continué par télétravail et y est retourné à mi temps désormais, je crois ; lui idem, je crois

    En cause, peut-être un rassemblement d'environ 100 000 catalans venus rencontrer le député Belge exilé en Belgique (ils auraient pu aller en Belgique, mais bon c'est nous qui aurions pris dans les Ardennes = lulz pour les tas de gélatine qui lurkent à la fenêtre, à la télé, leur fesse bouc ... les échos du fofo, toussa)
    Personne ne savait trop bien à l'époque (facile dans l'après-coup de dire ; ... je ne ... savvvvvais... pas !!!! )
    Aujourd'hui un peu mieux, même si ...
    Par contre on nous a filé les ... précautions d'usage ; alors plus d'excuses possibles
  23. candide2020 Member

    le paradis va devenir un enfer on va recommencer les bonnes vieilles manieres et usages d'antan
  24. Hermétique Moderator

    Il n'y a pas que les discours délirants qui explosent

    https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/arnaques-liees-au-coronavirus

    https://www.francetvinfo.fr/sante/m...t-ou-aux-faux-ordres-de-virement_3895971.html

    http://www.leparisien.fr/faits-dive...-arnaques-au-president-01-04-2020-8292336.php


    ...
  25. candide2020 Member

    tiens les masques tombent !:D
  26. Nanynka Member

    https://www.francetvinfo.fr/sante/m...s-theoriciens-de-la-fin-du-monde_3932751.html

    La pandémie de Covid-19, une aubaine pour les théoriciens de la fin du monde


    Témoins de Jéhovah, catholiques traditionalistes ou évangéliques, la crise actuelle validerait, selon eux, une théorie millénariste. Certains prédicateurs en ont fait un argument de séduction.

    Les événements qui ont lieu autour de nous prouvent, plus que jamais, que nous vivons la fin des derniers jours." Dans une vidéo envoyée aux fidèles en mars 2020 et largement diffusée en France, Stephen Lett, l'un des huit responsables mondiaux des Témoins de Jéhovah, prend une voix réjouissante pour annoncer la nouvelle : la pandémie de Covid-19 ne se résumerait pas à une crise sanitaire et économique. Elle préparerait bien, selon lui, la fin des temps.

    Un type de discours entendu à de nombreuses reprises par la Mission de vigilance et de luttes contre les dérives sectaires (Miviludes) depuis ces dernières semaines en France. Dans une note du vendredi 24 avril, consultée par franceinfo, l'organisme dépendant du ministère de l'Intérieur explique avoir reçu 52 signalements spécifiques à la crise du coronavirus durant le mois d'avril, tous mouvements confondus. La Miviludes note "un regain d'activité des courants apocalyptiques, qui voient dans la pandémie un signe et une confirmation de l'imminence de la fin des temps". Certaines associations constatent elles aussi un renforcement du discours de fin du monde porté par certaines communautés spirituelles.


    En attendant Jéhovah

    "Cette pandémie est une aubaine pour les mouvements tels que les Témoins de Jéhovah. Ils peuvent dire 'nous avions raison, faites-nous confiance'. La communauté entretient ce sentiment. Parce que plus les gens ont peur, moins ils raisonnent", explique Daniel à franceinfo. Membre des Témoins de Jéhovah depuis trente ans, il en dénonce pourtant aujourd'hui les méthodes et les enseignements sans pouvoir se résoudre à quitter la communauté : il serait excommunié et ne pourrait plus voir ses enfants et petits-enfants. Mais, encore plus que par le passé, il s'inquiète de l'influence du mouvement sur ses proches. "'On sent que c'est la fin [du monde]', me confient des membres. Ils sont tellement conditionnés par le discours officiel entre Témoins qu'ils ne peuvent pas envisager cette pandémie autrement", déplore-t-il.
    Dans le culte de Jéhovah, l'Apocalypse annoncée par la Bible inaugurerait l'arrivée du paradis sur Terre et la destruction de tous ceux qui ne sont pas Témoins. "Nous pensons que la pandémie fait partie des signes des derniers jours, au même titre que les guerres et les autres maladies. Les prophéties de la Bible annoncent la fin d'un système, celui des hommes, pour qu'il soit remplacé par un système gouverné par Dieu. La pandémie est un signe qui permet de parler de la fin de ce système", répond le siège national des Témoins de Jéhovah, contacté par franceinfo.


    Pour affronter cet événement, la communauté se veut omniprésente et indispensable. Au début du confinement, "elle a notamment envoyé une liste des produits de première nécessité à acheter et invité à faire des stocks pour un mois".
    Moi, je sais qu'il y a déjà eu des pandémies par le passé. Je sais que c'est un phénomène naturel. Je sais surtout que la communauté se sert de ça parce qu'elle gouverne par la peur. Daniel, membre des Témoins de Jéhovahà franceinfo

    Même signal d'alerte du côté de l'Union des associations de défense de la famille et de l'individu victimes de sectes (Unadfi) qui s'inquiète du sort des personnes fragiles, notamment des enfants, confinés un temps dans leur communauté religieuse. "Nous avons notamment reçu le témoignage d'un père de famille, divorcé, qui a quitté les Témoins de Jéhovah. Son ex-femme, restée dans la communauté, a demandé à leurs filles d'appliquer à outrance les règles de distanciation sociale avec leur père. Diaboliser l'autre parent, c'est une stratégie courante. Le risque pour ces enfants-là est de voir encore moins l'autre parent pendant la crise sanitaire", alerte Marie Drilhon, bénévole de l'Unadfi dans les Yvelines.

    Mais l'organisation des Témoins de Jéhovah réfute ces accusations et répond que ce type de signalements concerne surtout "des cas personnels". "Comment savoir si les problèmes évoqués sont réellement liés à la religion ? Nous n'avons pas changé notre manière d'enseigner [la religion], nous nous sommes conformés à ce que la loi nous a demandé. Quelle est la réalité de ces signalements ? Est-ce qu'il ne s'agit pas de problèmes personnels, d'une tentative d'instrumentalisation de la religion de l'ex-conjoint ?", nous répond le siège national des Témoins de Jéhovah.

    Quoi qu'il en soit, ces dernières semaines, les baptêmes express se multiplieraient "dans des baignoires en plastique, dans les salles de bains au domicile des fidèles", précise l'Unadfi. Preuve, selon elle, que les Témoins se sont adaptés au confinement et auraient trouvé en ce virus un argument de recrutement. "On ne baptise pas les bébés et les enfants peuvent décider d'eux-mêmes, lorsqu'ils sont assez mûrs, de se faire baptiser. Notre but n'est pas le baptême à tout prix. C'est du cas par cas", assure l'organisation. Dans une lettre adressée aux fidèles français datée du 20 avril, le mouvement se réjouit toutefois que tous soient "très occupés en cherchant à contacter toutes leurs connaissances" et qu'ils s'adaptent, confinement oblige, aux "formes de prédication telles que l'activité par téléphone ou par courrier".


    Une défiance à l'égard de la science

    Les Témoins de Jéhovah ne seraient pas les seuls à voir cette pandémie comme une validation de leurs croyances. D'autres groupes profitent de la complexité des discours scientifiques et de la confusion des discours politiques pour asseoir une vision décliniste de la société. C'est notamment le cas de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X qui a préféré "ne pas donner suite" à nos multiples sollicitations.
    "Prenez la lettre de leur supérieur général. Elle est adressée à tous les fidèles et se veut un rappel de la finitude de la société", analyse Laurence Poujade de l'association Sentinelles, qui soutient les victimes d'emprise communautaire et leurs proches face aux risques de dérives de groupes religieux. L'idée est que : "Si un simple microbe peut mettre l'humanité à genoux, c'est que les réalisations scientifiques ne valent rien. Elles sont incapables de nous protéger."


    La police est intervenue à deux reprises pour des messes de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X qui se tenaient malgré le confinement. Au soir du 11 avril, dans la paroisse de Saint-Nicolas du Chardonnet à Paris, une trentaine d'ecclésiastiques et des enfants de chœur étaient réunis pour une messe en latin. Aucun n'était masqué ni ne respectait les gestes barrières, a rapporté l'AFP. "On sait comment fonctionne cette fraternité. Toute autorité extérieure n'est pas reconnue, rapporte l'Unadfi. Il n'y a que la hiérarchie de dieu et du clergé. Puis, dans la famille, il n'y a que le père. Il s'agit d'une communauté fermée. Les enfants vont dans des écoles tenues par les membres de la Fraternité. Ils ne connaissent pas le monde extérieur et le seul discours qu'ils entendent sur cette pandémie est le leur." Pas vraiment en accord avec celui de la science, en l'occurrence.

  27. Roger.Guy Member

    https://theconversation.com/covid-1...tistes-retour-sur-la-vague-infodemique-137099

  28. candide2020 Member

    XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
    oh zut

    mod edit, spam ; 15 avril 2020
  29. candide2020 Member

    ParisOrg.jpg ils essayent de faire attention en portant des masques pour ne pas se faire fermer leurs locaux
  30. candide2020 Member

    Resized_20200629_190035(1)[1].jpeg ceux la sont immortels ..super pouvoir .....rue legendre....merci pour la photo
  31. Roger.Guy Member

  32. Roger.Guy Member

  33. candide2020 Member

  34. Roger.Guy Member

    Covid 2020 et ses memes de nain de jardin
    :oops:
  35. Roger.Guy Member

    https://www.la-croix.com/Religion/E...ociaux-nouveaux-dangers-2019-05-21-1201023375
  36. Roger.Guy Member

  37. Roger.Guy Member

  38. candide2020 Member

    la miviludes existe encore malgré tout et l'article de marianne est typique de l'air du temps encore 600 jours avant le chaos
  39. Roger.Guy Member

    600 jours avant le KO ?
    Ben dit donc, tu es un grand visionnaire
    Persévère ; ça va venir
  40. Roger.Guy Member

    600 jours avant le chaos ... ;)
    Tu vas te présenter ?
    Vous allez casser la baraque et violer Marianne ?
    Fait gaffe à ta gueule avant la récré ...

Share This Page

Customize Theme Colors

Close

Choose a color via Color picker or click the predefined style names!

Primary Color :

Secondary Color :
Predefined Skins