Customize

[Culture] Matériel et attitude lors d'une confrontation très musclée avec les forces de l'ordre

Discussion in 'Tutoriels' started by Menthe, Oct 9, 2013.

  1. Menthe Moderator

    /!\ Attention : Ce tutoriel concerne les confrontations très musclées/violentes avec les forces de l'ordre, en principe vous ne rencontrerez pas ce cas de figure lors d'une manifestation "normale".
    Le maître mot demeure "prudence". Ce tutoriel est diffusé pour sa valeur informative. /!\


    Introduction
    Les conseils ci-dessous sont fournis par des vétérans de combats de rue dans différents contextes. Toute personne qui cherche à les utiliser devrait essayer d'amener le plus de matériel possible afin de pouvoir ravitailler les autres.
    Mais il ne faut pas en porter trop non plus, car il sera plus difficile de se déplacer rapidement lors des mouvements. Lorsque vous filmez/enregistrez, vous autorisez tout le monde à regarder, et favorisez l'agissement; apportez plus d'un dispositif d'enregistrement et gardez en un caché si possible, vous pouvez enregistrer discrètement.
    La capacité de charge du groupe compte également. Distribuez selon votre stratégie de groupe et faites le de manière aussi uniforme que possible parmi les manifestants.

    Protection et sécurité
    Tête
    Les casques offrent une bonne protection. Ceux conçus pour la course en descente offre une meilleure dissimulation du visage. Les casques de chantier pourront vous aider à vous protéger la tête, et sont aussi largement disponibles que les casques de vélo.
    Une serviette ou un tissu épais enroulé autour de la tête peut offrir une certaine protection, mais n'est pas optimal. Un choc violent à la tête peut causer des traumatismes internes, même si cela ne se voit pas en apparence. Ne portez pas de choses qui peuvent facilement être saisies (comme des boucles d’oreilles ou autres bijoux).

    Visage
    Masqués, il est difficile d'identifier les individus, et si tout le monde porte des masques aucun se ne démarquera. Les casquettes vous protégeront contre la plupart des caméras montées (au-dessus de vous, généralement). Les meilleurs masques sont les tee-shirts : Mettez votre tête dans une chemise, utilisez le trou pour le cou pour vos yeux et nouez les manches autour de l'arrière de votre tête. (c'est ridicule, mais quand on n'a que ça, ça protège)
    La meilleure protection contre les armes chimiques est un masque à gaz. Il est nécessaire d'essayer vos masques à l'avance et trouver des lunettes qui sont incassables, qui ne s'embuent pas, et qui soient bien ajustées sur votre visage.
    Un bandana imbibé d'eau ou de vinaigre et lié étroitement autour du nez et de la bouche est un dernier recours. C’est mieux que rien, mais n'oubliez pas qu'il s'agit simplement d'une barrière et non d'un filtre et ça ne sera pas efficace pour la protection à long terme. Vous pouvez le garder trempé dans un sac en plastique jusqu'au moment de s’en servir. Apportez en plusieurs.
    Pour protéger vos yeux, les lunettes de natation ont un joint étanche. La résistance au choc est très importante (une balle en caoutchouc à l'œil peut être désastreuse). La plupart des lunettes ont des trous d'air pour empêcher la buée de condenser à l'intérieur. Essayez-les avec votre masque ou un bandana pour s'assurer qu'ils sont compatibles et que les deux vont former un joint étanche.
    Ne pas porter de lentilles de contact, qui peuvent piéger les produits chimiques irritants.

    Vêtements
    Portez des vêtements épais pour éviter les blessures dues au projectiles ( pierres, bouteilles…). Plusieurs couches peuvent aider à protéger contre les fractures ou d'autres blessures graves.
    Portez des gants lourds si vous prévoyez d'utiliser des grenades lacrymogènes, des vêtements de rechange dans un sac en plastique (dans le cas où vous seriez contaminé par les armes chimiques)

    Chaussures
    Celles-ci doivent être robustes, mais suffisamment confortables pour courir avec, non glissantes et si possible résistantes aux produits chimiques. Faites attention à tout qui peut vous faire glisser, assurez-vous que les lacets sont doublement noués, etc.

    Peau
    Évitez d'utiliser de la vaseline, huile minérale, écran solaire à base d'huile, lotions, crèmes hydratantes, ou détergents sur la peau, car ils peuvent piéger les produits chimiques et ainsi prolonger l'exposition.
    Lavez vos vêtements, vos cheveux et votre peau au préalable dans un savon sans détergent.
    Nous vous recommandons d'utiliser un écran solaire à base d'alcool ou d’eau (plutôt qu’à base d’huile).
    Si votre choix est limité entre de l’huile ou rien, nous préconisons l’utilisation de la crème solaire. Les bombes au poivre sur un coup de soleil ne sont pas amusantes...
    Nous vous recommandons également de réduire l'exposition de la peau en la couvrant autant que possible.

    Bras
    Utilisez quelque chose pour protéger les avant-bras, ceux-ci sont une protection naturelle pour couvrir votre visage / tête, par réflexe. Des genouillères ou des journaux sont de bonnes alternatives.
    La mousse plastique est une protection pratique et légère à porter contre toutes sortes de coups, comme le polystyrène. Les chaises et escabeaux pliants feront seront aussi de bonnes protections personnelles. (Inutile de ramener tout un meuble Ikea)

    Fournitures
    Gardez des couvertures et de l'eau à portée de main pour éteindre un éventuel début d’incendie. Utilisez une couverture mouillée pour éteindre le feu.
    N'essayez pas d'utiliser d'eau pour éteindre de l'essence enflammée lors d'incendies. Même un simple kit de premiers soins peut s'avérer très utile dans des circonstances imprévisibles (voir ci-dessous).
    La sécurité en groupes
    Restez vigilant et conscient de votre sécurité et celle des gens autour de vous. N'oubliez pas que vous devez absolument essayer d'éviter la violence pour protéger la légitimité de votre mouvement

    Nourriture
    Évitez l'apport en protéines pendant les périodes actives. Les glucides sont recommandés pour recharger les batteries. Privilégiez les sucres lents.
    => Les sucres lents ou complexes : il s'agit de tous les aliments à base de céréales (riz, pâtes, pain, mais aussi les pommes de terre et les légumes secs) qui élèvent lentement le taux de sucre dans le sang (glycémie).
    Avantage : ces aliments peuvent être consommés quasiment à tous les repas pour pouvoir reconstituer le stock de glycogène (carburant des muscles stocké également dans le foie) utilisé pour tenir de longs efforts.
    => Les sucres rapides ou simples : il s'agit des aliments au fort goût sucré : gâteaux, bonbons, sodas, sucre en morceaux (saccharose), etc... ce sont des aliments qui élèvent très rapidement la glycémie.
    Avantage : consommés pendant un effort au long terme, les sucres rapides permettent d'obtenir un effet "coup de fouet" qui gomme provisoirement la fatigue.
    Prenez soin de boire suffisamment (d'eau, bien sûr). Pendant les temps morts, hydratez-vous, manger un peu et reposez-vous.

    Liste des objets nécessaires pour aider les manifestants
    • Serviettes
    • Eau
    • Extincteurs (un seul par petits groupes)
    • Couvertures et couvertures anti-feu, si possible,
    • Casques, casques de vélo, et autres protections de la tête, équipement de protection sport, moto et l'équipement tout-terrain
    • Casseroles et des bols métalliques qui peuvent agir comme protection pour la tête, en combinaison avec une serviette ou autre rembourrage
    • Vêtements épais
    • Trousses de premiers soins, de fournitures et pansements
    • Savon et désinfectants
    • Epingles de sûreté et bandes
    • Kit de premier secours peut être utile aussi Composition d’un kit de premier soin
    • Bandes de gaze
    • Bandes de tissu élastique
    • Ciseaux
    • Compresses stérilisées
    • Coussin rempli de gel (que l’on met au congélateur pour compresses glacées)
    • Épingles de sûreté
    • Pansements adhésifs de divers formats
    • Pinces à épiler ou à échardes
    • Ruban de tissu adhésif
    • Solution antiseptique
    • Tampons d’alcool (pour stériliser les instruments)
    • Tampons d’ouate
    • Thermomètre numérique
    • Sérum physiologique

    Bombes lacrymogènes
    • Si possible essayez de vous éloigner, ou de rester à l’abri des courants d’air gazeux.
    • Restez calme. Paniquer augmenterait l'irritation.
    • Respirez lentement et n'oubliez pas que c’est temporaire.
    • Mouchez-vous, rincez votre bouche, toussez, crachez. Essayez de ne pas avaler.
    • Si vous portez des lentilles, essayer d'enlever les lentilles ou demandez à quelqu'un de le faire pour vous, avec des doigts propres, non contaminés.
    En cas d’atteinte aux yeux
    Il faut rincer abondamment à l'eau tiède, sans pression, et faire un lavage prolongé, pendant un quart d'heure.
    Il faut diriger le jet d'eau du robinet à distance de l'œil sur l'arcade sourcilière par exemple ou vers la face latérale du nez. L'eau s'écoulera dans l'œil par ruissellement.
    Si l'on a sous la main du Dacryoserum, on peut éventuellement faire le lavage avec ce produit, mais l'eau du robinet est très largement suffisante.
    Il faut garder la paupière ouverte, en s'aidant au besoin avec un doigt.
    Il ne faut pas s'essuyer l'œil après le rinçage (on peut cependant s'essuyer le visage) un lavage soigneux du visage est indispensable au besoin avec un démaquillant. Débarrassez la victime des vêtements qui ont pu être imprégnés par le gaz lacrymogène.
    En cas de projection très importante, après le lavage à l'eau comme indiqué ci-dessus, l'examen du spécialiste (ophtalmologiste) s'impose.

    Conseils divers
    Restez en sécurité et aux aguets lors d'une action. Une manifestation où les policiers pourraient attaquer nécessite un niveau de conscience plus élevé que la tactique "piquet de grève". Voici quelques suggestions qui s'appliquent généralement pour vous aider à rester sûr et efficace dans les rues.
    Toujours avoir un endroit sûr à l'esprit. Tous les manifestants doivent être conscients d'un endroit sûr où se rendre si la situation devient hors de contrôle.
    Vous définissez "sûr" et "dangereux" avec votre interprétation. Pour certains, la sécurité est l'un des bras forts des militants, il n'y a pas de honte à avoir un lieu de repli. Les espaces sûrs changent en fonction de la circulation et des barrières par d'autres manifestants et de la police.
    Dans certains cas, ces lieux peuvent être de grands espaces ou des lieux publics. D'autres fois, ils peuvent prendre la forme d'une ruelle ou d'une cachette similaire. Il n'y a aucun moyen rapide pour trouver un endroit sûr. Il faut toujours avoir une sortie de secours à l'esprit.

    Évaluez la situation. Peut-être qu'il est préférable d'être dans un grand groupe pour se sentir plus protégé, mais si la police se met à charger vous devrez penser à vous établir en petits groupes, plus rapides. Arrangez-vous avec les autres pour savoir comment partir, et comment se recontacter si vous êtes séparés.
    Faites un binôme pour vous déplacer dans un groupe. Si possible, assurez-vous d'avoir un partenaire de confiance, avec lequel vous allez toujours rester à proximité. Le travail en petits groupes avec des gens de confiance améliorera votre propre sécurité, même si vous ne faites pas partie d'un groupe organisé avec un plan d'action, il est utile au moins d'être avec des gens sur qui vous pouvez compter.
    Soyez conscient de la dynamique de la foule et de ses dangers. Vous devez savoir ce qui se passe - et pas seulement à vue, mais dans les zones que vous ne voyez peut être pas et à quelques pâtés de maisons. Prêtez attention à l'humeur de la foule et de la police.

    Certaines actions comme la destruction de bien et la violence seront probables ainsi que des comportements violents en général. Ne restez pas près des casseurs, éloignez-vous en.
    Soyez conscient du mouvement de la police et des groupes de manifestants qui entrent ou sortent d'une zone.
    Faites en sorte ce qui se passe hors de vue en envoyant régulièrement des éclaireurs pour être au courant de ce que la police et d'autres manifestants font. La situation lors d'une manifestation dynamique peut changer souvent et rapidement, les éclaireurs ont besoin de vérifier les alentours et de rendre des comptes régulièrement. C'est une bonne idée de donner des noms aux paires d'éclaireurs.
    Ne pas agir sur des rumeurs. Il est courant dans les manifestations que quelqu'un s'approche d'un groupe d'activistes en criant : "Les flics anti-émeutes arrivent!". Bien souvent, bien sûr, il n'y a pas de police qui arrivent du tout. Ces personnes peuvent simplement être prises de panique, ou ils peuvent être des agents qui tentent de vous confondre. Tous les renseignements essentiels doivent être vérifiés. Vérifiez les infos, les sources.

    Ne paniquez pas, aidez les autres à rester calme. Parfois, la situation devient tout simplement effrayante. Mais la panique réduit le jugement critique et les capacités d'adaptation, et elle peut se propager rapidement.
    Notre meilleure défense en cas de panique est notre sang-froid collectif - en gardant l'autre centré et concentré. Si vous ne pouvez pas rester concentré vous devez quitter la manifestation le temps de vous calmer. De même, si quelqu'un d'autre ne peut être calmé, il devra en faire autant.
    Votre meilleure stratégie est de faire partie d'un groupe solide. Ces groupes combinent diverses compétences et pouvoirs.
    • Like Like x 2
  2. J'ai créé une version A4 avec pas mal de simplifications, mais qui me paraissait être une bonne idée à distribuer en manif. Surtout en ces temps où les lacrymo repointent le bout de leur nez.

    J'ai l'odt et le pdf mais je vois mal comment les partager plus simplement que comme ça ici.

    [IMG]
  3. Roger.Guy Member

    Tant que les gens croiront qu'un troupeau beuglant peu faire changer les choses ...
    Alors que le 1/3 des participants oeuvrant en loups solitaires au sabotage de ce qu'ils contestent sont mille fois plus efficaces. (c'est la hantise des services de police politique du monde entier)
    Enfin, ça dépend aussi de la cible.
    (Il ne s'agit pas de tuer des gens ou détruire des biens, hein ! Attention.
    Menacer de faire pèter tout le matériel d'une usine d'un groupe bénéficiaire qui veut délocaliser ; ça passe ;) Là il vaut mieux être en troupeau)
  4. Si on commence à parler du comment faut faire pour gueuler et se faire entendre, on en a pas fini... J'ai voulu soulever ça y a quelques temps, on m'a traité comme le dernier des criminels, par des petites tapettes d'Anonymous France qui pensent encore bisounours ACTA on a gagné sans violences, bla bla.
    En tout cas, ce guide est aussi valable pour des actions plus musclées. Et pourrait être même plus complet mais là, c'est plus un guide qu'il faut, mais un stage.
  5. Roger.Guy Member

    Dans le temps on apprenait qu'il fallait neutraliser le véhicule poste de commandement (avec radio toussa)des forces de l'ordre.Je tenais ça d'un militaire retraité, décédé depuis, au titre des techniques de guerilla urbaine. Maintenant ils ont tous des go Pro et des emetteurs/recepteurs longue portée. La crise allant pour s'aggraver, ils sont de mieux en mieux équipés. Faut pas manifester n'importe où et essayer de controler le terrain (vaste programme)
  6. Très bonne initiative ! Enfin quelqu'un qui poste un truc intéressant et utile sur ce site !

Share This Page

Customize Theme Colors

Close

Choose a color via Color picker or click the predefined style names!

Primary Color :

Secondary Color :
Predefined Skins