Customize

Exprimer les valeurs du mouvement au travers l'image ?

Discussion in 'France' started by Anonymous, Jun 5, 2011.

  1. Anonymous Member

    Bonjour à tous !

    J'aimerai démarrer ici un débat sur les images qui représentent Anonymous.

    Pour que tout le monde puisse suivre, petit rappel des bases lorsqu'on crée une charte graphique pour une organisation :
    - Avant tout, indentifier quelles sont les valeurs de l'organisation.
    - Avant tout, savoir à qui s'adresse les messages.
    - Les choix qui seront faits au niveau du design, auront un impact important sur la manière dont les gens comprendront le message et comment ils percevront les valeurs de l'organisation.

    Premier pavé dans la mare, Anonymous n'est pas "une" organisation. Il s'agit d'un mode d’auto-organisation entre des personnes d'horizon différent, se regroupant derrière un nombre coeur de valeurs qu'ils reconaissent (à peu près) comme une base commune. On peut se demander si on doit agir de manière traditionnelle pour ce qui est de la communication par l'image.

    Par exemple, on peut imaginer que des membres d'anonymous s'engagent sur des actions qui ne sont pas cautionnées par l'ensemble du groupe. Si cela peut paraître normal du point de vue des membres, les gens a l’extérieur ne voient derrière ce masque blanc qu'une seule et même entité. Ils ont donc forcément un peu de mal à comprendre ce qu'il en est d'Anonymous.

    Ce qui exprime actuellement la pluralité du mouvement, son aspect auto-organisé, sa nature organique, c'est par exemple la foule de personnes représentées sur les images. Toutefois, trop souvent, toutes ces personnes se ressemblent. Comment mettre en avant cette liberté du mouvement, tout en faisant en sorte que l'identité du collectif soit reconnaissable ?

    Dans la même ligne, le cas du "logo" me semble particulièrement parlant. Un globe terrestre, deux palmes, sur lequel trône un anonyme. Il reprend complètement les codes d'un logo d'organisation, telle que l'OTAN, ou l'ONU, dont la tête serait anonyme. Bien vu, mais pas assez. Est-ce que les Anonymous sont une organisation anonyme ? C'est la notion d'organisation qui me semble bancale ici. "Une organisation", c'est une image qui renvoi directement à un certain nombre de notions traditionnelles. Un consensus, une voie unique, une gestion, une hiérarchie. Or Anonymous n'a pas grand chose en commun avec ce que les gens comprennent lorsqu'ils entendent "Une organisation". Anonymous est "autre chose" que "Une organisation". Une nuée d'oiseau, un réseau, une rencontre de volontés, un système organique... Comment exprimer la nature d'Anonymous par l'image ?

    Un autre point, à qui s'adresse le message : "Nous sommes Anonymous. Nous sommes Légion. Nous ne pardonnons pas. Nous n'oublions pas. Préparez-vous." ?

    Evidemment, il s'adresse aux "contrevenants", aux entités contre lesquelles s'oppose Anonymous.

    Ce message est parfaitement illustré dans les images d'Anonymous. Une foule menaçante prète à à l'action.

    Anonymous se place donc dans un face à face, des activistes vers les contrevenants. N'oublions pas que ces deux entités qui s'affrontent existent au milieu d'une masse concernée par les actions des uns et des autres et donc prète à prendre partie.

    Lorsqu'ils regardent en direction des images d'Anonymous, que voient-ils ces hommes et ces femmes ? Une nuée de masque inquiétants, menaçants.

    Cela marche si ils comprennent que, eux aussi, ils sont un de ces masques. Dans ce cas cela marche même très bien, par ce que ce masque donne l'impression d'avoir du pouvoir. Derrière ce masque, je ne suis plus seul, je ne suis plus en danger, je peux m'attaquer au système. Les symboles du pouvoir sont présents, à vrai dire, dans toutes les images d'Anonymous. Le sourire narquois et menaçant, le costume de businessman, le globe terrestre entouré des lauriers impériaux, les références au hacking faites à la Matrix, l'ombre, le noir, le rouge...

    Un pouvoir qu'on peut rejoindre juste en portant un masque. C'est totalement bandant pour ceux qui arrivent à s'y identifier. Qu'en est-il de ceux qui souhaitent prendre part à l'action, mais qui ne s'identifient pas à ces valeurs ?

    Qu'en est-il par exemple de ceux que le pouvoir ne fait pas bander ? Ceux qui sont simplement opposés aux représentations violentes ? Ceux qui enfin, nombreux, ne comprennent pas bien le monde de l'hacktivisme, partagent pourtant ses valeurs sans le savoir mais se heurtent ici à cette image inquiétante ?

    Dans ces cas, le formidable potentiel communautaire évoqué plus haut ne marche plus et en deviens même totalement contre-productif.

    Ajoutons enfin qu'on connais bien l'effet qu'ont les valeurs portées à l'inconscient des membres par une charte graphique. Cette image de pouvoir entraîne une surenchère dans le vocabulaire employé. Augmentant encore son effet et sa perception.

    La question est donc de savoir si les Anonymous doivent axer principalement leur charte graphique sur cette image du pouvoir, au risque de le rendre caricaturale. Ou si ils doivent penser aussi à appuyer sur d'autres valeurs du mouvement, telles que la liberté, le respect des droits de tous, de la dignité humaine, la capacité à s'auto-organiser, à créer, à faire avancer les choses...

    Le débat est ouvert, je rappelle les principaux points. Concernant le message qui est ressentit au travers des éléments graphiques d'Anonymous :
    - L'expression de la nature organique et plurielle du mouvement ?
    - L'équilibre entre l'expression du pouvoir et des valeurs qui lient Anonymous ?

    Merci pour votre attention.


  2. Gilbert Member

    Salut,

    Je peux me tromper mais j'ose croire que ceux qui se réclament d'Anonymous, ici et ailleurs, le font d'abord parce qu'ils partagent des valeurs communes avant de rechercher de l'action.
    Quant au pouvoir, distinguons le pouvoir légitime que chaque individu est en droit d'attendre en démocratie, pouvoir sur soi-même, pouvoir (de contrôle) sur les institutions étatiques, pouvoir de s'exprimer et d'agir en fonction de sa moralité (dans le respect d'autrui), etc., et le pouvoir personnel, volonté de s'imposer aux autres, etc. Dans le premier cas, il ne s'agit finalement que de l'expression de ses droits républicains et dans le second, de mettre en avant son ego. Encore que, il n'est pas illégitime en démocratie de s'estimer plus capable que d'autres de mener ses concitoyens au bout d'un projet, ce qui s'exprime par les élections et plus généralement la Politique.
    Je crois que c'est là une distinction importante entre le système démocratique et le système actuel d'Anonymous, s'il en est un : il n'y a pas d'élections, donc pas de Politique (au sens premier du terme) ; chacun est donc libre de s'exprimer comme il le souhaite, dans la liberté la plus absolue (droit) tandis que les autres ont la possibilité de le reprendre s'il s'égare, ou si les autres le voient comme tel (droit et devoir).
    Mais Anonymous n'a pas vocation, je pense, à remplacer, le système démocrate/républicain que nous connaissons : il est - comme de nombreux autres - un contre-pouvoir. Un veilleur.
    • Like Like x 1
  3. Anonymous Member

    Hello,

    Il me semble que nous sommes d'accord, il y a bien un socle de valeurs communes à Anonymous. Ce que tu dis renforce mon opinion comme quoi la charte graphique actuelle n'exprime pas forcément très bien ces valeurs.

    Attention, il s'agit bien d'une réflexion sur la charte graphique, pour l'adapter aux valeurs d'Anonymous, et pas l'inverse.

    A++
  4. Gilbert Member

    Tu parlais de la nature organique d'Anonymous, et tu as tout à fait raison : Anonymous est un concept (un mème diront certains) mais un concept vivant. Il vit au travers de ce que nous, qui sommes semblables à des cellules d'un organisme, en faisons. Le fait de s'autoréguler ne doit pas empêcher l'évolution et comme dans le règne du vivant, des mutations naissent ici et là ; c'est à l'organisme (résultante de la pluralité) de faire le choix d'adopter telle et de refuser telle autre. Si ce n'est l'organisme, c'est la société dans laquelle elle vit qui y pourvoira.
    L'Anonymous d'aujourd'hui n'est pas celle d'hier et ne sera pas celle de demain ; cela peut paraître réducteur, aux vues des "combats" menés et à mener, mais Anonymous est une formidable expérience sociologique.
  5. Anonymous Member

    Je crois justement qu'Anonymous a déjà évolué. Les missons se sont clairement diversifiées. De la protestation contre la scientologie à la celle pour la liberté d'expression, puis au soutient "logistique" aux cyber dissidents du printemps arabe. Par ailleurs, le concept a gagné en popularité et en visibilité. Aujourd'hui, beaucoup de gens connaissent Anonymous, même sans trop savoir ce qu'il y a derrière. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles la question de l'image est loin d'être neutre. En plus des membres, il faut désormais compter avec ceux qui sont autour.

Share This Page

Customize Theme Colors

Close

Choose a color via Color picker or click the predefined style names!

Primary Color :

Secondary Color :
Predefined Skins