Customize

[Syrie] Les dernières actualités

Discussion in 'France' started by Vigdis, Dec 8, 2011.

  1. Roger.Guy Member

    En évoquant C. Guéant et N. Sarkozy ?
    Pas sur.
  2. 5had0w5 Member

    J'étais convaincu(e) que ces deux là étaient out depuis quelques mois.
  3. Roger.Guy Member

    Nan, ils bougent encore.
  4. Anonymous Member

  5. Bronson Member

    Faut dire que ça fait longtemps qu'on parle plus d'eux
  6. 5had0w5 Member

    C'est gênant sur un thread dédié ...
    • Agree Agree x 1
  7. Roger.Guy Member

    [IMG]

    14 juillet 2008
    El Assad
    Moubarak
    ..... sympa l'ambiance en Sarkoland, devaient être marrantes les festivités de la Fête nat.
    • Like Like x 1
  8. DaRedAnt Member

    J'te jeterai une grenade là-d'dans...
  9. 5had0w5 Member

    Ou comment un gouvernement bénéficie de la politique de son prédécesseur. Pour le Lulz.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/la-r...a-ete-exfiltre-par-les-services-francais.html

    Des services français m'ont aidé à sortir de Syrie et je les en remercie", a déclaré l'ancien général syrien Manaf Tlass dans un entretien à la chaîne d'informations en continu BFM TV. Le plus haut gradé syrien ayant fait défection, revient, dans ce premier entretien à une chaine occidentale, sur son soutien à l'insurrection syrienne et les circonstances de sa fuite du pays. "Depuis le début de la révolution j'ai eu des rencontres avec les révolutionnaires, avec les rebelles et j'ai senti dès les premiers jours (…) que le régime mentait à tout le monde. C'est pourquoi j'ai d'abord fait défection dans mon bureau (…) j'ai dit aux insurgés (…) que leurs revendications étaient justes", affirme le déserteur sur BFM.
    Manaf Tlass, qui est arrivé en France en juillet, s'est assez peu exprimé jusque là. Il confirme donc son exfiltration par des agents français mais dresse également un tableau de la situation actuelle en Syrie, rappelant son opposition à une intervention militaire étrangère dans le pays.
    Sur son engagement personnel, le général reste flou : "Mon rôle consiste à unifier, à rassembler mon peuple", souligne-t-il. Il insiste en outre sur l'absence de nécessité de constituer immédiatement un gouvernement provisoire, une volonté française : "la constitution du gouvernement viendrait à la chute du régime ou ce serait de manière parallèle à la chute du régime". Il confirme en tout état de cause son engagement anti-Assad : "Il faudrait dire à ce régime stop, c'est fini, cela suffit. Il est temps d'écouter la voix du peuple, les temps ont changé".
  10. L1sAZE Member

    [IMG]

    Nahed Ojjeh
    Fille de général, soeur de défecteur, veuve de marchand d'armes...

    Dernière mise à jour : 12/07/2012 à 17:04

    Elle est belle, richissime et bien introduite dans les hautes sphères de la politique en France. Selon plusieurs rapports de presse, elle aurait aidé à exfiltrer de Syrie son frère, le général Manaf Tlass, longtemps proche du président Bachar el-Assad, et qui a fait défection début juillet.

    [IMG]


    [IMG]Gauche à droite :
    Chatillon, responsable communication de Marine Lepen 2012 et éditeur d'Info Syrie.
    Manaf Tlass est un colonel de la Garde républicaine personnelle de Bachar el-Assad
    Dieudonné




    diner_tlass_famille.jpg
    Chatillon, Tlass, Dieudonné, ? (> un des copains du CSFA ?), Thierry Meyssan au bout de la table.
    • Like Like x 1
  11. Anonymous Member

    wack 'em down !!
  12. Anonymous Member

    chatillon celui des services secrets ?
  13. Anonymous Member

    thierry puni ou discret ?
    un "frere "discret du parti radical de gauche ?
  14. ZORRO Member

    dieudonné et ses petits amis ?
  15. L1sAZE Member

  16. ZORRO Member

    que des democrates ..........meyssan puni ?
    il fait la gueule ou il se refait une "virginité " ?
  17. L1sAZE Member

    il pense à son cul (plein de merde) au cas ou cette photo deviendrait ambarrassante ...
  18. L1sAZE Member

    Que faire en Syrie ?
    519 commentaires
    Version imprimable

    mercredi 29 août 2012, par Alain Gresh
    La crise syrienne s’éternise. Pour l’instant, en tout cas, ni les discours du pouvoir annonçant qu’il va écraser l’opposition, ni les espoirs des Occidentaux que le régime s’effondre ne se sont réalisés. Et le pays paie un prix élevé pour cette impasse, coût qu’il est difficile de chiffrer – des dizaines de milliers de morts, un nombre incalculable de blessés, bientôt 200 000 réfugiés à l’étranger. Cette descente dans l’abîme érode la fabrique même de la société, dressant les communautés les unes contre les autres, les villageois contre leurs voisins.
    On l’a dit à plusieurs reprises ici : le pouvoir porte la responsabilité majeure du bain de sang et de la spirale de violence qu’il a largement alimentée. Mais la crise syrienne se réduit-elle à un pouvoir dictatorial affrontant l’ensemble de son peuple ? Si tel était le cas, le régime serait tombé depuis longtemps. D’autre part, peut-on comprendre la crise en dehors de sa dimension géopolitique, en dehors de l’action d’acteurs aux motivations diverses ?
    C’est qu’il se déroule, sur la scène syrienne, plusieurs guerres parallèles. D’abord, comme ailleurs dans le monde arabe, s’est exprimée une aspiration à la liberté, à la fin de la dictature. Mais la militarisation de l’opposition – favorisée par les ingérences extérieures et par la brutalité du régime –, son incapacité à présenter un programme rassembleur, ses profondes divisions ont ouvert de larges fractures dans le peuple syrien. Le régime a pu s’assurer le soutien d’une partie de la bourgeoisie sunnite avec laquelle il était allié depuis des décennies, celui de représentants de minorités qui pouvaient se sentir menacées (alaouites, chrétiens, etc.). Il a pu aussi compter sur le désarroi grandissant d’une partie de la population, qui, notamment à Damas et à Alep, avait l’impression que les combattants de l’opposition la prenaient en otage. Des journalistes deLibération, de The Independent (« Aleppo’s poor get caught in the crossfire of Syria’s civil war », 24 août), de The Economist (« Part of the problem is that the rebels are failing to win hearts and minds among the urban middle class in Aleppo »), ont rendu compte de ce désarroi d’une partie de la population sans que le discours dominant dans les médias sur la Syrie ne change : un peuple uni face à une dictature sanglante.
    La question des combattants étrangers a souvent été soulevée. Pourquoi s’étonner que des jeunes Libyens ou Tunisiens veuillent partir se battre en Syrie contre une dictature ? Est-ce le fait qu’ils soient islamistes qui disqualifie leur combat ? Non, le problème – au-delà de la présence de groupes comme Al-Qaida – tient aux ingérences étrangères et à la manière dont l’Arabie saoudite et le Qatar notamment, mais aussi la Turquie, arment, financent et mobilisent ces groupes. Et on peut douter que le moteur de l’action des monarchies du Golfe soit l’instauration de la démocratie en Syrie. Bien sûr, l’affirmation du ministre des affaires étrangères syrien Mouallem à Robert Fisk, selon laquelle les Etats-Unis sont responsables pour l’essentiel de ce qui se passe en Syrie (« We believe that the USA is the major player against Syria and the rest are its instruments »), est outrancière, mais qu’il y ait des ingérences étrangères, qui peut en douter ?
    C’est Kofi Annan, l’envoyé de l’ONU pour la Syrie (« Sur la Syrie, à l’évidence, nous n’avons pas réussi », LeMonde.fr, 7 juillet 2012), qui le déclarait : aucune des deux parties n’a vraiment essayé, en avril 2012, lors de l’envoi d’observateurs internationaux, de mettre fin aux combats. Et si l’appui de l’Iran, de la Russie et de la Chine à Damas a durci la position du président Bachar Al-Assad, le refus des Occidentaux, Français compris, d’appeler l’opposition à respecter un cessez-le-feu a aussi mis de l’huile sur le feu. A aucun moment ni les Occidentaux, ni Paris n’ont cru en la mission Annan et n’ont fait le moindre effort pour qu’elle réussisse.
    Pourquoi ? Parce que l’objectif prioritaire de nombreux protagonistes (Occidentaux, pays du Golfe) est de faire tomber le régime dans le but d’atteindre l’Iran. Leur stratégie s’inscrit dans une jeu géopolitique dangereux, dont les droits humains ne sont qu’une dimension. La Russie et la Chine, favorables à des pressions sur Téhéran mais hostiles à une aventure militaire, s’opposent, bien évidemment, à cette stratégie. « Tout cela est un jeu géopolitique joué avec le sang syrien, m’expliquait, ulcéré, un intellectuel de Damas. Poutine et Obama devraient rendre des comptes devant la justice internationale. »
    Aujourd’hui encore, les Occidentaux sont dans l’incapacité de regrouper l’opposition, et la demande du président François Hollande de voir se créer « un gouvernement provisoire inclusif et représentatif » pour « devenir le représentant légitime de la nouvelle Syrie » (lire « Hollande cherche à se placer en pointe sur la Syrie », LeMonde.fr, 28 août) relève de l’utopie – comme l’ont confirmé les Etats-Unis – et montre la difficulté du gouvernement français à reconnaître que le Conseil national syrien a perdu une grande part de sa légitimité.
    En attendant, combats et massacres se poursuivent. La seule initiative un peu sérieuse est celle qu’a esquissée le président égyptien Mohammed Morsi, qui veut créer un groupe de quatre pays, le sien, l’Iran, l’Arabie saoudite et la Turquie (« Egyptian Leader Adds Rivals of West to Syria Plan », The New York Times, 26 août). Ce groupe aurait l’avantage de tenir à l’écart, au moins dans un premier temps, les parties étrangères à la région. Mais il s’appuie sur une idée, celle de la négociation entre le pouvoir et l’opposition. On ne négocie pas avec ceux qui ont du sang sur les mains ? Rappelons que dans les années 1980, la transition vers la démocratie en Amérique latine s’est faite en assurant l’impunité aux généraux coupables des pires exactions (il a fallu vingt ans supplémentaires pour les faire comparaître devant la justice ; c’était le prix à payer pour une transition pacifique).
    Un dernier mot sur les médias. Le Monde diplomatique de septembre publie un article sur la manière pour le moins biaisée dont un certain nombre de médias ont rendu compte de cette crise (« Syrie, champ de bataille médiatique »). Au-delà de la discussion sur la déontologie, cette manière de rendre compte de la crise contribue à paralyser les autorités politiques et à les priver de toute capacité d’action réelle : qui oserait aujourd’hui encore appeler à la négociation, à une sortie de la violence, sans se faire taxer d’agent de la dictature syrienne (voire de Moscou, de Pékin ou de Téhéran) ?

    http://blog.mondediplo.net/2012-08-29-Que-faire-en-Syrie#forum
  19. tordémoissa Member

    Moi je trouve qu'il est injuste de vouloir priver les djihadistes, puisque la Syrie est devenue leur destination à la mode, du paradis d'Allah auquel ils aspirent.C'est de l'islamophobie pure et simple. Au contraire aidons les à réaliser leur reve!Respectons enfin leur culture! Sachez que chaque martyr peut emmener avec lui 150 personnes de sa famille au paradis!Sans compter les vierges!Et vous voulez saboter tout ce bonheur?Racistes!:)

    Je crois surtout que Tlass ne tient pas à s'afficher aux cotés d'un homo revendiqué.

    Nahed ojeh ,veuve d'akram ojeh est depuis longtemps une figure du tout paris politique(droite et gauche), on lui prete des liaisons prestigieuses.Elle fut la compagne attitrée de Roland Dumas.D'ou, sans doute la célérité de la DGSE à mettre son frére à l'abri.
    • Agree Agree x 2
    • Funny Funny x 1
  20. Anonymous Member

  21. anonyme404 Member

    c'est pas nouveau mais je suis tombé dessus, si y en a que ça interresse :

    Le Front National et la Syrie, une histoire d'amour qui accouche du site InfoSyrie.fr
    InfoSyrie : Pourquoi et comment le Front National veut réécrire l'histoire de la Syrie

    http://reflets.info/syrie-front-national/

    c'est un très article très long mais très interressant

    mon passage préféré, y a plein de noms qui ne sont pas inconnu :D

    Vous voulez des noms ?

    Attention, l’équation est complexe : Frédéric Chatillon+famille/Axel Loustau/Normandy Sécurité/Riwal Communication/Marie d’Herbais/Anne-Christine Delaunay/Thomas Lagane/Famille Tlass /Jawad Bashara/Infosyrie/Jacques Vergès/Alain Soral/Roland Dumas/Égalité & Réconciliation/Philippe Peninque/Ahmed Moualek/Marc George/Thierry Meyssan/Dieudonné/Michel Eleftériadés/http://www.nowheristan.org/ le Music-Hall (Beyrouth)/ Riwal Communication/ Virginie Barlemont/ Thomas Lagane/ Éditions des Monts d’Arrée/Riwal l’Agence/ Iona/Ivaos/Taliesin/Riwal Syria/Thiebault El Bakjaji/ministère syrien du tourisme/Nahed Ojjed/Fondation Tlass (basée au Lichenstein)/Mustapha Tlass/maison d’édition Dar Tlass(Damas)/ Jildaz Mahé O’Chinal/la Semis, une petite boîte de production d’extrême droite “hardcore”./Alliance France-Europe-Russie/Louis Denghien/Diana Jadaan/IndependenzaWebTV/radio francophone Iranienne Irib / El-Ayoubi, vice-président du Réseau Voltaire et cadre du PSNS / Réseau Voltaire/Jacques Cheminade/Christine Bierre/ Jean Bricmont/ Michel Collon/Webster G. Tarpley/Youssef El Aschkar/PSNS/Hezbollah/parti Baath libanais/journal libanais prosyrien Ad-Diyar/ Axis for Peace/Al-Manar/Ali Qanso/Alain Benajam/Leonid Ivashov/Carlos Alberto Gutiérrez/Francisca Cabieses Martinez/Ernesto Carmona Ulloa/Silvia Cattori/David Cogswell/ Margareta Donos-Stroot/ Anne Fairbairn/Omar Faris/Philippe Gazagne/Edgar Gonzalez Ruiz/Juan Ramón Jiménez/Claude Karnoouh/Nina Koulikova/Annie Lacroix-Riz/Marcelo Larrea/ Victor Litovkine/Ray L. McGovern/Gastón Pardo/Robert James Parsons/Chris Sanders/Zeina el Tibi/Gerhard Wisnewski/Andreas von Bülow/Giulietto Chiesa/Général Leonid Ivashov /Helga Zepp-LaRouche/Géraldine Feuillen/Jean-Paul Rybak/Christian Bouchet/Voxnr/bimensuel d’extrême droite Flash/Marc George (ex Marc Robert) / Alexandre Ivachev du parti communiste russe (KPRF-КПРФ)/Marie-Ange Patrizio/Le sénateur de l’Ohio, Dennis Kucinich/Ginette Skandrani/Dennis Kucinich/Julien Teil/ Francesco Condemi/Mahdi Darius Nazemroaya/Lizzie Phelan/Cynthia Mac Kinney/Pierre Dortiguier/Christian (Yahia) Bono/Paul-Eric Blanrue/ Maria Poumier/Franscesco Condemi/ Claude Covassi/Michèle Renouf/projet Birobjan/Thomas Werlet/Peter Rushton/Yahia Gouasmi/Georges Theil/David Duke (Ku Klux Klan)/Frederick Toben/Agnès-Mariam de la Croix/ société de propagande Clap36/Michel Aoun/monastère Saint Jacques l’Intercis de Dâra/Claude Beaulieu le président de Comité Valmy/Marc George/Domenico Losurdo / le Courant Patriotique Libre (liban)/Alain Corvez/ONG Syria is fine/Vyacheslav Matuzov/Dimitri Mikulskiy/Mete Akinci/Bartv Soral/Alain Corvez/Guy Delorme http://legrandsoir.info/ grand mufti de Syrie Ahmad Badr Eddin Hassoun/site pro-dictatures http://medialibre.eu/
  22. anonyme404 Member

    suivi d'un explicatif qui relie tout ce beau monde entre eux

    La correspondante du Ministère du Tourisme en contact avec Chatillon s’appelle Rania Kardahi, en charge du département Promotion et c’est Riwal qui gère le sitehttp://syrievoyage.fr qui est le site de promotion du Ministère du Tourisme syrien depuis 2008.
    Dolmen est une société dont l’activité principale déclarée est le conseil pour les affaires et la gestion, domiciliée au 39 rue Vineuse dans le XVIe arrdt de Paris mais qui a un statut de groupement de droit privé non doté de la personnalité morale et qui n’est pas inscrit au registre du commerce, ce qui empêche toute consultation publique des statuts. Cela n’empêche pas pour des observateurs un peu attentifs de retrouver sa trace dans des activités politiques récentes comme la publication de Au Front ou dans certaines activités de Riwal comme la fabrication du Crazy Pack.
    Ginette Hess-Skandrani, coéditrice du Manifeste judéo-nazi d’Ariel Sharon, un faux antisémite, du négationniste tunisien Mondher Sfar, fut exclue des Verts pour avoir publié sur un site négationniste interdit par décision de justice, (site lui-même probablement fondé par Serge Thion et Pierre Guillaume, qui propagent le négationnisme sur internet), et également après avoir collaboré à un journal négationniste (L’Audace) que publie Mondher Sfar un négationniste donc, dont il arrive que l’extrême-gauche pro-palestinienne se méfie.
    Ginette Skandrani est publiée sur le site de Dieudonné et fait partie de son équipe de campagne -fit partie devrait-on dire, aussi longtemps que Dieudonné avait le projet d’être candidat à la présidence de la République. Il semblerait qu’elle ait joué le rôle de rassembleuse de ces personnages auprès de Dieudonné, en les faisant venir sur le site d’icelui. En effet, sur le site de Dieudonné elle introduit ses amis négationnistes ci-dessus cités, dont :
    Maria Poumier, qui est une admiratrice de Garaudy, lui-même ancien catholique et communiste, converti à l’islam et consacré au négationnisme et à la lutte contre Israël : Garaudy est l’auteur d’un ouvrage intitulé Les mythes fondateurs de la politique israélienne, où il compare le sionisme au nazisme . Il fut condamné en 1998 pour contestation de crimes contre l’humanité, (commis contre la communauté juive) et également condamné pour provocation à la haine raciale.
    Maria Poumier traduit Israël Shamir (dont le livre, L’Autre Visage d’Israël , a été interdit en France pour cause d’antisémitisme -forcené ; ceci aux dires même des antisionistes les + résolus, tels les gens d’« Euro-Palestine ») . Shamir travaille à réhabiliter les « Protocoles des Sages de Sion », ce faux antisémite qui servit de base à la propagande nazie. Considéré comme un provocateur, si ce point fait l’unanimité, il existe des zones d’ombre sur son identité. Il veut se faire passer pour un juif russe, qui a transité par Israël, converti au catholicisme ultra, mais on soupçonne qu’il s’agirait d’un ancien agent du KGB .
    Le site de Dieudonné publie des textes de Shamir, de même qu’il publie des textes en défense du négationniste Bruno Gollnish, et d’autres encore faisant l’éloge de Le Pen.
    Dieudonné fut exclu en 2004 du mouvement d’extrême-gauche « Euro-Palestine », du fait de ses mauvaises fréquentations, en l’occurrence Ginette Skandrani, et Alain Soral.
    Un des promoteurs professionnels d’Assad est Phillipe Chatillon, ex membre du GUD,toujours activiste d’extreme droite à l’heure actuelle, et présentement conseiller en com’ de Marine Le Pen (une copine de la fac d’Assas).
    Dirigeant la société de communication RIWAL, il met au service de la promotion d’Assad ses réseaux tant professionnels que politiques (M.LePen y compris) et mondains. Son implication auprés du régime Syrien va trés loin, il entretient des relation étroites avec la famille Tlass (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=182281dinertlassfamille.jpg ) et est un entremetteur de la fine fleur de l’antisionisme/negationisme/national-bolchévisme avec le régime, en témoigne l’organisation par son entremise des contacts de Soral, Meyssan, et Dieudonné au cours de « voyages militants » en Syrie. En récompense de cet engagement, RIWAL a ouvert une succursale en Syrie et a pour client principal le Ministére du Tourisme.
    La correspondante du Ministère du Tourisme en contact avec Chatillon s’appelle Rania Kardahi, en charge du département Promotion et c’est RIWAL qui gère le site http://syrievoyage.fr qui est le site de promotion du Ministère du Tourisme syrien depuis 2008.
    Ses camarades de l’ex GUD (Axel et Philippe LOUSTAU, Christophe COLLET, Philippe PENINQUE, Olivier DUGUET pour les plus connus) encadrent la plupart des manifestations pro Assad en France. La société NORMANDY SECURITE se chargeant de la sécurité physique (garde du corps, vigiles, controle d’accés etc…) au besoin, RIWAL-communication-evenementielle se chargeant de la logistique (location de salle par exemple), RIWAL-communication-conseil assurant la promo et RIWAL-communication-creation assurant la réalisation du matériel militants (tracts, affiches etc…)
    et/ou la promo internet (création de site, web activisme etc…).
    Le coté activiste (manifs de rue par exemple) de ce soutien à Assad est assuré par les meme personnes mais a titre personnel, sans engager les sociétés de communication.


    je sais, TL;DR ... et c'est dommage parce que c'est très interressant
    • Like Like x 1
  23. Orphée Member

    Il semblerait que la Turquie commence à s'échauffer après la mort de civils (?) aux frontières suite à des bombardement de l'armée syrienne.
    Turquie entre officiellement dans le conflit = Mouvement plus concret de l'ONU?
    A suivre.
    http://tempsreel.nouvelobs.com/topn...-turque-40-soldats-tues-dans-des-combats.html
    • Like Like x 1
  24. Anon_Guy Member

    source
    • Like Like x 2
  25. Anon_Guy Member

    source
  26. Anon_Guy Member

    source
    • Like Like x 1
  27. Anon_Guy Member

    source
  28. Anon_Guy Member

    source
  29. giovanymous Member

    • Like Like x 3

  30. lien
  31. DSL du double post...

    le lien
  32. Stigmata88 Member

    Héhéhé, je vois que les plus lulz d'entre nous sont encore avec leurs point godwinn et leurs petite chasse au sorcière du FN. Ca me fait rire, c'est bien toujours les même trucs qui reviennent...

    Article qui nous changera un peu des visions mainstream ou on parle toujours des mêmes choses càd comment ils se font massacrer plutot que pourquoi...

    http://www.les-crises.fr/la-situation-en-syrie-chouet/

    Les meilleurs moment (qui m'ont fait rire)

    • Like Like x 1
    • Dislike Dislike x 1
  33. Anonymous Member

    Il y a tellement de gens qui souffrent et qui meurent que ...
    les parenthèses sont de trop !
    Bonne soirée .
    • Agree Agree x 1
    • Funny Funny x 1
  34. Stigmata88 Member

    Je préfère en rire qu'en pleurer parce que c'est pas ta compassion bourgeoise derriere ton écran qui va aider qui que ce soit (même pas toi même...)
    • Like Like x 1
    • Winner Winner x 1
  35. Anonymous Member

    @ Stigmata
    Ma compassion de Bobo ... ça fait condescendant ... faudra m'expliquer en MP ?
    Tu veux sans doute dire mes motivations qui poussent à un engagement qu'il soit virtuel ou réelle ...

    Dans le cas présent ma remarque est d' ordre éthique plutôt , de respect ...
  36. Anonymous Member

  37. Anonymous Member

    Tu préfères pas fermer ta gueule plutôt.
    Ça nous fera de l'air.
    • Like Like x 1
    • Dislike Dislike x 1
  38. Stigmata88 Member

    J'ai pécho un truc vachement propre.

    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/l-occident-a-la-conquete-du-chaos-117411

    Ouais j'avoue je préfère toujours les passages qui parlent de massacres....
    • Like Like x 1
    • Dislike Dislike x 1
  39. anonyme404 Member

    Agoravox : Vie et mort d'un site de journalisme-citoyen à la française

    2005-2012 : IL DEVAIT REVOLUTIONNER LE JOURNALISME-CITOYEN, IL EST DEVENU LA CAISSE DE RESONNANCE DE CONSPIRATIONNISTES

    CONTRE-ENQUÊTE Agoravox n'est pas encore mort mais s'est transformé en hub des théories conspirationnistes. Une dérive rouge-brun qui s'explique par un manque de sous mais aussi par une philosophie du web 2.0 très utopique.

    http://www.streetpress.com/sujet/41...un-site-de-journalisme-citoyen-a-la-francaise
    • Agree Agree x 1
  40. Anon_Guy Member

    source

Share This Page

Customize Theme Colors

Close

Choose a color via Color picker or click the predefined style names!

Primary Color :

Secondary Color :
Predefined Skins