Customize

Violences policières à l'égard de Occupy Wall Street (OWS) et ses dérivés

Discussion in 'Anonymous Pour la Liberté d'Expression' started by Vigdis, Nov 27, 2011.

  1. Thierry L Member

  2. Entièrement d'accord, j'ai bien précisé que dans mes idées tout devait être légal et que aucun propos pouvant être compris comme agressif ne devait y figurer, et ensuite quant je disais les forces de l'ordre je pensais à toutes les sphères du crs aux plus hautes sphères (des adresses e-mail publique doivent bien exister ? je vous avoue que je n'y connais rien sur le sujet). Et c'est clair que je demande pas aux c.r.s de se rebeller faut pas abuser :D. Je te dis le but du mail n'est pas toucher les membres des forces de l'ordre (une partie infime pourrait être toucher) mais je le redis juste amener à ce que la vidéo soit vue (celle-ci ne s'adressera pas qu'au policier), n'importe qui qui verra les images ne pourrait qu'être choquer ou au moins s'interrogez.

    Cab.anon exprime très bien ce que je voulais qu'il soit dénoncés dans ce mail et cet vidéo : dénoncer le paradoxe lorsque les forces de l'ordre bafoue les principes alors que leur devoir est de les défendre. Qu'ils avouent leur erreurs et que les citoyens les connaissent, encore aujourd'hui une amie à qui j'expliquais la vidéo avec la lampe de poche et le crs qui frappe la caméra m'a déclaré :"j'ai jamais vu ce genre d'image, comment es-tu au courant de ça, c'est clairement honteux." Elle était même pas au courant de ces violences (en meme temps je reconnais que cet fille passe pas son temps à se questionner sur ce genre de choses).

    Pour le moment je vais être franc ... non mais si l'idée plait plus ou moins, j'irais chercher et je me renseignerais

    Ouais dans un certain sens, mais c'est plus de l'idéalisme illusoire que de la naïvité mais je considère pas que ce soit seulement un défaut :).
  3. Vigdis Member

    Les demandes excessives viennent de toi AMHA, c'est que tu as fait trop de demande de WHOIS. Change de site au pire ....

    Je pense que tu peux déjà commencer à chercher :D
  4. Là dans la semaine pas le temps (examen youpie !!) mais je chercherais et communiquerais ce qu'il en est.
  5. Thierry L Member

    J'en ai fait qu'une, le WHOIS je l'ai eu ailleurs (ça passe) et cela donne rien d'éclairant ...
  6. Vigdis Member

  7. Thierry L Member

    1'13 : ils jouent aux cons, ils se rapprochent trop, les autres reculs ; pas glop
    1'40 : .."on donne des bisous, on donne des calins"... : ils ont trop fumé. C'est là qu'ils faut mettre les coquilles et les protèges tibias et fermer sa gueule
    1'48 : les autres mettent les casques ; les nanas derrière normalement ....
    2'25 : ils se sont fait enfoncer
    etc. ....
    La défense ; hauts de seine en plein Sarkoland ; ils étaient pas équipés pour tenir.
    Je cautionne pas, je constate.
    • Like Like x 1
  8. Vigdis Member

  9. Cab.Anon Member

    Assez d'accord avec Thierry, certains ont trop fumé.

    10'31 : un indigné dit aux CRS "vous êtes toute la source de l'amour, vous êtes venus avec l'amour" ... Un représentant des jeunesses chrétiennes peut-être :) ? Des "bisous", des "câlins", encore, y'a du deuxième degré, mais là ... il y a de quoi rire un peu. La non-violence est un choix (une conviction, un combat, un art de vivre, tout ce que vous voudrez !) qui n'implique pas forcément de se compromettre dans cette candeur idéaliste, limite illuminée. On frôle parfois le ridicule (euphémisme), voire l'endoctrinement de qu'on pourrait qualifier de nouvelle secte, la bisounoursologie ...
    • Like Like x 2
  10. Cab.Anon Member

    Malgré tout, la vidéo reste intéressante, car emblématique de la violence policière -on a connu pire, bien pire, l'omniprésnece des caméras est un garde-fou efficace !-. Tous les indignés présents ce soir-là ne sont sans doute pas aussi candides ... et le mouvement des indignés ne peut se réduire à ça. Je leur préfère ce visage là, beaucoup plus créatif :

    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/11/18/99-quand-occupy-wall-street-joue-a-batman/

    Une façon assez spectaculaire de communiquer, tout en évitant, justement, de se faire emmerder par les flics ("Aidé d'autres membres du mouvement et d'une femme habitant en face du building, l'opération n'aura pas été troublée par les forces de polices."). Une preuve qu'il existe certaines actions contre lesquelles la violence policière ne peut absolument rien (ça doit être frustrant pour elle, soit dit en passant). Pourquoi s'en passer ?
  11. Azote Member

    J'ai envie de dire que le mouvement indigné en France là c'est de la blague, même si ça fait quand même un minimum force de présence. Mais dans l'aspect général, le mouvement indigné c'est pas de la merde. En Espagne c'était devenu tellement gros (ça devient intéressant à partir de 2:30) que ça a parlé a l'international, ça a soulevé beaucoup de problèmes et dépoussiéré pas mal de situations bancales en Espagne.
    C'était assez impressionnant, même à voir seulement en vidéo. Dans le genre coup de gueule, sitting et paralysie du système pour bien montrer qu'on est mécontent, j'avais trouvé ça plutot grandiose.
  12. Y0m Member

    Lul la police est une vaste blague. Les indignés ont beau ne pas être net, c'est incroyable de ne pas pouvoir manifester pacifiquement.

    Mention spéciale au flic débile "oui je suis content, oui faire chier le monde est mon boulot", péon
  13. Thierry L Member

    Voilà c'est du pipeau ce qui se passe en France sur ce coup-là, mauvais clonage (je te rejoins pour l'Espagne ; le contexte n'est pas le même ; important, très important le contexte, comme toujours)
    Je crois que Tordemoissa a eu raison d'insister sur une éventuelle instrumentalisation par des branques (prosectaires, zeitgeist ou le Trotsky des PTT ... )
    T'as vu le cirque ; "on est là pour faire des bisous", cela me fait penser aux autres dans le RER avec le mégaphone ; le wagon de l'amouuuuuuuuuuuuuuuuur !
    Ils ne sont peut-être pas méchants, bien gentils mais il ne vaut mieux pas les avoir avec soi sur des coups sérieux, un peu chaud avec enjeux importants derrière ...
  14. Thierry L Member

    Non violence : ils n'avaient que se regrouper au milieu de la place, en rang serrés, assis par terre avec maillage (chacun passe son bras en dessous de celui du voisin et serre très fort) ; plus 3 ou 4 à une centaine de mêtres qui filment (vue d'ensemble) avec angles de vues différentes (caméras numériques avec dates et heures incrustés sur la vidéo) ; là ce n'est plus du tout la même musique ....
  15. Azote Member

    Je suis d'accord. Parler des "Indignés" en général c'est un peu trop facile, le contexte change tout. N'empeche qu'en France, même si c'est bidon, même si quand on creuse un peu on ne voit pas ce qu'on devrait voir, force est de constater que le petit effet "omg regardez les flics ils sont violents, alors que nous on ne fait qu'etre présents, pour protester", et rien que pour ça, ça fait parler.
  16. Thierry L Member

    Du Buzz à 2 balles ; qu'en restera t-il plus tard ?
    Après qui a envie de faire parler ?
    (la vidéo parle d'elle même "on" voit bien qu'il n'y a rien qui tienne la route sur ce coup de la défense ....)
  17. Moathib Member

    Je vais me faire l'avocat du diable ─ j'adore ça ! ─ parce que je trouve qu'il y en a ici qui sont super manichéens...

    Parler de "répression" est exagéré. Nous sommes loin de ce qui se passe dans les révolutions où les gens qui descendent dans la rue risquent sciemment leur peau. Nous sommes dans une situation où un mouvement fait du sitting sans avoir l'autorisation des autorités (dans la plupart des cas, du moins) et c'est donc normal que la police intervienne.

    Les policiers sont des fonctionnaires qui reçoivent des instructions et qui les appliquent. Et déloger un manifestant déterminé ça passe parfois par la violence. Après, il faut bien se dire que tout n'est pas noir ─ il y a des interventions policières qui se passent bien ─ et que dans le feu de l'action, certains gestes tombent mal. Et les manifestants doivent être conscient qu'il y a des risques inhérents à leurs méthodes de protestation et qu'il doivent en tenir compte.

    Pour l'histoire de la femme enceinte, je ne comprends pas qu'elle ait pris ce risque d'autant plus que la police ne charge pas sans s'annoncer un minimum. Si elle est restée dans le tas, elle ne doit pas s'étonner d'avoir du faire face à la violence de la police.
  18. LeJoker Member

    illus5.jpg

    je dirais même plus !

    FORCE PUBLIQUE : Ensemble des forces de l'ordre qui sont à la disposition du gouvernement pour maintenir l'ordre, à la disposition des officiers publics pour obtenir le respect de la loi et l'exécution des décisions de justice.
    • Like Like x 1
  19. Thierry L Member

    • Like Like x 2
    • Like Like x 1
  20. Anonymous Member

    mon indignation est d'autant plus grande quant on sait que ce "grand dadais de bisounours sournois" frappait sa femme !!!
    quelle indignation de parler de "source d'amour" lorsque l' on a la "source de violence" en soit !!!
    Les Indignés, entourez vous de "porte parole" détenteurs de vrais idées et de vrais dialogues car ce n'est pas de cette façon que l'on pourra évoluer et avancer dans ce monde !!!
    heureusement, le ridicule ne tue pas !!!
    je suis indignée !!!
    • Like Like x 2
  21. Thierry L Member

  22. Thierry L Member

    cf. : http://www.liberation.fr/monde/0101...eaux-demantelements-de-camps-anti-wall-street

    Etats-Unis : nouveaux démantèlements de camps anti-Wall Street

    La police accentue sa pression sur les Indignés américains, dont le mouvement semble s'essouffler progressivement.


    Les autorités ont porté un nouveau coup aux anti-Wall Street en démantelant dans la nuit deux des plus gros campements anti-capitalistes des Etats-Unis à Los Angeles et Philadelphie, deux semaines après l'évacuation des manifestants new-yorkais à l'origine du mouvement.
    Ces expulsions sont un nouveau coup dur pour le mouvement, qui peine à trouver un second souffle depuis son apparition à New York le 17 septembre. .................................
  23. Ca date ça mais ce matin, à 5h ce sont ceux de Boston qui se sont fait virer.
  24. Thierry L Member

  25. Thierry L Member

    J'ai choppé l'image sur le blog d'un ancien policier (retraité, pas viré ; cf. "ancien")
  26. Alighieri Member

    Tout à fait d'accord avec Cab.Anon, l'opinion publique en sera que plus touché.
  27. Thierry L Member

    Ils m'ont menotté comme un chien et traité comme si j'étais pire que Ben laden ; le seul problème que j'ai en commun avec eux, c'est la nationalité (comment on fait pour se désister d'une merde pareille ; j'aimerais ne plus être Francais et ai besoin d'aide)
  28. Arsène L Member

    Il existe un livre d'un journaliste gonzo (Neil Strauss) qui a passé quelques années à apprendre à survivre en cas d'attaque terroriste/catastrophe naturelle de grande ampleur. Il essaye notamment de prendre une autre nationalité, pour avoir un point de chute ailleurs qu'aux US et dans un pays sans accord d'extraction. Le livre s'appelle Emergency
  29. Thierry L Member

    Un verre d'eau et du paracétamol, et s'était emergency.
    Il l'ont pratiqué autrement.
    Maintenant, vu que c'est fait et que je vais recommencer, j'espère qu'ils en ont des bons (de chefs !)
    En tout cas mieux que les abrutis de service qui, en juin 2006 (aux alentours du 15) communiquaient sans se retenir à propos d'un procès qui devait avoir lieu (ce qui est arrivé), à Charleville-Mézières, en disant (en substance !) ; ... nous attendons de ce procès qu'il attire des pédophiles...
    (cf. affaire Fourniret, Le parisien, edition Seine et Marne)
    Je sais que je suis con et qu'il y a pire que moi ; cela ne me réjouis pas ....
  30. Thierry L Member

    Tu fais partie de quelle équipe, Arsène L ?
    Ce n'est pas un jeu.
  31. Thierry L Member

    Je viens de changer de "cyber café" :)D) dans le précèdent, le lien Emergency ne donnait rien ; dans celui (ou à partir du quel) je suis maintenant, j'ai une réf. (amazon)
    co-incidence, certainement.
  32. Arsène L Member

    Aucune.
    Pour le lien c'est bizarre... Copié-collé direct d'amazon pourtant. Le tenancier aurait bloqué le site pour pas que l'on puisse faire des achats via son cyber ?
  33. Orphée Member

    Pourtant, je l'ai fait tout a l'heure, et ca a très bien fonctionner :)
  34. Vigdis Member

    De la part d'un mec qui n'ose pas éditer son message, je ne m'en ferais pas trop.
  35. Thierry L Member

    C'est peut-être cela.
  36. Thierry L Member

    http://www.politis.fr/Occupy-la-defense-expulse-sale,16422.html

    « Occupy la défense » expulsé : sale temps pour les Indignés


    Après 6 semaines d’occupation au pied des marches de l’arche de la Défense, près de Paris, les « Indignés » ont été expulsés tôt vendredi 16 décembre.
    arton16422-e6784.jpg

    Vingt « Indignés » étaient retenus en garde à vue, vendredi soir, au Commissariat de Nanterre. Ils ont été interpellés dans la matinée, après une tentative d’occupation de la Maison de l’architecture de Nanterre. Tout près de là, entre 6h30 et 8h00, les forces de l’ordre étaient déjà intervenues, dégainant les flashballs, pour évacuer le campement de la Défense. Dix manifestants se trouvaient alors sur l’esplanade de la Grande Arche, vingt autres dans les sous-sols, devant une sortie de secours de la galerie commerciale des Quatre Temps. Ils auraient tous été reconduits à Paris en RER.
    Selon la Préfecture, cette action des forces de l’ordre répondait à plusieurs tentatives de pénétration et d’occupation des bâtiments du centre commercial, et s’avérait d’autant plus nécessaire que la zone était visée par une alerte de vigilance orange lancée par Météo France, la tempête « Joachim » balayant alors la France.
    100000000000028A000001E88702672F-2-caae3.jpg
    La Défense après évacuation, vendredi 16 décembre.

    Photo @Meriadeck
    Dans l’après-midi, des militants se sont rassemblés sur le square du 19 mars 1962 à Nanterre, pour dire leur colère contre cette nouvelle arrestation et soutenir leurs camarades.
    Le mouvement Occupy se poursuit en France, même s’il n’a jamais réussi à lever une mobilisation comparable aux indignés espagnols ou à « Occupy Wall Street ». Si « Joaquim » a aussi forcé les campeurs nantais à ranger leurs tentes, les Montpelliérains manifestaient cet après-midi encore, et le centre d’affaires parisien, bien que désormais encombré par son marché de Noël, devrait très bientôt être réinvesti, comme il l’est depuis le 4 novembre... dans l’indifférence quasi générale.

    ___________________________________________________________________________________________________________________________

    Ils ont fini à 20 ?
    (cela ne fait pas légion ...)
  37. Vigdis Member

  38. Thierry L Member

    C'était un entrainement l'expulsion des indignés de la défense ; voilà ce qui se prépare :

    cf. : http://www.marianne2.fr/Le-PS-et-l-UMP-unis-contre-les-mal-loges_a213798.html

    Une proposition votée par la droite et la gauche interdit de fait d’établir sa résidence principale dans un camping. C’est pourtant la seule solution pour 85 000 mal-logés.



    [IMG]
    (Dessin : Louison)


    Le texte parait anodin. En novembre, les députés ont voté une proposition de loi UMP « relative aux habitats légers de loisirs et à l'hébergement de plein air et portant diverses dispositions relatives au tourisme », elle doit encore être adoptée par les sénateurs. Ce texte régule les installations de longue durée de mobil-homes dans les campings donnant un pouvoir de contrôle aux maires et réforme l’évaluation des hôtels. En commission des affaires économiques, il a été voté à l’unanimité, en séance, les communistes se sont abstenus mais les députés PS et UMP ont voté pour.

    Mais une disposition a entrainé les foudres des associations de mal-logés. Elle oblige les personnes louant un emplacement de camping pour plus de trois mois à présenter un justificatif de domicile pour une autre résidence principale au propriétaire du terrain. En clair, il s’agit d’éviter que des personnes élisent durablement domicile dans un camping.

    Un aveu de Jean-Louis Léonard, le rapporteur UMP du texte, devant la commission : « En exigeant des clients auxquels ils louent un emplacement de mobile-home pour une durée supérieure à trois mois qu’ils produisent un justificatif de domicile pour leur résidence principale, les exploitants pourront s’assurer que ceux-ci n’élisent pas de facto domicile dans leur camping ». Une dérogation sera accordée aux personnes relogées en camping en urgence avec accord de la mairie, c’est le cas suite à un incendie ou une inondation par exemple. Initialement, pour éviter ce type d'installations, le député Léonard voulait fermer les campings un mois ou deux par an, mais la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air s'est opposée à cette mesure et a négocié cette solution.


    Le problème est que le camping devient de plus en plus souvent la dernière solution pour des personnes ne trouvant pas de logement en dur. Selon la Fondation Abbé Pierre, 85 000 personnes vivent dans une caravane, un mobil-home ou un autre habitat de fortune de type cabane. A l’Assemblée, les députés ont évoqué le chiffre de 70 000 à 120 000 personnes.

    Pour les associations de solidarité regroupées dans le collectif Alerte-Uniopss, cette mesure « risque de jeter à la rue les milliers de familles contraintes de vivre à l’année sur un terrain de camping ». Et aucune solution de relogement n’est prévue.

    Pourtant, à gauche, personne n’a contesté. La députée PS Pascale Got, qui a soutenu Hollande lors de la primaire, a travaillé sur cette loi avec l’UMP Léonard notamment sur la mesure incriminée. A l’Assemblée, elle a salué un texte « utile et (qui) répond à de véritables attentes ». Même le député communiste André Chassaigne n’a rien trouvé à redire sur cette disposition. Son groupe a préféré s’abstenir plutôt que de s’opposer frontalement au texte.

    Face à Frédéric Lefevbre, secrétaire d’Etat au Tourisme, Chassaigne a fait part de la bienveillance de ses collègues. « Vous n’aurez peut-être pas le grand soir d’une unanimité si valorisante, mais peut-être connaîtrez-vous le petit matin d’une loi votée sans opposition », a-t-il déclaré, applaudi sur les bancs socialistes. Ses quelques critiques reposaient essentiellement sur l’évaluation des hôtels et non sur les logements en camping.


    Pas le premier texte de ce genre



    Ce n’est pas la première fois que l'UMP opte pour la répression contre les mal-logés. Un décret paru en octobre dernier limite à deux ans maximum la possibilité d’habiter toute l’année en camping et oblige l'obtention d'un permis d'aménager dans ce cas. La Loppsi prévoyait déjà de durcir les mesures contre les logements atypiques en permettant aux préfets d’expulser unilatéralement les occupants d’une « installation illicite » qui « comporte de graves risques pour la salubrité, la sécurité ou la tranquillité publiques ». Mais le Conseil Constitutionnel a censuré cette disposition.

    Cette fois, c’est dans un texte aux apparences techniques que se niche une nouvelle mesure qui pourrait avoir des conséquences néfastes pour les personnes n’arrivant plus se loger. Ce qui n’a pas empêché le PS de voter cette proposition de loi.
    • Like Like x 1
  39. En gros, ils vont pas combattre la pauvreté, mais combattre les pauvres. Je sens que la vallée de l'Ourthe et de l'Amblêve vont accueillir de nouveaux arrivants.

Share This Page

Customize Theme Colors

Close

Choose a color via Color picker or click the predefined style names!

Primary Color :

Secondary Color :
Predefined Skins