Customize

Vitamines à gogo et "purification" : le sauna parisien où la Scientologie joue au docteur

Discussion in 'Anonymous Contre La Scientologie' started by benjaltf4_, Nov 4, 2015.

  1. benjaltf4_ Member

    INFO OBS. Selon les témoignages d'anciens adeptes, l'Eglise de Scientologie continue d'organiser le traitement médicamenteux de ses fidèles dans son sauna du 17e arrondissement parisien.

    Malgré une condamnation en 2013 pour escroquerie en bande-organisée et pratique illégale de la pharmacie.


    14444880.jpg

    Trois grandes vitres opaques préservent la discrète adresse des regards curieux. Au 73 rue Nollet, au coeur des Batignolles dans le nord de Paris, se joue un étrange ballet qui voit défiler depuis des années les adeptes de l’Eglise de Scientologie.

    Tous viennent y suivre des sessions de sauna pour leur cure de purification, un programme de désintoxication mis au point par Ron Hubbard, le fondateur du mouvement. Cet ancien auteur de science-fiction, devenu gourou, qui avait dit :

    Si vous voulez devenir riche, fondez une religion.

    La recette miracle vantée par la liturgie hubbardienne - ce rundown de purification selon l’expression consacrée - tient en trois étapes répétées chaque jour par les adeptes pendant quatre à cinq semaines au minimum :
    • course à pied
    • séances de sudation interminables
    • cocktails gargantuesques de vitamines
    Sauna, footing et cocktail médicamenteux

    Sur son site, l’Eglise de Scientologie promet que le programme permet de se débarrasser des effets nocifs des drogues, des toxines et autres produits chimiques qui se logent dans le corps et créent une barrière biochimique au bien-être spirituel.

    Chaque fidèle débourse plus de 1.300 euros pour se voir ouvrir les portes du petit sauna, sans compter les vitamines que les adeptes doivent se procurer auprès d’une société pharmaceutique scientologue pour plusieurs centaines d’euros. Signe que l’entreprise se porte bien, le sauna est en pleine rénovation depuis cet été.

    Autour du square des Batignolles, les riverains se sont habitués à voir courir en petits groupes les fidèles de l’Eglise de Scientologie. Comme les membres d’un club, ils arborent le même sac de sport bleu, floqué d’un symbole de l’organisation.

    Le coin est depuis longtemps le centre névralgique du mouvement en France, organisé en différents lieux que sont le Celebrity Center, la librairie scientologue et le sauna, tous regroupés sur quelques pâtés de maisons.

    Nous sommes vigilants, notamment en raison de tracts qu’ils distribuaient à proximité d’un lycée. Nous avions demandé la fermeture des locaux scientologues dans le quartier, en vain, déplore Brigitte Kuster, la maire Les Républicains du 17e arrondissement de Paris.

    L'Eglise de Scientologie traverse une phase assez compliquée aux Etats-Unis en raison de films et de livres [notamment le documentaire Going Clear : Scientology and the Prison of Belief" d'Alex Gibney, qui sera diffusé le 11 novembre sur Canal+, NDLR] qui ont mis à mal le mouvement, rappelle Serge Blisko, le président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).
    En France, cette onde de choc n'est pas encore arrivée et la Scientologie, même si elle se fait plus discrète, reste un de nos adversaires les plus redoutables.

    Selon les informations de L'Obs, la préfecture de Paris a été saisie par la Miviludes à la rentrée au sujet des activités du sauna de la rue Nollet.
    Je mettais dix minutes rien que pour avaler mes gélules.

    Les dangers du rite de purification sont bien réels : les quantités de vitamines et médicaments avalées par les adeptes - en accord avec les écrits de Ron Hubbard- sont parfois 150 fois supérieures à la posologie maximale pour un adulte.

    Dans le cas de la Niacine, une vitamine qui peut entraîner des dysfonctionnements importants du foie et des reins, la dose monte jusqu'à 5.000 mg en une seule journée et pendant plusieurs jours d'affilée. Sans parler des cadences de sauna infernales : cinq heures quotidiennes, à 80°C.

    "Au début, c'était 100 mg de niacine [trois fois la dose maximale de cette vitamine pour un adulte, NDLR] et j'avais déjà des rougeurs et des maux de tête. Puis les doses augmentent pour éviter qu'on s'habitue au produit et qu'on y réagisse en permanence.

    Avant chaque séance, il faut gober les pilules devant la responsable, sans quoi le sauna est interdit d'accès", témoigne Olivier (*), la trentaine, qui a récemment quitté l'organisation. Il se rappelle très bien de son dernier "purif" passé en 2013 :
    Quand des plaques rouges sont apparues sur mon corps, on m'a expliqué que c'était la preuve que le traitement fonctionnait et que mon organisme se débarrassait d'anciens coups de soleil, que j''expulsais des radiations'.

    A la fin du programme, je mettais dix minutes rien que pour avaler mes gélules…

    En février 2012 déjà, quatre cadres du mouvement directement en charge du "purif’" étaient condamnés en appel pour pratique illégale de la pharmacie.

    La justice avait considéré qu’ils avaient joué les intermédiaires dans l’achat des vitamines et s’étaient livrés à "des opérations de dispensation" de ces produits auprès des adeptes. La Cour d’appel de Paris avait également jugé que ces vitamines devaient recevoir la qualification de médicament et relevaient "du monopole pharmaceutique".

    Le pourvoi en cassation déposé par les avocats de l’organisation avait été rejeté par la Cour de cassation le 16 octobre 2013. Idem pour le recours auprès de la Cour européenne des droits de l’homme, jugé irrecevable en juin 2014.

    Contacté par "l'Obs", Eric Roux, le "ministre du culte" et porte-parole de l'Eglise de Scientologie en France, ne "s'explique pas" ces nouvelles accusations, "qui font référence [selon lui, NDLR] à des pratiques vieilles de bientôt 20 ans". "Sinon par une certaine malveillance", ajoute-t-il.
    "Un jour, il va y avoir un drame"

    Pourtant, difficile de croire à un changement en profondeur des pratiques de l'organisation parisienne depuis 2013. Et pour cause, la doctrine scientologue est claire, les enseignements de Ron Hubbard doivent être suivis à la lettre et les écrits du fondateur décrivent très précisément la procédure de purification.

    Condamnation ou pas, rien n'a changé ou presque et les cadres scientologues continuent de jouer au docteur en plein Paris.
    Pour éviter de nouveaux ennuis judiciaires, la sophistication va assez loin", raconte un ancien membre du staff de l'Eglise de scientologie, sous couvert d’anonymat.

    "Avant la condamnation, les adeptes remplissaient un rapport sur la base duquel un superviseur prescrivait le dosage de vitamines à prendre le lendemain en fonction de l’évolution de l’adepte. Désormais ils sont prudents, il n’y a presque plus de traces écrites de ces 'prescriptions'.

    Tout est fait à l’oral et les 'rapports' de séance ne sont plus signés par les superviseurs, c'est l’adepte lui-même qui fait sa propre prescription par écrit pour la séance du lendemain avant de recevoir l’accord du superviseur."
    Au final, le résultat est le même, la médication est toujours orchestrée par les cadres du mouvement", explique-t-il.

    Médecin scientologue et complice

    Passée maître dans l’art de se présenter comme une véritable science, l’Eglise de Scientologie n’ignore pourtant pas les risques que comporte la procédure de purification : "Du fait de la nature technique du programme, et parce que c’est un programme très fatigant, il ne doit être entrepris qu’après un examen médical et avec une approbation écrite d’un médecin averti", peut-on lire dans l'abondante littérature scientologue.

    "Averti", le mot est exact, car pour déclarer "aptes" les candidats à la purification, le staff parisien fait appel depuis des années aux services d'un médecin scientologue basé dans le 18e arrondissement.

    Disposer d'un médecin complice est vitale pour l'organisation. Sans lui, aucune déclaration d'aptitude ne peut être délivrée aux adeptes et le sauna ne peut pas accueillir de public. Cette visite, c'était une blague, se rappelle Olivier :
    Le médecin est censé contrôler plusieurs paramètres comme le diabète, le risque d'anémie, la tension artérielle, etc.



    Mais en réalité, il se contente de mesurer le patient, de prendre son poids et aucun véritable examen n’est fait.


    L'important est que la personne soit déclarée apte.


    Un jour il va y avoir un drame.

    Eric Roux n'a pas voulu commenter en détails ces témoignages et conteste le fait que son organisation aiguille les adeptes vers un médecin en particulier :

    Ils ont le libre choix du médecin qu'ils choisissent d'aller voir, bien souvent leur médecin de famille, et doivent l'informer sur le programme qu'ils vont suivre.

    Le reste est du domaine de la médecine, et non de celui de l'Eglise.
    Une version récusée par tous les témoins que l'Obs; a contactés :

    Le staff avait même pris rendez-vous pour moi, c’était très encadré, raconte Olivier.

    Hasard du calendrier, alors que l'Eglise de Scientologie en France est visée depuis la rentrée par une information judiciaire pour harcèlement moral dans les Yvelines et que le dossier concernant le suicide de Gloria Lopez - une ancienne adepte qui s'est donné la mort en 2006 après avoir investi plus de 250.000 euros dans la scientologie - n'est toujours pas clos, le mouvement est à nouveau sous le feu des projecteurs aux Etats-Unis depuis le suicide de Cathriona White, le 28 septembre dernier.

    Selon les révélations du journaliste spécialisé Tony Ortega, la jeune femme, scientologue depuis quelques années et compagne de l'acteur Jim Carrey, venait de terminer sa cure de purification.

    En Belgique, le procès de l’Eglise de Scientologie s’est ouvert le 26 octobre : l’organisation et onze de ses membres sont poursuivis pour fraude, extorsion et pratique illégale de la médecine. Le mouvement y risque l’interdiction pure et simple.

    Lucas Burel

    http://tempsreel.nouvelobs.com/soci...on-quand-la-scientologie-joue-au-docteur.html
    • Like Like x 2
  2. konrad2 Member

    Le "purif" appartient à la pratique illégale de la médecine. Hubbard n'a jamais fait de recherche digne de se nom. Il se contentait de pomper chez les autres ou d'inventer.
    Quand les journalistes parlent de "rituel" ce n'est que le bon travail d'OSA pour placer un mouvement totalitaire comme "nouveau mouvement religieux". Si la Scientologie est une religion, alors le communisme de l'Union Soviétique en était une et ses moines étaient les agents du KGB.
  3. X13 Member

    Nous sommes plusieurs à avoir contribué à cet article de L'Obs, et les gens ne s'y trompent pas, le mot "rituel" n'est en aucun cas un gage d'honorabilité. Il se classe dans la même catégorie des mots qui font peur comme "secte" ou "al qaida". Un usage modéré de ces mots "clés" est une nécessité journalistique qui ne trompe que les langues de pute d'OSA.
    Le simple fait d'avoir pointé du doigt le rôle primordial du médecin chargé de délivrer le certificat montre bien que le rituel est un pur trompe l'oeil, et qu'il cache en vérité une véritable pratique illégale de la médecine.
    Je tire mon chapeau à Lucas Burel, qui a pu constater de ses propres yeux que le sauna était bien vide ces derniers temps, même s'il ne l'a pas précisé dans son article, il me l'a tout de même confirmé.

    À quand un article sur l'infâme règlement sur la déconnexion ?
  4. peterstorm Member

    Les gogos sont débarqués dans la section de commentaires...
  5. X13 Member

    ah, j'en ai vu quelques uns oui, marie29 es-lu là?
  6. trouvé sur internet enfant faisant le puirifcation rundown l'été dernier
  7. exellent cet article pour etre plus precis
    la demande devant la cour europeenne des droits de l'homme a été rejetée en juin 2014 me dit mon petit doigt
    les videos des enfants faisant le sauna
  8. systeme aeration "rustico""
  9. vraiment "rustico" le systeme
  10. systeme aeration rigide ou flexible
  11. été dernier des ados au sauna
  12. X13 Member

    C'est qui Adèle ? Tu veux dire Aline, non ?
    La fille qui sort à la fin s'appelle Caroline Trameson, elle a une soeur qui s'appelle Catherine et qui est aussi staff. Caroline et sa soeur font toutes les deux partie de HCO (Section qui gère le personnel, les communications, l'éthique te la justice).
  13. benjaltf4_ Member

    Aline n'est plus au sauna, elle a été remplacée par Yolande, son patronyme est d'origine Belge/Pays-Bas.
    HCO = Hubbard Communication Office.
  14. X13 Member

    Ok, mais comme "Mon petit Doigt" parle d'Adèle dans la vidéo, je me posais la question.
    C'est donc Yolande Deswartes qui tient les rênes du sauna alors, j'ai bien connu Yolande, elle était déjà auditeur quand je suis arrivé en 1987, c'est donc une vieille connaissance, puis elle a disparu pendant de nombreuses années et la voilà qui fait son retour au royaume de l'arnaque, pathétique ...

    Sinon, vu les commentaires sur l'article de L'Obs, on a deux trolls d'OSA qui essayent de faire diversion sur la psychiatrie et l'industrie pharmaceutique, pfff ... mais personne n'a relevé l'énorme responsabilité du médecin, bordel !
    Eric Roux ment comme il respire quand il dit que chacun est libre d'aller voir son médecin de famille pour démarrer le purif, foutaise !!! mensonges !!! le journaliste n'a pas voulu le nommer, mais nous savons tous qu'il s'agit du médecin Christian Doz.
    • Like Like x 1
  15. benjaltf4_ Member

    Yolande Deswartes je confirme.
  16. le journaliste a fait un article tres interessant les commentaires OSA sont amusants ils sont tellement desesperés pourtant ils seraient 40000 en france d'apres tatie danielle et des millions selon gary le videaste .... megacomblé !
    bravo au nouvel obs ' et a lucas
  17. Roger.Guy Member

    Excellent tout cela : c'est exactement comme cela que l'on prépare une torpille afin qu'elle soit opérationnelle le moment venu.
  18. Icon Member

    Si ces trolls de l'OSA veulent parler de drogues, demandez leur leur définition. J'ai testé ça avec une sciento de Bordeaux qui tractait et elle au final était bien gênée. Elle se reprenait sur ses définitions bien ingérées.
    Alors pour faire simple, après lui avoir balancé d'aller voir la définition du Larousse, je lui ai dit que l'air qu'elle respire est une drogue. Si elle ne respire plus, elle aurait envie, puis besoin, de respirer. Si elle respire trop, elle se sentira mal. Elle m'avait regardée comme si j'étais un reptilien quand je lui ai proposé de tester ça par elle même.

    Pas sur quelle ait retenue cette démonstration... La prochaine fois, niveau supérieur, je lui ferai le coup du canular avec le monoxyde de dihydrogène et de ses effets néfastes, pour rire.
    • Like Like x 1
  19. des nouvelles du locataire viré ?
    et les pouvoirs publics alertés qu'ont ils fait ?
  20. Ann O'Nymous Member

  21. X13 Member

    Un scientologue part du principe erroné qu'une drogue est un poison et que ce qui définit un poison est son dosage. Hubbard utilise pour exemple la caféine avec la règle suivante :
    1- à faible dose, un poison est un excitant
    2- à plus forte dose, ce même poison est un calmant
    3- à très forte dose, le poison devient létal.

    Bien que cette règle a quelque valeur en matière de toxicologie, les causes de l'addiction aux drogues communes de la rue et pharmaceutiques est TOUJOURS ramené à un dysfonctionnement mental et JAMAIS à une cause purement organique et moléculaire.

    On apprend en scientologie qu'une drogue est un "remède" à une mauvaise condition, ok, imaginons que je me fasse larguer par ma nana, ça me fout le blues et donc je me bourre la gueule ou je me défonce au narguilé pour oublier, c'est cette logique qui est utilisée. Les effets néfastes sur l'organisme seront bien entendu nettoyé par la procédure de purification, puis l'audition permettra de résoudre le trauma initial qui a poussé l'individu à se droguer. OK ? Voilà comment le scientologue pense.

    On ne fait pas la procédure de purification pour nettoyer simplement son organisme, c'est juste une étape dans le processus d'audition.

    le problème, de mon point de vue d'ancien praticien averti, c'est qu'à force de voir le mal partout (ils sont très fort les scientos pour ça), le mot drogue a pris un sens large et équivalent au simple poison, en fait les deux mots sont quasiment interchangeable tant le manque de culture est énorme sur le sujet de la toxicologie. Parce que je veux bien que la règle sur les poisons soit effectivement efficace, et ça a été démontré dans divers cas, mais cela voudrait dire alors :

    1- un kir est un excitant
    2- une bouteille de blanc est un calmant
    3- une citerne de bourgogne est mortel

    ... ça me laisse perplexe cette logique à deux balles

    j'ai envie de rajouter :

    1- un livre de sciento est excitant
    2- 3 livres de sciento est un calmant
    3- la bibliothèque complète est fatale pour votre santé

    ou encore :

    1- un cours de sciento est excitant
    2- être staff 10 ans en sciento est un calmant
    3- être dans la sea org pour un milliard d'année est meurtrier
  22. John Duff Member

    C'est vrai pour une partie des poisons, ainsi qu'une partie des drogues. Mais encore une fois, comme dans beaucoup de ses démonstrations, LRH part d'un sous-groupe pour étendre un comportement à un groupe entier. C'est vachement réducteur et dangereux.
    Ça me fait penser au principe de l'homéopathie (très peu, voire pas du tout => ça soigne, au dessus de ça => ça blesse, "c'est la dose qui fait le poison" ...).

    D'ailleurs, qu'est-ce que la scientologie pense de l'homéopathie ? Ça n'a (officiellement) rien à voir avec la psychologie et ça a un côté un peu mystique. Ils aiment ?

    Donc, les scientologues ont le droit de se droguer, tant qu'ils se purifient après ? Y a-t-il des drogues conseillées/favorites ?

    Deux mots qui sont interchangeables, donc qui ont le même sens ... En scientologie, j'avais cru comprendre que le sens d'un mot est pris d'une façon très particulière. Ça ne fait pas tiquer les scientologues, ce genre d'incohérence ?
    • Like Like x 1
  23. X12 Member

    En tant qu'ancien j'ai encore cette définition de drogue: Une substance qui modifie la perception et le mental. On en devient addict. C'est pour ça que la nicotine n'est pas considérée comme une drogue vu qu'il n'y a aucun changement mental.
    Je suis encore d'accord avec ça:
    1- à faible dose, un poison est un excitant
    2- à plus forte dose, ce même poison est un calmant
    3- à très forte dose, le poison devient létal.

    et encore plus d'accord avec:
    1- un cours de sciento est excitant
    2- être staff 10 ans en sciento est un calmant
    3- être dans la sea org pour un milliard d'année est meurtrie

    Pour répondre à John Duff si le scientologue a le droit de se droguer la réponse est non. Si tu te drogues c'est que tu as un problème, une ruine, quelque chose qui te bousille la vie. Ils vont plutôt essayer de te "sauver" en te vendant le max de cours avec le max d'audition et un max d'éthique et une réputation de merde qui te fera penser que tu dois toujours te racheter !

    Au delà de tout ça je pense que les scientologues sont des gros prétentieux, ils ont le melon. Tu les écoutes ils peuvent aider un toxicomane, une personne atteinte d'un cancer etc ... (pas mal de scientologues sont mort de cancer, des clairs et OTs en plus !) La seule qu'ils savent faire c'est vider des comptes et ruiner des vies. Moi je suis partie à temps. D'autres non ...
  24. X13 Member

    ah ah ah , les scientologues adorent les choses mystiques ! C'est bien d'avoir soulevé ça, le côté mystique est présent partout.
    Pour ce qui est de l'homéopathie, le sujet étant très mal compris, c'est selon le médecin qui est consulté.
    Je sais que Cx Doz prescrivait de mon temps pas mal d'homéopathie de temps à autres, mais je me rappelle aussi du superviseur des cas (C/S) qui râlait sans cesse quand les staffs revenaient de chez le médecin avec une ordonnance d'homéopathie ... du genre c'est quoi ces conneries !!!

    Pour les drogues, non ils n'ont pas le droit de se droguer, c'est considéré comme un overt sur la première dynamique (l'impulsion à survivre pour soi), ce que je voulais dire c'est que c'est le rôle du purif de nettoyer l'effet des drogues sur l'organisme, enfin prétendument ...

    le gros soucis avec le sujet des mots et du sens des mots est que l'idée de comprendre un mot est assez logique pour pouvoir comprendre et se faire comprendre, mais il y a une espèce de hiérarchie sur les sources de définitions, je veux dire que si hubbard donne une définition spécifique d'un concept, elle prime sur les sens communs et reconnus. Hubbard est plus fort que larousse, robert et hachette réunis.
    D'autre part, les incohérences sont légions en vérité, mais chuuuttttt ..... il faut pas le dire sinon ça revient à remettre en question la sainte parole et c'est comme cela que le brain washing fonctionne.

    Deux fois dans ma vie de staff, j'ai osé remettre en question des propos de hubbard, trois fois en fait et à chaque fois ... ouh là là qu'est-ce que je me suis pris !!!! Une fois envoyé dans la cave en bleu de chauffe pour faire de la peinture, et deux fois sorti de poste avec une menace de déclaration de personne suppressive .
    On rigole pas avec ça !
    Putain, je suis quand même content d'avoir tenu tête, merde ! parce qu'à chaque fois, j'avais raison dans mes observations, mais on en a pas fait mention, on a juste fini pat me laisser tranquille.
    Par contre, si j'avais été à la sea org ... ouch ... je préfère même pas y penser :)
  25. Icon Member

    Et après on s’étonne que Tonton Hubbard n'a pas eu de diplôme en pharma... Du moins de se que j'en comprend.

    Excitant/Calmant/Létal, c'est tellement restrictif...

    Prive un fumeur compulsif de sa nicotine quotidienne et tu en verras, du changement mental.

    Qu'ils prennent en compte la nourriture et l'eau comme étant des drogues pour eux, et là on devrait bien rire.
  26. konrad2 Member

  27. konrad2 Member

    Tu m'as vraiment fait rire ! "la bibliothèque complète est fatale pour votre santé" etc. LOL
    • Like Like x 1
  28. X13 Member

    et si on parlait un peu des vitamines ?
    Il est bon de rappeler que la référence citée par hubbard quant à l'administration des vitamines est Adelle Davis, avec son ouvrage "Les vitamines ont leurs secrets" (on le trouve en pdf ici).
    mais en repensant à ça, compte tenu que le livre d'Adelle Davis date de 1954, je me suis rappelé d'un écrit de hubbard qui est antérieur à cette date et qui dit clairement pourquoi il est vital de prendre certaines vitamines quand on se fait auditer. Ce document intéressera probablement ceux qui cherchent à comprendre l'intérêt de hubbard sur les vitamines et son rôle dans l'audition.
    Il s'agit d'une référence intitulée "Comment aborder un cas" et c'est le N°6 du Bulletin de l'Auditeur Professionnel, en scientologie on dit simplement PAB 6, et quand on perle du PAB 6, on se réfère systématiquement aux étapes 1 à 5 listées en page 4, c'est la solution en 5 étapes pour bien se préparer en deux semaines avant de recevoir de l'audition.
    Il est intéressant de noter que hubbard insiste lourdement sur le fait qu'un corps malade doit être soigné par les médecins, et ce point est crucial pour ce qui est de la responsabilité du médecin concernant l'administration de la procédure de purification. je vais pas me répéter, mais quand même un peu :)
    Le docteur est la clé de voute de la procédure de purification, je en saurai trop insister là-dessus.

    mais voyez-vous même le doc pdf joint, en plus c'est en français ;)

    Attached Files:

    • Like Like x 1
  29. X13 Member

    J'ai dis précédemment que le docteur en médecine était la clé de voute de la procédure de purification, j'aurai dû être plus précis et dire que sans l'autorisation légale fournie par le médecin par l'établissement d'un certificat médical, alors la procédure de purification ne pourra être entamée.
    En bref : pas d'certif ? Pas d'purif !
    J'ai pris soin de prendre conseil auprès d'une autorité en la matière (médecin et député) qui m'a clairement expliqué qu'un médecin engage sa responsabilité en délivrant un certificat médical. Il m'a renvoyé au texte ci-joint qui définit les règles qui régissent les certificats médicaux.
    Sachant que la procédure de purification, d'après les textes de hubbard, nécessite un certificat très précis quant à son contenu, celui-ci est au contraire très bâclé dans l'examen physique et dans sa rédaction, un truc de genre "M. X ne présente aucune contre-indication à la course à pied et à la pratique du sauna", un peu léger non ?

    Y-A-T-IL UN AVOCAT DANS LA SALLE ?

    Attached Files:

  30. X13 Member


    Encore mieux, Y-A-T-IL UN JOURNALISTE OU BLOGUEUR À LA PENSÉE CRITIQUE QUE ÇA INTERESSE ?
  31. peterstorm Member

    As-tu lu la thèse de Arnaud Palisson? Il y a un chapitre sur la purif.
  32. bon ben l'arnaque continue rue nollet ..
    y a un nouveau qui s'occupe joyeusement de son sauna
    les enfants toujours en danger ?
    la nyacine coule a flot
    sauna adulte et enfants ?
    que font les zotorités ?
  33. X13 Member

    Je mets les liens pour ceux que ça intéresse
    http://scientologie.fraude.free.fr/18/these-droit1.pdf et http://scientologie.fraude.free.fr/18/these-droit2.pdf
    Donc j'ai lu la partie sur le purif, au point 145 figure effectivement la nécessité du certificat médical, mais A. Palisson ne s'attarde pas sur la responsabilité du médecin, ou ne semble pas avoir compris l'absolue nécessité de ce certificat. Ce qu'il écrit est très juste quant au caractère curatif du purif et donc de l'infraction que représente cette procédure au regard de l'exercice illégal de la médecine, c'est très ben constitué.
    Mais je persiste à dire : Pas d'toubib, pas d'certif et pas d'certif, pas d'purif !
    Je me rappelle très bien des gens d'OSA qui ont mené des opérations de relation publique afin d'obtenir la collaboration de nouveaux médecins ... en vain, du coup obtenir un nouvel adepte qui serait médecin équivaut à du pain béni pour eux, le corps médical doit donc être sensibilisé sur ce fait.
    le conseil de l'ordre des médecins a déjà été contacté sur ce point, sans retour de leur part.
    la milivudes ? Idem !
    kiskireste ?
  34. Roger.Guy Member

    Les anciens collègues de ton père (du moins leurs successeurs) ; boulevard Mortier (le bien nommé) à Paris.
    En plus ça va faire flipper l'OSA.
    PS
    Il faut trouver un motif futile pour entrer en contact : par exemple leur demander l'adresse de la 4ème armée (à ne pas divulguer, bien sûr) relativement à un problème de dissémination via le web (ça peut faire une excellente séance de travaux pratiques, des fois pour s'entrainer c'est pas mal) avec la scientologie.
    Cela pourrait être l'attaque d'une puissance étrangère avec guerre psychologique poussée et tout le cirque.
    Pour votre entrainement nous avons choisit la Scn comme cible, patati patata ........... ca devrait marcher (en plus il y a des ramifications possibles génératrices de rebondissements rock'n roll)
    Il faudrait demander à des formateurs de la 4ème armée si ça pourrait être intéressant pour former leurs protégé(e)s.
    Ca ne mange pas de pain (même si ils ont d'autres chats à fouetter)

    Il y en a qui l'on déjà fait ; appeler la DGSE (ce n'était pas une blague d'ados), ils sont toujours vivants.

    Il vaut mieux éviter de parler de l'OTAN de l'Atlantisme et tout ce cirque ; ça mène nul part actuellement, il y a plein de référentiels qui changent déjà, alors ça ...........
    Il vaut mieux parler d'un sujet heuristique (qu'il faut trouver préalablement ; c'est pas simple, franchement, je ne sais pas si j'y parviendrai un jour)


    Parce que franchement l'ordre des médecins je ne sais pas ce qu'il peut faire.
    si demain je demande à un médecin un certificat médical qui indique que mon état de santé n'est pas incompatible avec la pratique du sauna (pas la peine de parler de scientologie, juste demander pour le sauna .........) et que je l'obtiens.

    Par contre c'est vrai que c'est bizarre d'avoir à fournir un certificat médical pour faire du sauna rue Nollet (c'est peut-être lié au statut officiel du lieu ; lieu privé, lieu de culte ... ???????? )
    A Charlestown (ça date ; déjà avec l'ancienne municipalité donc ça n'a rien à voir avec la politique) il n'est pas nécessaire de fournir un certificat médical pour accéder au sauna attenant à la piscine (je vais aller vérifier bientôt :) )
  35. Roger.Guy Member

    Le simple fait d'entrer dans son bureau, de lui serrer la main et de lui dire bonjour coute 300 euros, avant de commencer.
    C'est moins cher que la scientologie mais quand même (quand on pense à la faim dans le monde et toussa, il y a moyen de dépenser son argent autrement)
    Bon ce soir Arte diffuse Vol au dessus d'un nid de coucou, vu les circonstances.
    C'est la fête au CEDH relativement aux abus psychiatriques alors ? :)

    J'aime bien la partie de monopoly* (dans le film) ; on dirait du Legendre Patrimoine.

    * mot clé opérant (n°666 ? :) ) cf. op Bordeaux novembre 2007 via téléphone et le reste.
  36. les sinistres volontaires presents
    samedi aprem
    ' 3 barnum le cirque de sortie avec cloclo animateur
    quelques clodettes et quelques passants
    ils etaient donc present place de la republique a essayer de trouver des nouveaux esclaves et gogos a plumer ..
  37. benjaltf4_ Member

    Je pense que Palisson ne s'attarde pas dessus mais le sait.
    Au pire, il y a toujours moyen de le contacter ;)
  38. y a un petit nouveau cheveux brun qui s'occupe du sauna avec un petit mec D2 ?

Share This Page

Customize Theme Colors

Close

Choose a color via Color picker or click the predefined style names!

Primary Color :

Secondary Color :
Predefined Skins